Canadiens

La clé Allen nécessaire aux Canadiens

Les Canadiens de Montréal ont acquis, le 2 septembre, Jake Allen des Blues de St. Louis en retour de choix de troisième (Dylan Peterson) et septième (Chase Bradley) rondes en 2020. Il a ensuite signé une prolongation de contrat de deux ans.

Comme le mentionnait cet article après la transaction, Jake Allen s’amenait à Montréal, non pas comme sauveur, mais bien comme étant l’une des pièces très importantes dans la construction d’une bonne équipe. Force est de constater que son impact se fait déjà ressentir.

Ce qu’amène Jake Allen

Jake Allen aide énormément les Canadiens de Montréal et Carey Price. Après dix matchs, la tendance semble démontrer que Price sera devant les filets pour 60 % des matchs, ce qui signifie que Jake Allen devra s’occuper des 40 % restants. Au cours d’une saison de 56 matchs, cela représente environ 22 matchs.

Plusieurs sont tentés de dire que Price est payé 10,5 millions pour garder les buts le plus souvent possible et qu’il n’y a pas de raison qu’un gardien substitut soit aussi souvent présent. La nuance est que Price n’est pas payé pour jouer les matchs, mais bien de les remporter! En étant épuisé, il ne pourra pas remporter autant de matchs. Dans les dernières années, Montréal n’avait pas le luxe de se passer de Price et de lui offrir de se reposer, puisque c’était la plupart du temps synonyme de défaite ou de sueurs froides.

Allen ne s’amène donc pas seulement pour être présent dans 22 rencontres, mais pour permettre au meilleur gardien au monde (oui, Price) d’être à son mieux lorsqu’il est sur la glace. Il y a quelques années, Price avait joué plus de 50 rencontres et il était épuisé au moment le plus important de l’année. Maintenant, Jake Allen pourra jouer et offrir aux Canadiens plusieurs victoires.

De plus, il y a aussi l’aspect psychologique : si Price est dans une mauvaise passe pour une raison quelconque, Jake Allen peut prendre le relai pour deux ou trois matchs consécutifs et la formation n’en souffrira pas. Imaginez dans les dernières années si Keith Kinkaid ou Antti Niemi avait dû être d’office trois ou quatre soirs consécutifs…

Retour dans le temps

Est-ce que vous vous souvenez de tous les gardiens qui ont joué pour Montréal depuis 20 ans? Voici la liste :

Carey Price, Jake Allen, Keith Kinkaid, Cayden Primeau, Charlie Lindgren Antti Niemi, Al Montoya, Mike Condon, Dustin Tokarski, Ben Scrivens Peter Budaj, Alex Auld, Jaroslav Halak, Marc Denis, Cristobal Huet, David Aebischer, Yann Danis, José Théodore, Mathieu Garon, Jeff Hackett, Stéphane Fiset, Olivier Michaud et Éric Fichaud.

Crédit photo : Getty images

La dernière fois que les Canadiens ont eu la chance de se dire qu’ils avaient deux excellents gardiens, ce n’était probablement pas dans ces années à l’exception de la saison 2010. L’époque Halak et Price, ce n’était pas la situation où deux gardiens excellaient, c’était plutôt l’époque où Halak gagnait de l’assurance au moment où Price connaissait son premier creux de vague. C’est pourquoi il y a un bémol à mettre que cette époque représente le meilleur duo.

Le futur avec ou sans Allen

Maintenant, Marc Bergevin doit être en mode attente. Dans son organisation, il y a trois gardiens qui peuvent jouer dans la LNH, soit Carey Price, Jake Allen et Cayden Primeau. Avec le Kraken de Seattle qui viendra voler un bon joueur (à moins d’une surprise) chez les Canadiens, le DG des Canadiens ne peut pas jouer avec ces gardiens. Seattle aura d’excellentes options en provenance de Montréal.

À la défensive, l’un des défenseurs-clés devra être disponible sur la liste. Ce sera Ben Chiarot ou Joël Edmundson. À l’attaque, il sera de même puisque seuls Nick Suzuki et Jesperi Kotkaniemi n’auront pas à être protégés. Les autres devront l’être. Brendan Gallagher, en raison de sa clause de non-mouvement, et seulement six autres attaquants devront être protégés. L’organisation de Seattle pourrait donc être tentée par Artturi Lekhonen, Joel Armia ou Paul Byron.

Advenant que ce ne soit pas Jake Allen l’agneau sacrifié, Montréal se retrouverait avec trois gardiens la saison prochaine. Si une offre très intéressante arrive, Marc Bergevin aurait le luxe d’accepter et de se retrouver avec le duo CP (Carey Price, Cayden Primeau) devant les filets. Sinon, Primeau peut continuer d’apprendre dans la LAH et Montréal continuera de bénéficier de l’un des meilleurs duos devant le filet avec Allen et Price.

Montréal est dans une excellente situation devant les filets! Plus qu’hier, mais moins que demain.

***

Surlebanc.ca est avant tout un podcast que l’on peut écouter sur plusieurs plateformes, entre autres sur sa page Facebook

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut