Formule 1

Mauvais départ pour Lance Stroll

Getty Images / Dan Istitene

Le pilote québécois Lance Stroll a souvent fait parler de lui depuis son arrivée en Formule 1 en 2017. Toutefois, il n’a pas été en mesure de remplir les attentes placées en lui.

Depuis qu’il pratique la course automobile, Stroll a toujours été considéré comme un excellent pilote. À sa première saison en Formule 4, il avait remporté le Championnat des pilotes en remportant 10 des 17 courses de la saison. L’année suivante, il fût un membre de l’écurie Prema Powerteam en Formule 3. À sa deuxième année, il remporta le championnat de Formule 3 européenne en remportant 14 des 30 courses du calendrier.

Tous ses titres lui auront permis de se tailler une place comme pilote régulier en Formule 1 avec l’écurie Williams. Plusieurs amateurs et analystes de F1 se sont demandés si Stroll a obtenu un volant en F1 en raison de son talent ou en raison de la grosse somme d’argent que son père, Lawrence Stroll, a donné à Williams pour que l’écurie donne un volant à son fils.

Une première saison surprenante

À sa première saison en F1, Stroll voulait prouver à tout le monde qu’il était un excellent pilote. Après avoir connu plusieurs abandons et difficultés durant ses premiers Grand Prix, il a inscrit ses premiers points devant ses partisans au Grand Prix du Canada.

Lors du Grand Prix suivant en Azerbaïdjan, Stroll en a surpris plus d’un en terminant la course au troisième rang derrière Daniel Ricciardo et Valtteri Bottas. Il aura tout de même bien fait en fin d’année pour terminer au 12e rang du championnat, ce qui est loin d’être mauvais pour une recrue.

Une deuxième saison catastrophique

Les attentes envers Stroll étaient énormes à l’aube de sa deuxième saison avec Williams. Malheureusement, le pilote canadien a conne une saison désastreuse. En 18 courses, il n’a inscrit que six points pour terminer l’année au 18e rang du classement général. Toutefois, la monoplace de Stroll, comme celle de son coéquipier Sergey Sirotkin, n’était pas du tout compétitive. En effet, les monoplaces de l’écurie Williams, bien qu’elles utilisent un moteur de type Mercedes, avaient énormément de problèmes au niveau de la mécanique. Ceux-ci ont forcé plusieurs abandons..

Malgré tout, Stroll a souvent eu une mauvaise attitude lorsqu’il parlait de son équipe devant les médias: « On va être la dernière équipe dans beaucoup de catégories demain », avait-t-il affirmé la veille du dernier Grand Prix de la saison 2018 à Abu Dhabi. Ce dernier disait haut et fort que la balance de l’écurie avait été horrible en qualifications et que l’écurie n’avait aucune chance de bien performer le lendemain.

Bien qu’il n’avait pas tort dans ses propos, ce n’est pas l’attitude que les constructeurs exigent de la part de leurs pilotes.

Nouveau départ avec Racing Point

Après la saison 2018, le père de Lance Stroll a racheté l’écurie Force India qui connaissait des difficultés financières. En plus d’avoir changé le nom de l’écurie pour Racing Point, il donna un volant à son fils et au vétéran Sergio Perez, délaissant Esteban Ocon. Cette situation a choqué plusieurs personnes, renforçant l’hypothèse que Lance Stroll est en Formule 1 grâce à son père et non en raison de ses compétences.

Depuis le début de la saison 2019, Stroll a beaucoup de problème avec sa voiture durant les qualifications. Il n’a jamais été en mesure de se rendre plus loin que la première ronde des qualifications. Toutefois, il a été en mesure d’inscrire des points au Grand Prix d’Australie et au Grand Prix d’Azerbaïdjan. On peut ainsi constater que Stroll est capable de revenir de l’arrière durant les courses de F1.

Reste à voir si ce dernier sera en mesure de monter à nouveau sur le podium d’ici la fin de l’année!

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut