CF Montréal

Le CF Montréal à tête reposée

L’Impact de Montréal n’existe plus et, depuis le 14 janvier dernier, c’est la dénomination Club de Foot Montréal (ou CF Montréal) qui doit prévaloir. Un nouveau nom et une nouvelle image qui font grandement parler.

(Extrait de l’épisode du 20 janvier du podcast Sur Le Banc)

Il y a quelque temps, nous avons pesé le pour et le contre à la suite de la rumeur du changement de nom. Maintenant confirmé, voici une analyse de la situation faites à tête reposée, un peu plus d’une semaine plus tard.

Impact de Montréal

Le nom de l’Impact était associé au soccer montréalais depuis 1992, moment auquel la famille Saputo est devenue propriétaire d’une franchise dans l’American Professionnal Soccer League (APSL) qui est devenue la A-League un peu plus tard. En 2012, lors de l’arrivée de l’équipe en MLS, la formation montréalaise a choisi de conserver ce nom, mais de modifier son logo.

Cette fois, même le nom est chose du passé.

Que représentait l’Impact pour la ville? Probablement rien, ce n’est pas un nom d’appartenance, c’était un nom sportif comme un autre. C’était original quand même. Est-ce que le mot « Impact » empêchait la formation d’être si appréciée, si vendeuse? Il serait difficile de croire que ce serait le cas.

Toutefois, des changements de nom comme celui-ci sont fréquents dans le sport professionnel et il n’y a rien de mal là-dedans. Même qu’une équipe n’est même pas obligée d’avoir une raison valable, donc, que l’équipe de soccer de Montréal décide de changer de nom, c’est acceptable… pour autant que c’est pour le mieux et que les raisons du nouveau nom soient logiques.

Club de Foot, Football ou Soccer de Montréal?

Il y avait des rumeurs qui disaient que le nom de l’équipe serait le Montréal FC. Plusieurs contestaient disant que cela ne voulait rien dire, d’autre disait que c’était trop anglophone, etc.

Lors de l’annonce officielle, Kevin Gilmore a annoncé que le nom de l’équipe devenait le Club de Foot Montréal et Gilmore a mentionné qu’il était choisi depuis très longtemps. Le nom fait international, mais est-ce que le fait que l’équipe s’appelle comme ça aura un impact (ceci n’est pas un jeu de mot) sur l’équipe? Avec la marchandise, la campagne promotionnelle, peut-être, mais ce n’est pas vrai que le nom « Impact » était un problème. Est-ce que des joueurs vedettes refusaient de venir à Montréal, car le nom était « Impact »? Je ne crois pas.

Le terme « Foot » est très questionnable. Bien sûr, le terme officiel du soccer est le Football. Il n’y a aucune ambiguïté dans cette appellation. Sauf que le public cible, est-ce qu’il mentionne vraiment que l’Impact/CFMTL est une équipe de foot, de football ou de soccer? Comparaison boiteuse, mais, dans la NFL, lorsque Washington a dû changer de nom, ils ont choisi l’Équipe de Football de Washington, même si le terme renvoie au football américain.

Ainsi, est-ce que l’organisation, qui a choisi Club de foot, a pris en considération que les gens appellent ça le soccer à Montréal? Certain vont dire que c’est un nom anglophone et que le terme « soccer » est un anglicisme. Toutefois, selon l’Office québécois de la langue française soccer est accepté et il n’y aurait eu aucune ambiguïté entre les Alouettes de Montréal et l’équipe qui joue au Stade Saputo comme ce tweet d’il y a quelques mois.

Par ailleurs, il y a quelques équipes dans la MLS qui s’appellent SC (Soccer Club) plutôt que FC, alors il n’y aurait eu aucun problème de ce genre. D’ailleurs, c’est ironique que le nom de l’équipe ne devait pas être FC puisque ce serait anglophone, mais que le Club a pris Club de foot, qui ne se traduit pas très bien par « Montreal Foot club » puisqu’on penserait aux Alouettes.

Le logo

Club de foot Montréal

L’ancien logo de l’Impact était une armure, c’était un bouclier. Il n’a jamais été contesté, il était original et tout à fait normal. Maintenant, le nouveau logo de l’impact, il y a beaucoup de choses à dire et plusieurs spécialistes commentent le sujet. Le Club définit lui-même son logo comme étant un blason qui raconte l’ADN du club. Le gris devient l’une des couleurs primaires de l’équipe, puisque « le gris glacé, représente la glace dans les veines de tous les Montréalais »

Par ailleurs, le logo représente un grand flocon de neige avec une référence à l’exposition universelle de 1976, ainsi qu’au métro de Montréal. Le logo représente donc une ville froide avec de la neige. Quel pourrait être le problème? Le soccer est un sport qui se joue généralement l’été, au chaud. Lorsque le CF Montréal jouera en pleine canicule au mois de juillet au Stade Saputo face au Crew de Columbus, le logo n’aura pas tant de signification, car Montréal est froid et enneigé seulement quatre mois par année, comme beaucoup d’autres villes canadiennes.

Problème concernant Montréal

Le problème, c’est qu’on dirait que le nom a juste été pensé selon les stéréotypes de Montréal et du Québec que l’on entend souvent à l’extérieur du pays. Un peu plus et on dirait que Montréal est une ville sous-terraine. Par ailleurs, le public cible de cette équipe n’a aucune idée de ce que c’est l’Expo 67… c’est un peu cliché de faire une référence à ça.

Malgré tout, la tâche de l’équipe est maintenant de le mettre PARTOUT, et pas juste à Montréal près du Stade, mais PARTOUT au Québec. Les partisans vont le voir, l’équipe aura de la visibilité et, à force de le voir, le logo deviendra peut-être un automatisme pour les partisans qui n’auront pas le choix de penser à l’équipe et seront peut-être intéressés à se rendre au Stade Saputo. L’Impact avait des partisans à Montréal et ces environs, mais à l’extérieur de la région, est-ce qu’ils en avaient réellement? C’est peut-être une chose à laquelle l’organisation aurait dû s’attarder avant de croire qu’il y avait un problème de nom.

Le message

Outre le mauvais jeu de mots en conférence de presse de Joey Saputo qui mentionnait que pour avoir un nom d’impact, il fallait abandonné l’impact, il a aussi dit une expression qui fait très 2020 en mentionnant « faites vos recherches ». L’équipe a expliqué que l’un des principaux désirs de l’équipe était, entre autres, d’avoir une vision internationale. Voir grand est bien et même très important. Par contre, est-ce que l’équipe devrait penser à exploiter son marché local avant tout? Le Stade n’est pas plein, la couverture médiatique est déficiente, on ne voit pas de publicité de l’équipe dans la ville et en région… mais l’organisation cherche à briller à l’international et aller se chercher des partisans ailleurs dans le monde?

Lorsque l’équipe gagnait et que Didier Drogba était la vedette de l’équipe, c’est ironique, mais le logo n’était pas un problème, le nom était parfait et le Stade Saputo était plein. C’est sur le terrain que l’Impact ou le CF Montréal devra se démarquer et surtout marquer l’histoire pour aller « Droit devant », comme l’indique le nouveau slogan.

Mais bon, il faut laisser la chance au coureur.

En résumé

Bref, changer le logo après 10 ans dans la MLS peut être une bonne idée et redonner un nouveau souffle à la franchise. L’équipe de marketing peut faire des promotions, faire comme les Alouettes et créer un nouvel engouement dans la ville. Par contre, changer de nom pour quelque chose de si commun, c’est assez décevant, puisque l’équipe a perdu d’un seul coup son identité.

Concernant le logo, il ne fait pas soccer, il ne fait pas équipe de sport. Il fait davantage association de club de ski, mais on va s’habituer et trouver que c’est un beau logo rond.

Je crois que si l’on avait vraiment voulu représenter Montréal, il aurait fallu mettre un CH dans ce logo de soccer! Façon ironique de dire que si l’on représente Montréal dans un logo, il doit y avoir quelque chose qui représente pour vrai la ville, que ce soit le Stade olympique, la croix du Mont-Royal, le pont Jacques-Cartier, ou des cônes orange, plutôt que le froid et la neige.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut