Canadiens

Deux scénarios possibles pour les Canadiens

Les Canadiens de Montréal devront dévoiler le samedi 17 juillet la liste des joueurs qu’ils vont protéger en vue du repêchage d’expansion du Kraken de Seattle, 32e formation du circuit Bettman. Deux scénarios sont possibles pour protéger les joueurs, et voici l’explication.

Protéger les clauses de non-mouvements

Tous les joueurs de la LNH qui ont une clause de non-mouvement doivent être protégés obligatoirement, à moins que le joueur lève sa clause et accepte d’être disponible au repêchage, comme ce fût le cas avec Marc-André Fleury des Penguins, et fort probablement Milan Lucic avec les Flames cette année.

Il est important de faire une distinction entre la clause de non-échange et la clause de non-mouvement, puisqu’un joueur avec une clause de non-échange peut être réclamé, puisque son départ ne se ferait pas via une transaction. Par ailleurs, la clause de non-mouvement doit être en vigueur au moment où Seattle choisit ses joueurs, donc en date du 21 juillet.

Chez les Canadiens de Montréal, il y a trois joueurs qui auront une clause de non-mouvement en vigueur au moment que Seattle pigera dans 30 des formations du circuit, Vegas étant exemptée. Le gardien Carey Price, le défenseur droitier Jeff Petry et l’attaquant Brendan Gallagher sont dans l’obligation d’être protégés par le Tricolore.

Autres exemptions

Pour que Seattle puisse choisir un joueur, il doit avoir certains critères. À moins d’une exception, en résumé, tous les joueurs ayant joué moins de deux saisons complètes dans la LNH ou la LAH ne peuvent être pris par Seattle. C’est donc dire que Nick Suzuki, Alexander Romanov et Cole Caufield sont assurés de ne pas quitter les Canadiens via ce repêchage d’expansion.

Selon le site de Capfriendly, voici les joueurs des Canadiens qui sont exemptés.

Scénario A : 7-3-1

Le premier scénario est celui de protéger sept attaquants, trois défenseurs et un gardien de but. Considérant que Gallagher, Petry et Price sont déjà bloqués, il ne resterait que six attaquants à deux défenseurs à protéger.

Dans cette situation, à l’attaque, il reste six joueurs à sélectionner. Josh Anderson, Tyler Toffoli, Phillip Danault, Jesperi Kotkaniemi et Jake Evans seront assurément protégés. C’est donc dire qu’il ne reste qu’une seule place pour les attaquants Paul Byron, Joel Armia et Artturi Lehkonen. Bien entendu, il y a également Jonathan Drouin qui peut intéresser Seattle.

Deux de ces joueurs seront libres pour Seattle si c’est ce scénario qui se présente.  Évidemment, le Kraken pourrait également choisir des joueurs tels qu’Eric Staal, Tomas Tatar, Michael Frolik ou Corey Perry qui n’ont pas de contrat pour la prochaine saison. L’équipe de Ron Francis pourrait aussi jeter son dévolu sur un joueur du Rocket, tel que Michael Pezzetta, Laurent Dauphin, Joseph Blandisi, Lukas Vejdemo ou Brandon Baddock.

Complication

Ce scénario n’est toutefois pas assuré à 100% puisque celui voudrait dire qu’un défenseur parmi Shea Weber, Ben Chiarot ou Joel Edmundson sera sur la liste gratuite pour la nouvelle équipe. C’est donc dire qu’en plus d’un de ces trois joueurs, Brett Kulak, Cale Fleury, Gustav Olofsson et Xavier Ouellet peuvent quitter pour Seattle.

Dans les filets, il n’y a aucun doute à avoir : Carey Price est protégé, donc Jake Allen, Charlie Lindgren ou Michael McNiven sont à risque.

Scénario B : 8-1

Ce scénario est très risqué, mais très possible pour un grand nombre d’équipe ne voulant pas se défaire d’un de leurs quatre meilleurs défenseurs. Montréal pourrait bien l’utiliser afin de protéger Shea Weber, Jeff Petry, Ben Chiarot et Joel Edmundson.

Dans ce cas-ci, il ne resterait que quatre attaquants pouvant être protégés, dont Brendan Gallagher obligatoirement.

Marc Bergevin protègerait certainement ses deux meilleurs attaquants en saison régulière l’année dernière, soit Josh Anderson et Tyler Toffoli. Ce qui veut dire qu’il ne reste qu’une seule personne à protéger entre Byron, Danault, Armia, Lekhonen, Kotkaniemi ou Evans. Un choix qui serait très déchirant pour Marc Bergevin.

Autre scénario : Demandez la charité

Bon, ce ne sera pas vraiment de demander la charité, mais le Kraken a déjà affirmé qu’il pouvait faire plaisir aux équipes en sélectionnant le joueur de leur choix en échange d’un bon choix au repêchage. Montréal pourrait très bien offrir l’un de ses nombreux choix afin que l’équipe ne perdent pas un gros morceau.

***

Surlebanc.ca est avant tout un podcast que l’on peut écouter sur plusieurs plateformes, entre autres sur sa page Facebook

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut