Hockey

Quelle équipe remportera la division Est ?

Alexis Lafrenière. Crédit NHL.com

Les nouvelles divisions de la LNH créeront plusieurs rivalités, plusieurs affrontements qui créeront des guerres et certaines équipes devront accepter leur sort de ne pas faire les séries éliminatoires. Après l’article sur la division Canadienne, il est temps de s’intéresser à la division Est Massmutual de la LNH. Il sera intéressant de voir si un mauvais départ laissera des traces dramatiques pour une équipe. Que faut-il retenir de cette division? Qui sont les quatre équipes qui se qualifieront pour les éliminatoires de la LNH?

Voici les grands titres pour chaque équipe.

Bruins de Boston

Patrice Bergeron, nouveau capitaine des Bruins. Crédit : Compte Twitter des Bruins

Les Bruins de Boston devront s’habituer à avoir une nouvelle défensive, puisqu’avec Zdeno Chara, qui a quitté pour Washington, et Torey Krug, pour les Blues, ils devront rester forts malgré ces deux gros morceaux manquants. La défensive sera très intrigante si rien ne change d’ici le début de la saison.

À l’offensive, ce n’est guère mieux puisqu’avec les blessures de Brad Marchand et David Pastrnak, le début de saison pourrait être difficile. Toutefois, Marchand est censé retrouver son nouveau capitaine Patrice Bergeron assez rapidement cette saison. Les Bruins n’ont pas fait de gros ajouts durant l’entre-saison, ce qui pourrait leur nuire un peu dans cette division qui sera très compétitive.

Heureusement que devant le filet, le tandem Tuukka Rask et Jaroslav Halak est de retour. Les deux gardiens ont fait partie de l’élite la saison dernière.  

Sabres de Buffalo

Les Sabres de Buffalo ont raté les séries éliminatoires lors des neuf dernières années et cette saison ne devrait pas faire exception. Dans les filets, ils sont encore très faibles. Ils n’ont pas de vrai gardien de but numéro un. Leur défensive comporte trois excellents défenseurs en Rasmus Dahlin, Rasmus Ristolainen et Colin Miller, mais ne pourra tout faire.

À l’offensive, ce sera très intéressant. Bien qu’il n’est plus ce qui était, l’acquisition d’Eric Staal fera du bien à Buffalo. L’un des meilleurs attaquants d’Équipe Canada junior, Dylan Cozens, aura peut-être la chance de débuter sa carrière dans le circuit Bettman, et le monstre à trois têtes constitué de Jack Eichel, Jeff Skinner et TAYLOR HALL, ce sera dangereux à l’attaque. Sauf que si ces trois joueurs ne marquent pas, ce sera long à Buffalo.

Mais bon, les Bills ont fait les séries dans la NFL, alors c’est une année gagnante dans cette ville, peu importe ce que les Sabres feront.

Devils du New Jersey

Les Devils du New Jersey auront un visage quelque peu différent en 2021. Leur nouvel entraîneur Lindy Ruff devra se réinventer et s’adapter à de jeunes diables puisque Nico Hischier et Jack Hughes seront encore les têtes d’affiche de la formation de Newark. Quoiqu’il n’y aura pas que ces deux-là pour marquer en enfer : il y aura également Pavel Zacha, Andreas Johnsson, Nikita Gusev, ainsi que les bons vétérans Kyle Palmieri et Travis Zajac.

Du côté défensif, les Devils ont toujours P.K. Subban sur qui compter. Celui qui voudra se racheter de sa mauvaise saison sera heureux d’avoir du renfort à la ligne bleue avec l’ajout de Ryan Murray et Dmitry Kulikov. D’autant plus, qu’il faut considérer le retour de Sami Vatanen, les Devils auront donc une très bonne défensive cette année Leur gardien de but Mackenzie Blackwood devra continuer d’exceller devant les filets.

Mais est-ce que ce sera suffisant pour se classer parmi les quatre meilleures équipes de la division? Ce serait surprenant. 

Islanders de New York

Les Islanders de New York avaient débuté leur camp d’entrainement sans Mathew Barzal, puisque celui-ci n’avait pas de contrat. Avec son entente nouvellement signée qui lui rapportera sept millions annuellement pour les trois prochaines saisons, les Islanders pourront compter sur lui afin d’être l’attaquant de puissance de la franchise. Barzal est le meilleur attaquant des Islanders et s’il connait une bonne saison, la formation new-yorkaise aura de grandes chances de se battre pour une place en éliminatoires.

Si nous regardons les autres attaquants, ce sera encore très offensif à Long Island. Anders Lee, Jordan Eberle et Anthony Beauvillier seront encore dominants à l’offensive. D’autant plus que l’ajout de Jean-Gabriel Pageau pour la saison complète fera en sorte que la ligne de centres est très bonne.

En défensive, leur noyau sera encore efficace avec un Noah Dobson qui prendra beaucoup plus de temps de jeu cette année. Devant les filets, la tâche devrait être partagée de façon équitable entre Semyon Varlamov et la recrue de 25 ans Ilya Sorokin.

Après avoir fait un bon bout de chemin en éliminatoires l’an dernier, rien n’est assuré pour les Islanders cette année. Ils devront travailler beaucoup plus fort, puisque certaines équipes sont, sur papier, supérieur à eux. Mais après tout, c’est sur la glace que ça se joue!

Rangers de New York

Alexis Lafrenière. Crédit NHL.com

ALEXIS LAFRENIÈRE. Il y a aussi Jacques Martin comme nouveau venu dans le Big Apple à titre d’entraîneur adjoint, mais c’est surtout Alexis Lafrenière qui sera sous les projecteurs. Le prodige de Saint-Eustache est un de rares nouveaux joueurs à s’être greffé à l’équipe qui est en reconstruction depuis deux ou trois ans. Toutefois, c’est potentiellement cette année que nous allons voir si les Rangers peuvent déjà aspirer aux éliminatoires. À l’attaque, Panarin, Kreider et Zibanejad sont des incontournables. Kaapo Kakko en sera à sa deuxième année et, s’il n’attrape pas la guigne de la deuxième année, il permettra aux Rangers de New York de frapper à la porte des séries. La défensive aura Jacob Trouba et Anthony DeAngelo comme quarts-arrières, puis, dans les filets, Shesterkin et Georgiev tenteront de faire oublier King Lundqvist.

Pour revenir à Alexis Lafrenière, il ne faudra pas se dire qu’il fera 100 points à sa saison recrue, surtout que c’est une saison de 56 matchs. Il faudra être patient. S’il réussit à récolter 40 points, ce serait excellent. Il aura une très grande carrière, il ne faut pas le juger sur sa première année, surtout que ce sera une saison assez étrange.

Flyers de Philadelphie

Les Flyers de Philadelphie étaient arrivés en séries éliminatoires l’an dernier avec la conviction de tout casser. Après avoir éliminé les Canadiens de Montréal, les Flyers se sont fait sortir à leur tour par les Islanders de New York. Sans faire de changement à leur formation, l’équipe d’Alain Vigneault compte bien rester une puissance dans la LNH puisqu’ils pourront quand même se fier au grand retour au jeu d’Oskar Lindblom, lui qui avait joué seulement 30 parties la saison dernière.

Bref, les Flyers seront encore une force dans la LNH. Carter Hart sera encore plus dominant dans les filets et Ivan Provorov continuera d’être l’un des meilleurs défenseurs de la LNH. Une belle formation à suivre en 2021, et peut-être bien que 2021 sera l’année où Alain Vigneault et Michel Therrien seront champions de la Coupe Stanley?

Penguins de Pittsburgh

Lorsqu’il y a Sidney Crosby dans une équipe, c’est difficile de croire que cette équipe ne gagnera pas. Cette année, il y a de sérieux doutes à Pittsburgh concernant une présence en séries. Matt Murray a quitté pour Ottawa, ce qui fait que c’est Tristan Jarry le nouveau gardien partant de l’organisation. À l’attaque, il n’y a pas eu grand changement, sauf l’arrivée de Kasperi Kapanen en provenance des Maple Leafs. Les Penguins ont le talent pour faire les séries, mais il semble y avoir un petit quelque chose qui fait que Pittsburgh ne réussit pas à performer assez pour retourner au niveau de l’élite. Ils seront fort probablement dans la course pour la quatrième position au classement de cette division.

Capitals de Washington

Zdeno Chara et Hendrix Lapierre. Crédit du compte twitter des Capitals

À Washington, un très gros départ se fait sentir dans la ville. En effet, Joe Biden est devenu le 46e président des États-Unis, ce qui fait que Donald Trump est expulsé de la Maison-Blanche. Sur la glace, les Capitals ont un nouveau shérif en ville : Peter Laviolette est le nouvel entraîneur-chef. Trevor Van Riemsdyk et Justin Schultz viendront solidifier la défensive qui était déjà très forte à Washington. Il ne faut pas oublier l’arrivée de Big Z (Zdeno Chara) qui a quitté Boston pour la capitale fédérale! La brigade défensive sera l’une des meilleures de la LNH.

Un problème toutefois, c’est possiblement dans les filets. Ilya Samsonov devra être dominant, puisque la recrue n’aura pas Henrik Lundqvist pour le seconder, puisque celui-ci a dû se faire opérer au cœur. À l’offensive, Alexander Ovechkin sera toujours aussi dominant, Backstrom sera encore l’un des meilleurs passeurs et une tonne de buts se marquera à Washington.

Que se passera-t-il?

Quatre de ces huit équipes seront des éliminatoires. Washington et Philadelphie feront les séries éliminatoires à moins d’une immense catastrophe. Les Bruins de Boston devraient être en mesure de faire les séries également. C’est donc dire qu’il ne reste qu’une seule place pour les Islanders, les Penguins ou les Rangers. Il sera intéressant de voir quelles sont les deux équipes qui retrouveront les Sabres et les Devils parmi les équipes éliminées. À suivre…

***

Surlebanc.ca est avant tout un podcast que l’on peut écouter sur plusieurs plateformes, entre autres sur sa page Facebook

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut