Basketball

LeBron James sauve les Cavaliers, comme d’habitude

Rien de nouveau, LeBron James est l’unique raison pour laquelle les Cavaliers se retrouvent en séries éliminatoires. LeBron a participé aux 82 rencontres des Cavs et demeure le seul joueur à avoir excédé les 3000 minutes cette saison. Il a terminé au premier rang pour le nombre de points, au 11e rang pour les rebonds et au deuxième rang pour les passes décisives.

Il ne s’est pas fait surnommer le King pour rien.

Une victoire de justesse

Décidément, James n’était pas prêt à perdre une deuxième rencontre de suite. En fait, il a débuté le premier quart en marquant 13 points avant que les Pacers s’inscrivent au pointage. Il a ensuite marqué ou assisté 28 des 33 points des Cavs au premier 12. Personne n’a trouvé de solution pour LeBron James chez les Pacers, et personne n’en trouvera.

Cependant, malgré les prouesses de LeBron James, qui inscrit 46 points, 12 rebonds et cinq passes décisives, Cleveland remporte de peu cette deuxième partie par la marque de 100 à 97. C’est maintenant l’égalité 1-1 dans la série et c’est à présent clair : James est seul au monde. Il devra continuer à enregistrer fréquemment de monstrueuses statistiques s’il espère se faufiler en finale pour la huitième campagne consécutive. En passant, il a tiré pour 71% lors de cette dernière rencontre, un pourcentage astronomique considérant le nombre de lancers qu’il prend.

Et malgré tout, les Cavs ne sont qu’à quatre petits points de s’amener en Indiana en ayant perdu leurs deux parties à domicile.

Par obligation

Détrompez-vous, Lebron n’avait pas d’autre option que de performer à ce niveau, ce n’est pas ce qu’il désirait.

«I’m not a scorer. I don’t want to be labeled as a scorer. I’m a playmaker.»

– LeBron James

Laissez-moi vous expliquer.

LeBron James, c’est un joueur d’équipe. Un joueur voulant davantage voir son coéquipier réussir un lancer que de se voir lui-même l’effectuer. Il a d’ailleurs tenté l’expérience lors du premier duel. En fait, il n’avait même pas tenté un lancer dans les dix premières minutes de la rencontre, il préférait tout faire pour activer ses coéquipiers. Résultat : un déficit de 33-14 au premier quart et la première défaite de LeBron James en première ronde depuis 2012.

C’est simple, les Cavaliers vivent et meurent avec James. Aucun Kyrie Irving pour lui prêter main-forte et l’espoir d’Isaiah Thomas est mort avant même d’agiter quelques cœurs.

Bref, Cleveland remportera probablement cette série et se frottera sans doute aux Raptors en deuxième ronde. Malheureusement, LeBron ne pourra rivaliser contre une équipe beaucoup plus complète que l’Indiana : Toronto.

En attendant, on vous gâte avec les 46 points de James contre les Pacers hier soir.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut