Hockey

Séries de la LNH : le carré d’as

photo partagée par les Canadiens de Montréal

Le deuxième tour des séries éliminatoires est terminé et il ne reste que quatre équipes pour aspirer aux grands honneurs. Ces derniers duels ont couronné le champion des quatre divisions, soit les Islanders de New York, le Lightning de Tampa Bay, les Golden Knights de Vegas et, les rois du nord, les Canadiens de Montréal.

Voici un bref résumé des affrontements des deux dernières semaines.

Coup de balai 

Tyler Toffoli avec son but en prolongation lors du 4e match. Photo prise sur le site des Canadiens de Montréal

Les Canadiens de Montréal ont gagné leur deuxième série en seulement huit jours, alors que les Maple Leafs n’en ont pas remporté une en 17 ans. Montréal a balayé l’équipe qui a balayé Edmonton plus tôt lors des éliminatoires. Le CH a été trop fort pour les Jets, qui étaient privés de Dylan Demelo blessé au début du match 1 et de Mark Scheifele, suspendu pour son geste envers Jake Evans.

D’autant plus que les Jets n’ont jamais eu la contribution de Pierre-Luc Dubois, complètement effacé, et de Kyle Connor qui n’a jamais été impliqué dans les rencontres comme s’il avait peur de se faire plaquer par les défenseurs du tricolore qui n’y allaient pas de main morte avec les doubles-échecs.

Tout comme lors des séries de 1993, Montréal remporte en quatre matchs la série de deuxième tour.

Au diable le classement et l’avantage de la glace!

Il y a un cliché dans le sport professionnel qui dit que l’équipe qui a l’avantage de la patinoire est favorisée pour gagner sa série. Toutefois, on a pu constater que les Islanders et les Canadiens ont remporté leurs deux séries respectives en éliminant les organisations #1 et #3, c’est donc dire qu’ils n’ont jamais eu l’avantage de la glace. Le Lightning a eu les mêmes contraintes, en battant les formations classées #1 et #2 de la division centrale. 

Photo prise sur le site des Canadiens de Montréal

Les Canadiens ont triomphé les deux fois à Winnipeg, les Islanders ont gagné deux des trois matchs à Boston et Tampa a décroché trois de leurs quatre victoires sur la patinoire des Hurricanes. Comme quoi, il faut croire que l’équipe avantagée n’est plus seulement celle qui a le dernier changement.

La finale de la Coupe Stanley avant le temps

La bataille entre les Golden Knights de Vegas et l’Avalanche du Colorado est injuste pour les deux équipes puisqu’elles sont les deux meilleures formations de la LNH et une des deux a dû aller jouer au golf hâtivement malgré leur saison exceptionnelle.

L’entraîneur-chef de Vegas a soulevé les foules lors du premier match, octroyant le filet à Robin Lehner pour affronter l’Avalanche. Cette décision est venue hanter l’entraîneur puisque le Colorado a produit une avalanche de buts, marquant à sept occasions. Ce match s’est terminé dans la bisbille où le Colorado a eu un avantage numérique de neuf minutes en raison des gestes complètement désobligeants de Ryan Reaves à l’endroit de Ryan Graves. D’ailleurs, Reaves avait été suspendu deux matchs.

Dans cette série, Vegas a créé une sorte de surprise, puisque l’Avalanche avait remporté les deux premiers matchs de cette joute, laissant planer un doute sur Vegas, et l’équipe permettait de croire qu’ils allaient se rendre loin facilement. Les Golden Knights n’avaient pas dit leur dernier mot. Ils sont revenus à la maison pour débuter une série de quatre gains consécutifs. Nathan MacKinnon a complètement été réduit au silence.

En mode Vézina

Il y a eu de beaux affrontements dans les filets. L’une des séries regroupait le gardien de l’équipe canadienne aux prochains Jeux Olympiques (Carey Price) et celui des Américains (Connor Hellebuyck). Ces deux gardiens ont déjà remporté le trophée Vézina. Price a été le lauréat en 2015 et Hellebuyck en 2020.

Dans la série entre les Golden Knights et l’Avalanche, Marc-André Fleury et Philipp Grubauer sont choisis cette année parmi les finalistes pour décrocher ce trophée. Si on se fie à la logique que les candidats au Vézina s’éliminent entre eux, Fleury vient d’éjecter Grubauer.

Dans l’autre affrontement, le gardien de but du Lightning Andrei Vasilevskiy a fait face au nommé pour la recrue de l’année, le gardien Alexander Nedeljkovic. Comme quoi, miser sur un excellent cerbère en série est encore à ce jour une brillante idée!

Et la suite, c’est deux fois David contre Goliath

Vu que les gagnants sont les Islanders, les Canadiens, le Lightning et les Golden Knights, il est facile de considérer que ce sera une finale de la Coupe Stanley entre le Lightning et Vegas puisqu’on s’entend que les parieurs aux livres iront dans cette direction. Les Canadiens et les Islanders n’ont jamais été avantagés cette saison pour croire qu’ils pourraient se retrouver en grande finale de la Coupe Stanley, ni encore moins la gagner. Malgré tout, ils pourraient se retrouver en grande finale, même s’ils sont deux équipes de l’Est. Pour ce faire, les Islanders devront vaincre la puissance, les champions en titre, le Lightning de Tampa Bay! On verra si le marin pourra combattre la tempête, ou si l’orage aura le dernier mot dans cette série.

De l’autre côté, tous les yeux au Canada seront rivés sur les Canadiens de Montréal qui contre toute attente se sont rendus dans le carré d’as. Ils avaient deux opportunités : d’affronter les vieux Nordiques de Québec ou rencontrer leur ancien capitaine Max Pacioretty. Côté personnel, Nick Suzuki pouvait faire face à l’équipe qui l’a abandonné.

Dans cette série entre le Colorado et Vegas qui a tenu en haleine les partisans, ce sont les Golden Knights qui se sont emparés de la victoire, et Montréal devra battre des chevaliers qui sont sur une lancée extraordinaire, et une équipe très puissante. Mais attention, il y a eu plusieurs Canadiens qui ont dominé à Las Vegas. On peut penser à Céline Dion, Véronic Dicaire, et même le Cirque du Soleil, donc pourquoi pas les Canadiens de Montréal!

Décision$ payante$

Quoi qu’il en soit, il est possible de se demander si Vegas et Tampa méritent d’y être, puisque ces deux équipes ont contourné les règles du plafond salarial cette saison, et ces deux équipes en série dépassent le plafond de très grand nombre de millions. En effet, le Lightning de Tampa Bay joue en série éliminatoire avec plus de 18 millions au-dessus du plafond salarial, et les Golden Knights ont dû jouer parfois à 15, et même 16 patineurs puisqu’ils étaient totalement coincés sous ce plafond. Ce n’est toutefois pas illégal, et si les deux équipes se rendent en finale, les comptables devront en être félicités.

PROCHAINE RONDE ÉLIMINATOIRE

Vegas (2e au classement général, et 2e dans l’ouest) affrontera Montréal (16e au général, et 4e du nord), tandis que Tampa Bay (8e et 3e de la centrale) affrontera les Islanders (12e total et 4e de l’est)

***

Surlebanc.ca est avant tout un podcast que l’on peut écouter sur plusieurs plateformes, entre autres sur sa page Facebook

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut