Hockey

LNH | Les grandes surprises de la saison 2020-2021

Kirill Kaprizov du Wild du Minnesota. (Crédit photo : NHL.com)

Chaque début de saison, il y a des attentes envers certaines équipes, et d’autres non. Que ce soit dans la division Nord, Ouest, Est ou Centrale, certaines équipes ont été meilleures que l’on pouvait le croire. Certains joueurs ont également surpassé les attentes placées en eux.

Voici une liste de joueurs et d’équipes qui font partie des surprises de cette année dans la LNH.

Division Nord

Une jeune équipe

Parmi les équipes de la division Nord, il y a une seule équipe que l’on peut considérer comme étant une surprise, et ce sont les Sénateurs d’Ottawa. Oui, oui, les Sénateurs d’Ottawa. Il faut être honnête, tout le monde voyait les Sénateurs à la toute fin du classement général de la LNH. On se disait que ça allait être un miracle si l’équipe parvenait à remporter 10 matchs. Bien sûr, ils n’ont pas fait les séries, mais, mine de rien, l’équipe a très bien joué cette saison pour ce qu’elle pouvait offrir.

Les Sens ont été déclassés à certaines occasions, mais ce n’est pas arrivé que certains matchs étaient perdus d’avance. Voilà pourquoi les Sénateurs d’Ottawa sont une surprise cette saison. On peut voir que le futur s’annonce très beau à Ottawa.

Un attaquant de puissance sorti de nulle part

Chez les joueurs, l’attaquant qui a causé la plus grande surprise est sans aucun doute Tyler Toffoli. Le 12 octobre 2020, les Canadiens l’ont signé pour un contrat de quatre saisons et 4,25 millions annuellement. Les commentaires associés à cette signature étaient surtout que Toffoli allait amener de la profondeur, un joueur de troisième trio.

Bref, en aucun cas les gens n’auraient pu parier que Tyler Toffoli serait dans le top 10 des meilleurs buteurs dans la LNH à la fin de la saison. Ses 28 buts en 52 matchs lui auraient permis d’avoir une saison de 44 buts en 82 matchs. C’est extraordinaire! Sa signature sera le vol du siècle s’il continue à ce rythme lors des trois prochaines saisons.

Un sauveur masqué

Les Maple Leafs de Toronto ont perdu les services de leur gardien de but numéro un Frederik Andersen pour une grande partie de la saison. Le gardien de but danois a seulement été d’office pour 23 des 52 matchs de son équipe. Heureusement, un autre gardien de but s’est levé. Jack Campbell est sorti de nulle part et a permis aux Maple Leafs de croire qu’ils pouvaient gagner avec n’importe quel gardien devant les filets.

Campbell a battu le record pour le plus grand nombre de victoires consécutives pour un gardien. En effet, il est devenu le premier gardien de l’histoire de la LNH à commencer une saison en remportant ses 11 premiers départs. Il a battu la marque réalisée par Carey Price en 2016-2017. Celui-ci avait alors remporté ses 10 premiers départs.

Bref, Campbell a été une très belle surprise devant les filets des Maple Leafs, et, sans lui, peut-être que les Leafs n’auraient pas terminé au sommet de la division Nord.

Division Est

Merci pour la belle saison, mais vous êtes remerciés

Après avoir repêché Kaapo Kakko au deuxième rang au repêchage de 2019, les Rangers ont eu la chance de repêcher Alexis Lafrenière au premier rang dès l’année suivante. Ces deux sélections permettaient aux Rangers de faire une reconstruction très rapide. Avec l’ajout d’Artemi Panarin avant la saison 2019-2020, les Rangers étaient une équipe en reconstruction, mais avec un potentiel. Au début de la saison, en regardant la division Est, il semblait toutefois impossible que les Rangers terminent dans le top 5. Même avec leurs jeunes joueurs, ils n’étaient pas prêts et des équipes aspirantes à la Coupe Stanley étaient dans leur division, donc les Rangers avaient peu de chances. Même les Sabres pouvaient les devancer.

Toutefois, les New Yorkais ont été beaucoup plus compétitifs qu’on le croyait. Malgré un lent début de saison de Lafrenière et des frasques hors glace de Panarin, les Rangers ont cru que les séries éliminatoires étaient possibles. Mika Zibanejad a connu une saison incroyable avec 50 points en 56 matchs. Ryan Strome devient enfin le joueur attendu qui avait été repêché au 5e rang par les Islanders. De plus, chez les gardiens de but, Igor Shesterkin et Alexandar Georgiev ont fait le travail avec de très belles statistiques qui donnent confiance au futur de cette équipe. Ça s’est tellement bien passé que même Keith Kinkaid a eu des victoires.

Les Rangers ont devancé les Flyers au classement, terminant au 5e rang de la division à 11 points des séries éliminatoires. Ils seront fort probablement une équipe très dangereuse au cours des prochaines saisons.

Même si les entraîneurs, le directeur-général et le président ont été congédiés, il est injuste de dire que les Rangers ont eu une saison décevante. Au contraire, ils ont très bien fait.

Les Penguins retournent au sommet

Les Penguins de Pittsburgh avaient été déclarés morts et enterrés après leurs sorties expéditives en quatre matchs face aux Islanders lors des séries éliminatoires de 2018-2019, puis lors de l’élimination aux mains des Canadiens de Montréal dans la bulle à Toronto. Cette équipe ne semblait plus être en mesure de gagner en séries éliminatoires. Il y en avait même qui disaient que les Penguins se devaient d’échanger Sidney Crosby, Evgeni Malkin ou Kristopher Letang. Cette équipe a causé une certaine surprise, puisqu’elle a fini au premier rang de la division Est sans transaction majeure. Elle est dominante et peut aspirer aux grands honneurs encore cette année.

Même si Malkin a raté un grand nombre de matchs cette saison, l’équipe n’a pas eu de la difficulté à enchaîner les victoires et les joueurs ont réussi à récolter un très grand nombre de points. Crosby, Jake Guentzel, Letang et Bryan Rust ont fait en sorte que la lumière des buts a scintillé assez souvent pour que l’équipe remporte 37 victoires en 56 matchs.

Le départ de Matt Murray n’a pas fait mal aux Penguins puisqu’ils ont eu Tristan Jarry et Casey DeSmith pour protéger leur cage. Même s’ils n’ont pas les meilleurs pourcentages d’arrêts, les deux gardiens ont eu énormément de victoires et peu de défaites. Ils ont fait un travail remarquable.

Division Centrale

L’équipe qu’on n’attendait plus

Les Panthers de la Floride sont comme les saisons de District 31 : on ne sait jamais comment ça va se terminer. Vont-ils faire les séries? Est-ce qu’ils vont s’écraser? Est-ce que le personnage de Nadine Legrand est vraiment mort? C’est ce que plusieurs adeptes se demandent.

Les Panthers sont censés être une équipe de séries depuis un grand nombre d’années. Avec le talent exceptionnel qu’ils ont, ils sont censés accéder facilement au tournoi printanier. Toutefois, cette année, dans leur division, cela semblait compliqué pour eux de les faire puisqu’ils avaient d’excellents rivaux.

Mais Jonathan Huberdeau et Aleksander Barkov ont pris les choses en main et ils ont été magistraux toute la saison, amassant plus d’un point par match en moyenne. Qu’en est-il de Carter Verhaeghe? L’ancien du Lightning s’est dirigé avec les Panthers pour avoir un nouveau départ à l’attaque et il a produit 36 points, bon pour un excellent rythme de 0,84 points par match. À sa deuxième année dans la LNH, il a presque triplé son total de points de l’an dernier.

Cependant, devant les filets, Sergei Bobrosvky n’a toujours pas réussi à être le gardien espéré. Ses 10 millions sur la masse salariale font mal aux Panthers puisque les gardiens sans expérience de la LNH Chris Driedger et la recrue de 19 ans Spencer Knight font un meilleur travail que le gardien russe. Au moins, c’est positif de voir qu’il y a deux gardiens qui peuvent faire le travail de Bobrosvky s’il n’est pas en mesure de faire gagner l’équipe à long terme. 

Les finalistes de la Coupe Stanley déjà éliminés

Les Stars de Dallas ne feront pas les séries éliminatoires cette année. Une première en trois ans. Après avoir atteint la finale de la Coupe Stanley, l’équipe ne parvient pas à faire les séries puisque coiffée au fil d’arrivée par les Predators de Nashville. Bien que l’équipe ait déçu, on ne peut dire que la saison est une déception à Dallas puisqu’il y a de multiples raisons qui expliquent cette exclusion. Une équipe peut difficilement faire les séries lorsque le centre #1 (Seguin), l’ailier droit #1 (Radulov) et le gardien de but partant (Bishop) ratent la majorité, voire la totalité de la saison. D’autant plus que la COVID-19 est venue chambouler le début de saison.

Nonobstant, les Stars ont de très belles réussites cette année. Roope Hintz a été excellent. Il prend du galon et l’attaquant finlandais a connu la meilleure saison de sa carrière avec 43 points, mais également seulement quatre minutes de pénalité, donc il a su être bien discipliné.

On va se le dire néanmoins, la plus belle surprise chez les Stars de Dallas est Jason Robertson. Le jeune attaquant a joué sa première saison complète dans la LNH et il sera candidat pour le trophée Calder remis à la recrue de l’année. Robertson a amassé 45 points, ce qui est excellent. Il avait eu d’excellentes saisons dans les juniors (117 points à sa dernière année) et on peut clairement comprendre qu’il va continuer d’être un bon joueur dans la grande ligue. Une très belle surprise en provenance du Texas.

Division Ouest

Une saison assez « wild » dans le Minnesota

Le Wild du Minnesota semblait s’écrouler depuis quelques années. L’équipe n’a pas remporté de ronde éliminatoire depuis la saison 2014-2015 et la formation semble prendre de l’âge et n’est pas intéressée à aller en reconstruction. Malgré tout, cette saison, dans une année complètement folle, le Wild du Minnesota a réussi à se qualifier pour les séries éliminatoires sans difficulté grâce à la recrue par excellence de la LNH en 2021! Kirill Kaprizov, un Russe de 24 ans repêché en 5e ronde lors du repêchage de 2015, a inscrit 51 points en 55 matchs. Il est la recrue ayant eu le plus de points et facilement celui qui a eu le plus gros impact pour sa formation.

Il a surpassé Kevin Fiala de 11 points à la tête des meilleurs pointeurs de l’organisation. Kaprizov a été dans une classe à part et il est la plus belle surprise dans la LNH. Il est rare que les chandails du Wild fassent partie des plus vendus de la LNH, mais Kaprizov va assurément en faire vendre!

Un futur gagnant du trophée Norris

On savait déjà que Cale Makar était bon. Dès qu’il est arrivé dans la LNH lors des séries éliminatoires face aux Flames, le défenseur avait eu un impact immédiat sur la formation. Cette année, à sa deuxième saison dans la LNH, Makar a su prendre les bouchées doubles et s’imposer parmi l’élite du circuit. Seul défenseur régulier à avoir obtenu plus d’un point par match cette saison, Makar est l’un des meilleurs défenseurs de la LNH et l’un des piliers en défense chez l’Avalanche du Colorado. L’équipe a un excellent groupe de défenseurs, mais ce que Makar fait avec cette équipe est formidable. On peut le catégoriser comme étant une surprise, car le fait qu’un si jeune défenseur soit aussi dominant, autant offensivement que défensivement, à un si jeune âge, c’est incroyable. On peut dire que la guigne de la deuxième année, lui, il ne connaît pas ça.

Il pourrait bien être nommé pour être l’un des candidats au titre de défenseur de l’année. Dans la division Ouest, il pourrait n’y avoir que Shea Theodore qui lui poserait problème statistiquement parlant, mais, sur la glace, ce que Makar fait est nettement supérieur. Le prochain défenseur vedette de la LNH, tout simplement.

***

Sur Le Banc est avant tout un podcast que l’on peut écouter sur plusieurs plateformes, entre autres sur notre page Facebook.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut