Hockey

Zack Kassian : un « vrai de vrai » joueur de hockey

Connor McDavid est époustouflant. Il nous rappelle match après match qu’il est sans l’ombre d’un doute le meilleur joueur de hockey de la planète, sortant de son chapeau buts et jeux spectaculaires à un rythme inégalé par les autres grandes vedettes de la LNH. Son complice allemand Leon Draisaitl, dernier récipiendaire des trophées Hart et Art-Ross, est excellent : un véritable tank, Draisaitl est tout aussi efficace que McDavid, repérant avec une précision chirurgicale les palettes de ses coéquipiers et le fond des filets adverses.

Pourtant, l’attaquant des Oilers qui me fascine le plus n’est pas l’un de ces deux piliers du sport. Laissez-moi vous introduire à l’un de mes joueurs préférés de la Ligue : Zack Kassian.

(Quoi? Zack Kassian? T’as perdu la tête?)

Hot Take : j’aime beaucoup la combinaison Kassian-McDavid. Oui, oui, vous avez bien lu : Zack Kassian sur le trio de Connor McDavid. De l’interminable carrousel de compagnons de trio à McDavid, peu ont trouvé une chimie semblable à celle entre celui-ci et Kassian.

Fig. 1 : Kassian passe la rondelle à McDavid à la suite d’un spin-o-rama qui étonne le défenseur des Bruins.

Fig. 2 : J’adore cette séquence. Du pur Connor McDavid, qui ridiculise les Flyers avec sa vitesse et ses mains. Notez pourtant le petit geste de Kassian, qui fait une passe subtile à McDavid permettant de stabiliser la rondelle sur la glace en plus de corriger la trajectoire de celle-ci pour s’ajuster à la vitesse grand V de Connor, en plus d’attirer le défenseur pour une demi-seconde, qui donne à McDavid le momentum et la « lane » parfaite pour continuer sa lancée.

Il y a certainement un romantisme sportif associé à cette combinaison. Connor McDavid, joueur parfait, rapide, doué, imbattable, aux qualités presque robotiques et frôlant la perfection dans ses gestes, aux côtés de Zack Kassian, un bagarreur dur à cuire portant le numéro 44, sans visière sur son casque, aux dents croches et se dotant parfois d’une barbe rousse style Wolverine.

Le look d’un vrai de vrai joueur de puck.

Image result for zack kassian mutton chops
Source: Fox Sports

Un parcours unique

Si Kassian éblouit par ses habiletés cachées et par son apparence, c’est son parcours unique qui le distingue de ses collègues.

Kassian fut repêché en 2009 avec le 13e choix de la première ronde par les Sabres de Buffalo. Il se fait échanger à Vancouver pour Cody Hodgson en 2012 et les deux seront des flops à l’attaque pour leurs équipes respectives. Après avoir été échangé au Canadien pour le gardien Ben Scrivens (qui aura à tout jamais sa place dans le panthéon des gardiens de but de soutien oubliés de Carey Price à Montréal), Kassian a de sérieux problèmes de consommation et est admis au programme d’abus de substances de la LNH à la suite d’un accident de voiture. Les Oilers d’Edmonton lui offrent ensuite une dernière chance de jouer dans le circuit Bettman, et Kassian se niche une place au sein de l’attaque du club.

Edmonton ne regrettera pas cette décision. Les statistiques de Kassian n’épatent pas la galerie, mais il augmente sa production offensive d’un cran comparativement à ses années à Vancouver. Il joue sa meilleure saison en 2019-20, à l’âge de 29 ans, avec 15B-19A-34P en 59 MJ. Surtout, il apporte avec son arrivée quelque chose de spécial, un élément qui manque cruellement aux Oilers moribonds du milieu des années 2010.

Kassian joue avec cœur.

Cette prestation contre les Sharks de San Jose en séries éliminatoires de 2017 montre tout ce que l’on doit savoir sur Zack Kassian sur la glace.

Kassian est aussi l’une des figures de proue, avec Matthew Tkachuk des Flames de Calgary, du relancement spectaculaire de la rivalité de la Bataille de l’Alberta entre Calgary et Edmonton. Ces deux joueurs aiment beaucoup, beaucoup se taper dessus, et n’ont pas peur de s’échanger des insultes sur la glace et devant les micros des journalistes dans le vestiaire. Du pur bonbon pour tous ceux voulant s’accrocher à l’esprit du Old-time hockey et pour ceux cherchant une échappatoire à la démarche monotonique de plusieurs joueurs, surtout à l’égard des médias.

À 5-contre-5, Zack Kassian est une option intéressante pour les entraîneurs d’Edmonton à mettre aux côtés de Connor McDavid. Aux dirigeants des Oilers, je vous implore : trouvez un moyen de faire jouer McDavid et Kassian ensemble. J’achète du gear des Oilers direct si vous pouvez contribuer à ma fixation sur ce duo aux antipodes totales de leur profession. C’est pas trop demander, non?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut