Alouettes

Cahier de jeux | Les Alouettes trébuchent à Calgary

Photo prise via le compte twitter des @MTLAlouettes

Les Alouettes de Montréal ont conclu leur voyage en Alberta avec une défaite de 28-22 face aux Stampeders de Calgary vendredi soir. Ce résultat signifie que la fiche de l’équipe est maintenant de une victoire et une défaite en ce début de saison. Par ailleurs, les Alouettes ne reverront plus une équipe de l’Alberta pour le reste de la saison.

Match piège face à une recrue?

Au cours de la semaine, les Stampeders ont annoncé que leur quart-arrière étoile Bo Levi-Mitchell allait rater ce match et les cinq prochains. C’est donc Jake Maier qui a été le quart partant. Il s’agissait d’un premier match au niveau professionnel pour celui-ci. Comme le mentionne David Arsenault, que nous avons reçu au podcast le 24 février dernier, il n’y avait eu que deux quarts-arrières qui avaient débuté un match pour Calgary depuis 2018.

Ce match avait ainsi des allures de match piège puisqu’après un excellent match défensif à Edmonton, il aurait été facile pour Montréal de sous-estimer l’offensive des Stampeders.

C’est plutôt l’offensive des Alouettes qui a été complètement absente malgré les allures que le pointage final peut donner. La marque finale laisse croire que c’était un match serré qui aurait pu être remporté par les Alouettes. Il ne manquait qu’une seule verge pour que Montréal remporte le match, puisque le chronomètre s’est arrêté quand les Alouettes étaient à la ligne d’une verge. Toutefois, la vérité c’est que les Alouettes ont été invisibles à l’attaque durant la grande majorité de la rencontre. En effet, il n’y avait que Calgary sur le terrain. Montréal n’a fait que quatre bonnes grosses séries à l’attaque, et c’est uniquement à ces moments que le club a mené au pointage. Quatre séquences dans un match de 60 minutes, ce n’est définitivement pas acceptable. Peut-on blâmer le début de saison? Possible, mais il faudra se ressaisir.   

Début de match intéressant

Crédit photo : THE CANADIAN PRESS/David Chidley

Comme la semaine dernière, les Alouettes ont concédé des points lors de la première séquence à l’attaque de l’équipe adverse. Ce n’était qu’un placement qui a donné les devants 3-0 à l’autre équipe.

De plus, encore comme au premier match, la première séquence offensive s’est résumée à deux petits jeux ratés qui n’ont pas fait bouger le ballon d’une seule verge et Montréal a dégagé aussitôt. Est-ce une tendance cette année que Montréal connaitra des lents débuts de rencontres? Après deux matchs, c’est du moins ce que l’on peut dire, pour la première séquence du match.

Cependant, immédiatement après ce dégagement, les Alouettes se sont présentés sur le terrain en accumulant les gros jeux. Le demi défensif Wesley Sutton a réalisé la première interception de sa carrière profondément dans son territoire, et l’attaque a avancé sur le terrain à coup de premiers essais. Vernon Adams a fait un jeu spectaculaire, et cette séquence offensive de 11 jeux pour 65 verges s’est concrétisée par un touché de Jake Wieneke. Son deuxième touché de la saison et un autre qui est spectaculaire.

Défensive présente et extraordinaire lors des 20 premières minutes seulement

Les deux fois que les Stampeders ont menacé par les voies aériennes la zone des Alouettes, les Moineaux ont intercepté le ballon pour renvoyer leur offensive sur le terrain. Après Wesley Sutton qui a fait une interception facile, Adarius Pickett a réalisé un très beau jeu qui demandait extrêmement de concentration. C’était lui aussi sa première interception en carrière.

Le quart-arrière des Stampeders Jake Maier a donc débuté son premier 15 minutes dans la LCF avec deux interceptions. Ces deux interceptions ont mené à des touchés des Alouettes. Des revirements qui ont coûté 14 points.

Toutefois, il s’est repris au deuxième quart en enfilant plusieurs belles passes et de bonnes décisions sur le terrain. Et lors de la deuxième demie, il a semblé être un QA complètement transformé.

Une première demie en deux temps

Le momentum a fait exactement comme le ballon, il n’a pas arrêté de changer de camp lors de cette demie. Les Alouettes semblaient être en contrôle au début du match, mais Calgary a été coriace et à la suite d’une interception loin dans leur territoire, les Stampeders sont parvenus à traverser tout le terrain et marquer un gros touché quelques secondes avant la pause des trois minutes. Ce touché a donné des ailes à Calgary. Ils étaient désormais en mission, et rien ne pourrait les arrêter.

À la mi-temps, Montréal menait 14-12. Vernon Adams avait complété neuf de ses 15 tentatives de passes pour 127 verges et un touché. De son côté, la recrue de Calgary Jake Maier était 10 en 18 avec 166 verges de gain.

3e quart : Calgary remonte, Montréal descend

Crédit photo : Jeff McIntosh/CP

Bien que le troisième quart ait passé assez inaperçu dans la catégorie des faits saillants, on a pu observer plusieurs tangentes dans ces 15 minutes qui auraient pu donner à l’une des deux équipes une sérieuse option sur la victoire. Tout d’abord, ce quart a donné des peurs aux partisans et aux dirigeants des Alouettes, car le bras de Vernon Adams était complètement en panne. Imprécis ou ne faisant pas de bonne lecture de jeux, il ne pouvait plus produire autant de magie que la saison dernière.

De plus, durant ce quart, la recrue des Stamps a commencé à prendre énormément de confiance. Son jeu a été assez impressionnant, au point que les partisans de Calgary peuvent se dire que six matchs sans Bo Levi Mitchell, ce ne sera pas si long que ça.

Calgary a pris les devants grâce à un touché pour la première fois du match avec deux minutes à faire au troisième quart. Ce touché a notamment été rendu possible à cause des nombreuses pénalités aux Alouettes qui ont perdu beaucoup de terrain.  

Problème offensif

Il y a une autre raison qui peut expliquer les insuccès des Alouettes lors de la fin du deuxième et troisième quart : la distribution du ballon. Montréal avait du succès la saison dernière et il y a sept jours face à Edmonton lorsqu’il y avait tous les receveurs impliqués, et que le jeu au sol était régulièrement utilisé. Dans ce match contre Calgary, Jake Wieneke a été nettement plus utilisé et, comparativement à la semaine dernière, les quatre mêmes receveurs ont été visés à plusieurs reprises, plutôt qu’un grand nombre de receveurs utilisé à quelques reprises.  

Mais peu importe qui est visé, Vernon Adams n’a pas réussi du tout à être précis, si bien qu’il a raté 16 de ses 27 dernières passes. Il a terminé le quatrième quart avec un ratio de 20/42 qui est faussé par une fin de match où il était libre de faire de courtes passes qui lui donnaient des statistiques, mais qui n’a pas donné de résultat. Si l’on enlève les trois dernières minutes, c’est un match horrible pour l’attaque des Alouettes.

L’art de se tirer dans le pied

Montréal menait 14 à 12 à la mi-temps, mais lors du troisième et quatrième quart, les Alouettes ont eu énormément de pénalités inutiles, et à un certain moment, il y avait 18 pénalités, dont plusieurs de rudesses à cause de coups de poing à l’adversaire. Il y avait également plusieurs pénalités pour avoir fauché dans les genoux. Ces gestes qui donnent des pénalités de 15 verges font très mal. De plus, dans la LCF, les joueurs de ligne défensive doivent se tenir à une verge du ballon avant que le centre le remette au quart-arrière, à plusieurs occasions, les Alouettes ont été punis pour ne pas laisser l’espace nécessaire. Cette pénalité ne devrait jamais arriver, car c’est quelque chose qui devrait être automatique de se tenir à une verge quand le centre n’a pas remis le ballon.

À la porte des buts, Calgary menaçait et les Alouettes protégeaient bien, mais deux joueurs dans la zone interdite ont procuré un premier essai à Calgary qui ont fini par marquer. Le club a été énormément indiscipliné lors de la deuxième moitié du match et ils ont donné près de 150 verges à Calgary, ce qui demeure une pente impossible à remonter.

Les fautes que Montréal n’a pas arrêté d’avoir sont impardonnables et sont une des causes de la défaite.

Le danger à propos de Vernon Adams Jr.

Tout comme dans le match face à Edmonton, il est flagrant que Montréal ne pourra se permettre de ne pas avoir de meilleures ressources au poste de quart, puisqu’encore une fois dans ce match, Vernon Adams Jr. a été frappé à plusieurs reprises, et de façon dangereuse, mais légale, qui pourrait le blesser gravement. Ce scénario serait catastrophique pour les Alouettes et Danny Maciocia doit tout faire afin de réussir à se dénicher un second de qualité. Ce n’est pas compliqué, si Vernon Adams se blesse, les Alouettes sont éliminés des éliminatoires d’un seul coup. Montréal DOIT se trouver un substitut de qualité! D’autant plus qu’il a semblé avoir mal à la main droite à plusieurs reprises.

Le prochain match des Alouettes

Montréal aura une semaine pour se remettre de cette défaite puisque l’équipe recevra les Tiger-Cats d’Hamilton à domicile le vendredi 27 août à 19 h 30. Ce match à la maison sera le premier depuis novembre 2019.

***

Surlebanc.ca est avant tout un podcast que l’on peut écouter sur plusieurs plateformes, entre autres sur sa page Facebook.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut