Hockey

Retour sur la première ronde des séries de la LNH

crédit photo : Mark Blinch

Le premier tour des séries éliminatoires est terminé et les partisans ont été gâtés avec des performances extraordinaires de certaines équipes. Les amateurs ont même eu la chance de constater que le niveau de jeu en séries éliminatoires est beaucoup plus intense après une saison de 56 matchs.

Voici un petit résumé.

Ronde expéditive pour deux équipes

Avec Connor McDavid et Leon Draisaitl dans leur formation, les partisans à Edmonton ne s’attendaient vraiment pas à ce que les Oilers se fassent sortir aussi rapidement des séries éliminatoires. McDavid avait réussi à amasser 105 points et Leon Draisaitl avait quant à lui obtenu 86 points en 56 matchs. Malgré tout, ces deux joueurs qui ont connu une saison exceptionnelle n’ont pas réussi à remporter un seul match lors de leur série face aux Jets de Winnipeg. Il y a un sérieux problème à Edmonton puisque les deux attaquants vedettes sont laissés à eux-mêmes et ils ne peuvent pas faire seuls. Winnipeg a remporté trois des quatre matchs en prolongation, tout en neutralisant l’équipe albertaine. L’été sera très long à Edmonton.

Du côté des Jets, l’équipe a été extraordinaire : une attaque très dangereuse et un gardien de but incroyable. Bien qu’ils ont connu une fin de saison décevante, enfin Winnipeg est l’équipe que l’on attendait et qui est une force dans la LNH.

Les Blues de St. Louis sont l’autre équipe qui s’est fait sortir en quatre matchs. Ils n’ont pas connu la saison souhaitée et la COVID s’est retrouvée dans l’entourage de l’équipe au moment le plus important de l’année, si bien que leur meilleur joueur, David Perron, n’a pu jouer lors du premier tour face à la puissante formation de l’Avalanche du Colorado. La troupe de Nathan MacKinnon était trop rapide pour les Blues qui n’ont jamais été dans le coup. 

Le cauchemar des Maple Leafs et la résurrection des Canadiens

Crédit photo : Mark Blinch

Il y a trois choses qui sont indéniables dans la vie : la mort, les taxes, et les Maple Leafs qui perdent un septième match. Montréal avait remporté le premier match, mais Toronto a été nettement meilleur lors des matchs 2, 3 et 4. Toutefois, avec l’arrivée de Cole Caufield, l’attaque des Canadiens a été plus dangereuse et Montréal a remporté le cinquième match en prolongation pour retrouver ses partisans au Centre Bell puisque 2500 spectateurs étaient attendus. Jesperi Kotkaniemi a fait exploser l’aréna en marquant en prolongation, provoquant un septième et ultime match. Celui-ci a été remporté par les Canadiens de Montréal au grand dam des Maple Leafs qui ne franchissent pas le premier tour des séries pour une autre année. Ils n’ont pas remporté une seule ronde depuis 2004.

Cette année, les Maple Leafs croyaient en leur chance plus que jamais. Auston Matthews venait de remporter le trophée Maurice-Richard, Mitch Marner a été excellent et dans les filets Jack Campbell faisait les arrêts aux bons moments. Mais les Canadiens ont réussi à être supérieurs. Ils ont réalisé ce qui semblait être impossible, soit de combler le déficit de 1-3 dans la série. Carey Price a volé des matchs, il a été extraordinaire et si le trophée Conn-Smythe se remportait uniquement en première ronde, il serait le lauréat.  

Penguins et Capitals : même problème

Est-ce qu’Alexander Ovechkin a joué son dernier match avec les Capitals de Washington? Est-ce qu’Evgeni Malkin sera chassé de Pittsburgh? Ces deux questions sont totalement légitimes après le premier tour des séries éliminatoires.

Alexander Ovechkin

Crédit photo : Mark Blinch

Ovechkin devient joueur autonome d’ici quelques semaines et, bien qu’il ait dit qu’il veut terminer sa carrière à Washington, le contrat n’est pas encore signé et il pourrait quitter la capitale fédérale américaine pour se joindre à une autre franchise afin de remporter un deuxième championnat. Ovechkin a fortement critiqué ses coéquipiers lorsque son équipe a perdu en prolongation face aux Bruins de Boston à cause d’une bévue d’Ilya Samsonov et Jeff Schultz. Un changement d’air lui serait peut-être bénéfique, quoique ce serait bizarre le voir avec une autre équipe.

Les Capitals ont remporté un seul match dans cette première ronde. Ils n’ont jamais été de taille face aux Bruins de Boston. Cette série était vraiment impressionnante et incroyable si l’on regardait cette série sans avoir d’équipe favorite.

Evgeni Malkin

Malkin n’est quant à lui pas un problème et pourrait très bien terminer sa carrière avec les Penguins. Toutefois, Pittsburgh pourrait être tenté de l’échanger afin d’obtenir du renfort assez puissant pour permettre à l’équipe de retrouver la Coupe Stanley et le privilège d’être considéré comme étant la meilleure formation de la LNH.

La série entre les Islanders et les Penguins s’est entre autres jouée dans les filets puisque Tristan Jarry n’a pas su faire les arrêts aux bons moments et New York a encore une fois eu le meilleur contre Pittsburgh. C’est le cas de le dire, les Penguins s’ennuient vraiment de Marc-André Fleury, qui a été cédé pour faire de la place à Matt Murray qui est rendu à Ottawa. Bref, cafouillage du côté des Penguins.

Des vraies confrontations de séries

Hurricanes contre Predators

Crédit photo : Gregg Forwerck

Le duel entre les Hurricanes et les Predators semblait inégal à la base comme affrontement de première ronde. La Caroline était une force de frappe et les Predators n’étaient pas aussi menaçants qu’autrefois. Les Hurricanes semblaient bien pouvoir remporter la série en quatre rencontres en maltraitant les Predators qui étaient complètement désorganisés en début d’affrontement. Toutefois, Nashville s’est repris et, devant ses partisans, ont nivelé la série 2 à 2 grâce à deux victoires en prolongation. Malgré tout, les Hurricanes sont revenus très forts et n’ont pas donné de deuxième chance à Nashville. Ils ont quitté la ville du Country avec une victoire en six matchs.

Lightning contre Panthers

La bataille de la Floride n’a pas été une bataille, mais plutôt une énorme guerre. De nombreux coups salauds ont été distribués entre ces deux équipes et une vraie rivalité s’est créée entre le Lightning et les Panthers. La série a bien failli être 3-0 pour le Lightning, mais les Panthers ont fait une remontée spectaculaire afin de ramener la série à 2-1. Le Lightning a toutefois été foudroyant et ils l’ont emporté en six parties.

Une autre année sans franchir le premier tour pour les Panthers. Ils n’ont pas franchi le premier tour depuis la saison 1995-1996, année où ils ont perdu en finale de la Coupe Stanley. Dans leur histoire, les Panthers ont raté les séries à 20 occasions. Ils ont fait les séries et ont été éliminés en première ronde cinq fois, en plus d’avoir raté la qualification lors des séries 2020 dans la bulle à Toronto. C’est donc dire que 26 des 27 saisons de la franchise, ils n’ont pas franchi le premier tour. C’est triste.

Golden Knights contre Wild

Crédit photo : Getty images

Outre la série des Canadiens face au Maple Leafs, il y a eu une autre série qui s’est terminée en sept rencontres et c’est celle entre les Golden Knights de Vegas et le Wild du Minnesota. Bien qu’inégale sur papier, cette série a été poussée à la limite grâce au brio du gardien de but Cam Talbot qui a permis au Wild de se sauver avec la victoire à trois occasions, dont deux fois par blanchissage. Toutefois, les Golden Knights ont été extrêmement dominant toute la saison et ils ne pouvaient pas perdre cette série. Il aurait été très difficile pour la franchise d’accepter une élimination si hâtive, mais le tour du chapeau de Mattias Janmark et le retour de Max Pacioretty ont aidé les Golden Knights à se sauver avec la victoire.

Le Wild s’est toutefois très bien défendu et a montré des signes très encourageants pour la prochaine saison. L’équipe s’en va dans la bonne direction et pourrait être une menace au cours des prochaines années, surtout si Kirill Kaprizov continue d’être aussi impressionnant.

Prochaine ronde éliminatoire

Le gagnant de la série entre le Colorado (1) et Vegas (2) affrontera le gagnant de celle entre Winnipeg (14) vs Montréal (16).

Le gagnant de la série entre la Caroline (3) et Tampa Bay (8) affrontera le gagnant de celle entre Boston (10) et New York (12).

***

Surlebanc.ca est avant tout un podcast que l’on peut écouter sur plusieurs plateformes, entre autres sur sa page Facebook

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut