Canadiens

Quels centres pourraient venir à Montréal?

PHOTO PAR JOHN MAHONEY /Montreal Gazette

Si la saison commençait demain, les Canadiens n’auraient que Jesperi Kotkaniemi, Jake Evans et Nick Suzuki comme centres ayant joué pour l’équipe la saison dernière. Considérant que ces trois joueurs ne peuvent constituer les trois premiers centres de la formation si l’équipe veut espérer faire les séries éliminatoires, il faudra trouver au minimum un autre joueur pouvant jouer à cette position. Marc Bergevin aura beaucoup de travail à faire.

Le cas Phillip Danault

Ramener Danault

La première personne pour remplacer Phillip Danault est Phillip Danault lui-même. Pourquoi Montréal ne pourrait tout simplement pas offrir une prolongation de contrat à son centre défensif par excellence? Bien qu’il ne marque pas énormément de buts, son jeu défensif étouffe les meilleurs trios adverses et vaut sans aucun doute le salaire qu’il demande.

Selon certaines informations, le clan Danault demanderait aux alentours de 5,5 ou 6 millions pour 6 ans. On peut dire que c’est cher pour un attaquant qui ne marque pas 15 buts. Cependant, il faut surtout regarder le nombre de buts qu’il empêche d’être marqué, puisque si on se rappelle bien, Connor McDavid, Auston Matthews et les attaquants des Golden Knights étaient tous tannés de l’avoir dans les jambes. La possible perte de Danault ferait extrêmement mal aux Canadiens.

Trois vétérans intéressants

Il y a Ryan Getzlaf qui pourrait être intéressant même s’il a grandement ralenti. Si le capitaine des Ducks ne retourne pas à Anaheim, il serait curieux de voir s’il voudra venir jouer avec son ancien coéquipier Corey Perry. Par contre, il ne faudrait pas s’attendre à des miracles. Le Getzlaf des beaux jours est loin derrière et il ne sera pas un joueur d’impact. Toutefois, son expérience et son leadership pourraient être très utiles aux Canadiens s’il signe à moins de deux millions. Marc Bergevin s’était intéressé à ses services à la date limite des transactions, donc il a déjà eu un intérêt.

Un joueur de centre qui a été longtemps sous-estimé est David Krejci des Bruins de Boston. L’attaquant ne marque plus autant de buts, mais il demeure un passeur incroyable et il est très efficace dans les trois zones. Le #46 pourrait bien être le successeur à Danault quelques saisons, soit le temps que Suzuki ou un autre centre puisse devenir un joueur d’impact dans les deux sens de la patinoire. Si Danault quitte, Krejci doit être le premier choix sur la liste, car il a encore beaucoup de bon hockey a donner.

Le joueur des Prédateurs de Nashville Mikael Granlund pourrait également être une prise intéressante pour les Canadiens. L’ancien choix de première ronde du Wild a près de 600 matchs d’expérience dans la LNH à seulement 29 ans. Il n’a pas été souvent blessé et amassait presque toujours plus de 40 points par saison lorsqu’il était un régulier avec le Wild du Minnesota. À Nashville, il a connu des saisons de 27 et 30 points, mais il s’agissait de saisons écourtées. Montréal a besoin de talent et ce joueur en a énormément. S’il demande quatre millions ou moins, ce serait une opportunité à ne pas rater pour les Canadiens.

Le centre du quatrième trio

Il y a quelques autres centres qui pourraient venir à Montréal, dans le but de jouer 8 à 12 minutes par match sur le quatrième trio, un peu comme Eric Staal faisait en fin de saison et lors des séries éliminatoires. Par ailleurs, il n’est pas impossible que celui-ci revienne, ce qui pourrait être bien puisqu’il avait une excellente chimie avec Corey Perry.

Centres québécois

CRÉDIT PHOTO : CHRISTOPHER HANEWINCKEL-USA TODAY SPORTS

Les Jets de Winnipeg ne prolongeront peut-être pas le contrat de Mathieu Perreault qui a joué les sept dernières saisons avec la formation manitobaine. Le joueur de centre de 5 pieds 10 pouces a énormément d’expérience dans la LNH et marque une trentaine de points lors d’une saison normale. Il est fiable défensivement, et il peut inscrire au moins 15 buts en plus d’être utile en avantage numérique. Il serait donc un choix logique pour les Canadiens, d’autant plus qu’il pourrait même être le troisième centre si Kotkaniemi occupe le poste sur le deuxième trio.

Cedric Paquette l’ancien du Lightning de Tampa Bay pourrait être une solution intéressante. Le natif de Gaspé a un bon physique, remporte un grand nombre de mise au jeu et fait une dizaine de points par saison. L’attaquant a joué pour les Sénateurs et les Hurricanes au cours de la dernière saison, mais il voudra se rattraper.

S’il signe avec Montréal, ce ne serait pas pour un gros salaire, ce qui serait parfait pour l’équipe. Ce ne serait toutefois pas le meilleur choix puisque la ligne de centre ne marquerait pas énormément de buts, ce qui manque dans cette équipe, mais il pourrait très bien amener de la robustesse. Il a d’ailleurs été lié à de nombreuses rumeurs qui mentionnent qu’il signera avec le club montréalais à l’ouverture du marché des joueurs autonomes.

Autres solutions à rabais

Erik Haula a plus de 400 matchs d’expérience dans la LNH et il montre que peu importe l’équipe pour laquelle il joue, il est constant et il peut aller amasser des points. On se doute qu’il n’est pas réellement le joueur qui a marqué 29 buts et 55 points en 2017-2018, mais s’il peut contribuer à 25 à 35 points, ce serait l’idéal pour l’équipe. La saison dernière avec Nashville, il a fait 21 points, ce qui est dans son standard. Haula a déjà fait plus, comme lors de ses deux saisons avec le Wild où il avait eu 34 et 26 points avant d’aller à Vegas.

Il n’est pas le plus connu et n’a pas beaucoup d’expérience dans la LNH, mais le joueur de centre québécois Jean-Sébastien Dea a mentionné à RDS qu’il souhaiterait signer pour les Canadiens de Montréal ou le Rocket de Laval si l’occasion se présentait à lui. Il serait sûrement à Laval s’il signait, mais il pourrait avoir une audition lors du camp d’entraînement et il serait un excellent candidat pour remplacer Jordan Weal, qui a quitté pour le KHL. En remplaçant Weal, Dea pourrait être le premier rappel comme vétéran joueur de centre. Un pari qui n’est vraiment pas risqué et qui pourrait rapporter gros.

Solution à l’interne?

À l’interne, il y a quelques centres qui pourraient être sur le quatrième trio de l’équipe. Toutefois, aucun d’entre eux ne semble être prêt à jouer régulièrement dans la LNH avec un rôle important. Lukas Vejdemo aurait pu faire partie de ce débat, mais il n’a jamais réussi à s’imposer dans la LNH. La saison dernière, il a pris part à seulement 27 matchs et il n’a récolté que 13 points, ce qui n’est pas suffisant dans son cas.

Ryan Poehling quant à lui a su être rassurant avec le Rocket de Laval. Ses 25 points en 28 matchs ont été importants pour lui, puisqu’il a indiqué aux Canadiens qu’il pouvait être offensif. Il se devait de montrer cet aspect de son jeu, puisqu’après son match de trois buts, c’est 27 matchs avec uniquement deux points dans la LNH. Une autre année dans la LAH lui serait bénéfique, surtout que le nouvel entraîneur Jean-François Houle est un entraîneur avec un style offensif. Il pourrait donc permettre à Poehling de débloquer encore plus offensivement.

***

Surlebanc.ca est avant tout un podcast que l’on peut écouter sur plusieurs plateformes, entre autres sur sa page Facebook.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut