Autre

Championnats (partie 2) | Les villes perdantes

getty images

Certaines villes gagnent plus que d’autres. New York est la ville nord-américaine avec le plus grand nombre de championnats sous son territoire, notamment grâce aux Yankees et à leurs 27 couronnements de la Série mondiale.

New York surpasse les 38 victoires dans la région de Boston, les 35 de Toronto et les 29 de Los Angeles. Toutefois, le nombre de gains de New York est contestable, car certaines de leurs équipes sont dans le New Jersey et d’autres équipes sont dans le Bronx, dans Brooklyn et dans Manhattan. Bref, dès que le nom de l’équipe est « de New York », celui-ci est considéré comme étant à New York pour simplifier la chose. 

À première vue, il est possible de constater que ces villes sont de grandes régions championnes et que leurs citoyens sont habitués à voir des championnats, comparativement à d’autres régions qui sont totalement dans l’inconnu par rapport à la victoire.

Dans cette série d’articles, il sera question de géographie et de championnats, plus précisément la relation entre les lieux et leur nombre de titres afin de voir qui gagne, qui perd et quelle ville possède le plus grand nombre de fun facts.

Certaines équipes ne sont pas chanceuses, ou ne savent juste pas gagner. En voici quelques exemples.

Ceux qui ne connaissent même pas la finale

Quelques équipes sont plus jeunes que d’autres, donc le fait qu’une ville n’ait pas atteint la finale car elle a moins de 10 ans d’existence, c’est possible, même si certaines l’ont réussie. Toutefois, certaines équipes n’ont jamais atteint la finale de leur ligue respective malgré le fait qu’elles existent depuis très, très longtemps. Au baseball, les Mariners de Seattle n’ont jamais atteint la Série mondiale bien qu’ils soient dans le circuit depuis 1977. Seattle est la seule ville de la MLB à ne pas avoir été en finale. Dans la LNH, les Blue Jackets de Columbus, les Jets de Winnipeg et les Coyotes de l’Arizona n’ont jamais été en finale. On peut bien dire que ces équipes sont quand même récentes. Toutefois, les Coyotes existent depuis 1996, Columbus depuis 2000 et Winnipeg depuis 2010. Alors, ils auraient pu faire mieux.

Les villes de la MLS

Il y a Los Angeles (LAFC, 2018), Montréal (2012), New York (NYCFC, 2015), Orlando (2015), Philadelphie (2010) et Vancouver (2011) qui n’ont jamais été en finale de la MLS Cup. Toutefois, la réalité de la MLS et des joueurs vedettes qui décident dans quelle équipe ils souhaitent évoluer influence les villes championnes. À l’inverse, cela laisse le LAFC et le NYCFC dans le questionnement. Il y a également Cincinnati, mais l’équipe n’est là que depuis la saison 2019.

Les villes de la NBA

Dans la NBA, le nombre d’équipe n’ayant jamais été en finale est incroyable. Pas moins de 9 des 30 équipes n’ont jamais atteint la finale, dont certaines qui sont là depuis très longtemps. La ville d’Atlanta n’a jamais vu son équipe de la NBA se rendre en finale même si elle existe depuis 1968. L’organisation des Nets, peu importe où elle se trouvait, n’a jamais été en finale depuis 1976, tout comme l’équipe qui joue à Denver, au Colorado. Idem pour la ville de Charlotte (1988), Memphis (2001), Sacramento (1985) et La Nouvelle-Orléans (2002).

Si les Lakers sont de grands champions ayant été souvent en finale, ce n’est pas le cas pour leurs cochambreurs. Les Clippers n’ont jamais su se rendre à quatre matchs du prestigieux trophée.

Les villes de la NFL

La NFL est une ligue bizarre lorsqu’on sait que la ligue a plus de 100 ans, mais que son trophée a été remis un peu plus de 50 fois. Les résultats seront concentrés sur la conquête du Super Bowl et non des championnats antérieurs. Autre détail : il faut tenir compte des Chargers de San Diego, et non des Chargers de Los Angeles, puisque l’équipe n’a pas joué assez longtemps à Los Angeles.

Il y a donc cinq villes qui n’ont jamais joué pour le Super Bowl dans la NFL, dont trois équipes présentes depuis la naissance de ce trophée, en 1966, soit les Browns de Cleveland, les Lions de Detroit et la ville de Washington.

Plus récemment, les équipes de Houston et de Jacksonville n’ont également pas encore été en finale.

Ceux qui n’ont jamais gagné

En cumulant la LNH, NFL, MLS, MLB et la NBA, il y a 54 équipes qui n’ont toujours pas remporté un championnat. Celles-ci ne seront pas nommées, mais quelques villes ont, plus souvent que d’autres, réussi à se trouver dans la liste des villes n’ayant pas de conquête.

La ville de Phoenix a peut-être un beau paysage, mais elle n’a pas un décor de champions : ses équipes de basketball, de football et de hockey n’ont pas réussi à obtenir de conquête. Heureusement pour eux que l’équipe de baseball, les Diamondbacks, a réussi à avoir un championnat. Quoique, ils en ont gagné juste un.

Pour continuer dans la lignée des États, la Californie a un très grand nombre d’équipes, mais en compte sept qui n’ont pas gagné de titre. Les Clippers et les Rams de Los Angeles, le LAFC, les Kings de Sacramento, les Padres et les Chargers de San Diego, ainsi que les Sharks de San Jose n’ont tous pas connu la victoire.

La Floride est dans la même situation, alors que les Panthers, les Jaguars de Jacksonville et les Rays de Tampa Bay n’ont pas encore eu de titre. Il y a également les deux équipes à Orlando, soit le Magic et l’Orlando SC.

Les grands perdants

Quelques organisations se sont souvent rendues en finale sans être capables de gagner le titre. Le Révolution de la Nouvelle-Angleterre, associé à la ville de Boston, s’est rendu en finale de la MLS Cup à cinq reprises sans avoir réussi à ramener le titre à la maison.

Les Bills de Buffalo ont quant à eux marqué l’imaginaire. Ils se sont rendus QUATRE ANNÉES CONSÉCUTIVES en finale, s’inclinant QUATRE ANNÉES CONSÉCUTIVES. Les Sabres ont également perdu en finale deux fois, mais, eux, l’ont fait à 15 ans d’intervalle, ce qui est toujours décevant, mais au moins, ce n’est pas ridicule.

L’État du Minnesota

L’État du Minnesota n’est pas très victorieux. Sur les cinq équipes évoluant dans cet État, seule l’équipe de baseball, les Twins, ont réussi à remporter des titres, soit la Série mondiale en 1991 et en 1987.

Le Wild du Minnesota n’a gagné que quatre rondes éliminatoires depuis la saison 2000, tout cela en ne remportant qu’une seule fois un titre de division. Le Wild s’est rendu en finale de conférence une seule fois, vaincu en quatre. Par la suite, ils ont passé le premier tour à deux reprises pour se faire éliminer en deuxième ronde chaque fois. Les partisans du Wild sont vraiment déterminés pour continuer de faire salle comble année après année.

Outre le Wild, il y a eu les North Stars comme équipe de hockey au Minnesota. En 26 saisons, ils n’ont été en finale qu’une seule fois, se faisant éliminer par Pittsburgh lors du 6e match dans une défaite de 8-0. Ils quittèrent la région du Minnesota l’année suivante.

Il y a également les Vikings du Minnesota qui auraient pu faire de l’État une région gagnante. On ne peut pas dire qu’ils n’ont pas essayé, puisqu’ils se sont rendus à quatre reprises en finale du Super Bowl. Toutefois, dans les quatre cas, ces affrontements se sont conclus par des défaites.

C’est donc dire que, malgré la présence de cinq équipes, et plus de vingt ans par franchise, il n’y a eu que deux championnats dans cet État. On leur souhaite de pouvoir vaincre cette malédiction qui s’acharne sur eux!

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut