Hockey

Place à la série finale de la Coupe Stanley

NHL.com

Ça y est, nous y sommes presque. Le champion des séries éliminatoires 2020 de la LNH sera couronné sous peu alors que nous savons maintenant qui sont les deux équipes finalistes. Lors de ces séries éliminatoires, il y a eu de grandes surprises, de grandes déceptions, mais, surtout, un excellent spectacle. Qui sera couronné champion cette année? Seul l’avenir nous le dira, mais voici un portrait des deux équipes.

Les champions du trophée Prince de Galles

Match #1

Le match numéro un de la finale de l’Est ne s’est pas très bien passé pour les Islanders de New York. Reposé, le Lightning de Tampa Bay les attendait de pied ferme, si bien que le club floridien a dominé New York par la marque de 8 à 2. Dans ce match à statistiques intéressantes, Brayden Point a amassé cinq points (2 buts, 3 passes), tout comme Nikita Kucherov (1 but, 4 passes). De leur côté, les défenseurs Victor Hedman et Kevin Shattenkirk ont produit chacun trois points. Même si les deux équipes étaient conscientes que ce n’était qu’un seul match, que de perdre 2 à 1 ou 8 à 2 n’avait aucune différence en fin de compte, cette cuisante défaite a fait mal aux Islanders et a donné confiance aux hommes de Jon Cooper. 

Match #2

Le deuxième match a été beaucoup plus serré. Les Islanders ont réussi à bien défendre leur territoire, si bien que le match allait se rendre en prolongation avec une marque de 1 à 1… mais, avec neuf secondes à faire au match, Ryan McDonagh a fait une passe transversale magistrale pour Nikita Kucherov qui a marqué sur réception alors qu’il se trouvait dans le bas du cercle des mises aux jeux à la gauche de Semyon Varlamov. Tampa Bay remporta donc le deuxième match de la série. Dans ce match, Alex Killorn a été expulsé pour avoir donné de la bande et fût suspendu pour le troisième match.

Match #3

La série se transporta à New York (plutôt Edmonton encore) alors que les Islanders avait l’avantage de la glace pour les matchs 3 et 4. Ceux-ci devaient sortir forts s’ils voulaient continuer d’avoir une chance de se rendre en finale de la Coupe Stanley. Le vétéran Cal Clutterbuck a bien lancé le match en marquant le premier but du match. Pour la deuxième fois dans cette série, les Islanders marquèrent le premier but, mais, comme dans l’autre match, Tampa Bay égalisa aussitôt. Cette fois, ce fût par l’entremise de Mikhail Sergachev qui marqua un superbe but du revers trois minutes plus tard.

Les Islanders n’abandonnèrent pas. Adam Pelech, puis Anthony Beauvillier, marquèrent coup sur coup pour donner une avance de 3 à 1 pour les Islanders. Toutefois, le ciel s’est abattu sur l’équipe new-yorkaise alors que Tampa parvint encore une fois à créer l’égalité grâce aux buts d’Ondrej Palat et de Tyler Johnson. C’était donc l’égalité 3 à 3 dans ce match avec moins de dix minutes à faire.

Alors qu’il reste 3:30 au cadran, les Islanders orchestrèrent une attaque, Josh Bailey laissa pour Beauvillier qui tenta une passe, la rata, mais récupèra le disque pour le remettre à Brock Nelson laissé complètement seul qui lança aussitôt pour battre Andrei Vasilevskiy. Les Islanders reprirent les devants pour de bon, puisque Jean-Gabriel Pageau marqua le but d’assurance dans un filet désert. Le match se termina dans la brasse, alors que Nikita Kucherov décida de donner un puissant coup de bâton sur Pageau alors que celui-ci avait déposé la rondelle dans la cage déserte. Le coup de Kucherov entraîna la suspension de cinq joueurs. Matt Martin et Barclay Goodrow jetèrent les gants et les Islanders resserrèrent la série à 2 à 1. Place au quatrième match.     

Match #4

Le quatrième match de cette série ne passera pas à l’histoire. Après une première période sans but, les Islanders ont encore marqué le premier but du match par l’entremise de Brock Nelson, mais le Lightning répliqua 10 secondes plus tard alors que Blake Coleman parvint à battre Varlamov pour créer l’égalité. Le Lightning marquera trois autres buts pour prendre les devants 3 à 1 dans la série. Ils étaient donc à un gain de la finale de la Coupe Stanley.

Match #6

Le Lightning de Tampa Bay était dans une situation connue avant ce 5e match. Pour la troisième fois des séries, l’équipe avait la chance d’éliminer son adversaire lors d’un cinquième match. En effet, Tampa avait éliminé Columbus en prolongation grâce à Brayden Point, puis Boston en deuxième prolongation grâce à Victor Hedman. L’équipe floridienne se voyait donc très bien éliminer également New York en prolongation lors de ce cinquième match. Bref, le même scénario se répéta dans cette série alors que les Islanders furent les premiers à s’inscrire au pointage par l’entremise de Ryan Pulock. Le Lightning créa l’égalité grâce au meilleur défenseur du circuit Bettman, soit Victor Hedman. La troisième période ne laissa aucun maître. Pour la troisième fois des séries, Tampa Bay s’en allait en prolongation pour éliminer son adversaire lors d’un cinquième match.

À cause d’une pénalité pour bâton élevé à Anthony Beauvillier, le Lightning a obtenu quatre minutes d’avantage numérique pour compléter la dernière minute de la troisième période et débuter la prolongation. Tous les astres étaient alignés pour que Tampa reproduise ses exploits. Cependant, le désavantage numérique des Islanders fut imbattable si bien que la pénalité se termina. Il y eut une deuxième période de prolongation. Un but se marqua dans la deuxième moitié de celle-ci lors d’un deux contre un. Le capitaine Anders Lee refile la rondelle à Jordan Eberle qui donna la victoire aux Islanders. New York était encore en vie! L’équipe est folle de joie, si bien que Semyon Varlamov ne peut se contenir!

Match #6

Le sixième match de la série a exactement commencé comme les autres affrontements. Un vrai copier-coller alors que les Islanders marquèrent le premier but du match. Devon Toews marqua rapidement dans le match grâce à un fameux « wrap-around » autour du filet. Toutefois, comme dans presque tous les matchs, le Lightning créa l’égalité pas très longtemps après pour niveler ce match. Victor Hedman a marqué pour le Lightning pour faire 1 à 1. Ce but est historique puisqu’il égalisait Bobby Orr et Brad Park pour le troisième plus grand nombre de buts pour un défenseur en un parcours éliminatoire. Le reste du match se fit sans but si bien qu’il se termina également en prolongation.

Dans la deuxième moitié de cette période de prolongation, Anthony Cirelli du Lightning lança la rondelle directement sur le poteau, mais la rondelle ricocha sur la jambe du gardien des Islanders, puis termina sa route dans le filet. Le Lightning l’emportait et éliminait les Islanders de New York. Tampa Bay a donc éliminé ses trois premiers adversaires avec des victoires en prolongation.

Tampa Bay en finale

Le Lightning retourne donc en finale de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 2015. Des séries très satisfaisantes et rassurantes pour l’organisation à la suite de l’échec monumental de l’an dernier, alors qu’elle avait été expulsée des séries en quatre matchs par Columbus. Après avoir battu les Blues Jackets, les Bruins, puis les Islanders, Tampa est à quatre petites victoires de la Coupe Stanley.

Les candidats pour le trophée Conn-Smythe pour Tampa Bay sont le défenseur Victor Hedman, l’attaquant Brayden Point et le meilleur pointeur des séries éliminatoires Nikita Kucherov.

Les champions du trophée Clarence Campbell

Match #1

Le match numéro un a été épique, alors que ce fut un vrai récital défensif. Les Stars affrontaient le gardien Marc-André Fleury et ils l’ont rapidement mis à l’épreuve. Si bien qu’ils ont marqué sur leur premier tir au but. John Klingberg a donné les devants aux Stars et ils n’ont jamais regardé derrière en gagnant le duel 1 à 0. Anton Khudobin a stoppé les 22 tirs qui se sont rendus à lui.

Match #2

Le deuxième match de cette série n’a pas été aussi expéditif pour les buts. Après une période, c’était toujours 0 à 0 avec un très petit nombre de lancers. Toutefois, c’est en deuxième période que le réveil des Golden Knights s’est fait et ils ont inscrit trois buts en 10 minutes pour mener 3 à 0. La marque est demeurée ainsi jusqu’au sifflet final. Les Stars de Dallas n’ont jamais su s’ajuster et ont été blanchis par Robin Lehner qui a réalisé 24 arrêts. Les deux premiers matchs de cette série se sont terminés par jeux blancs. Est-ce que ça allait être la même chose au troisième match?

Match #3

Lors de ce match #3, les Stars ne se sont pas présentés en première période ne lançant que quatre fois vers le filet de Lehner. Cela aurait pu inquiéter, car ils ne semblaient plus capables de marquer face à Vegas, puisque leur seul but de la série était celui de Klingberg au début du match 1, soit six périodes plus tôt. La deuxième période de ce match allait également être sans histoire jusqu’à une échappée du défenseur Jamie Oleksiak dans la dernière minute de jeu. Il marqua le premier but du match.

Dallas menait donc 1 à 0 après 40 minutes de jeu, mais le jeu s’ouvrit en troisième période si bien que Vegas créa l’égalité par l’entremise de Shea Theodore, celui qui a été le meilleur joueur de Vegas lors des séries. Par contre, le capitaine des Stars Jamie Benn répliqua quelques minutes plus tard pour redonner l’avance à Dallas. Cette avance n’aura pas été longue puisque Mark Stone a égalisé pour envoyer tout le monde en prolongation.

Qu’est-ce que la définition d’un tir parfait? Lorsque la rondelle se retrouve dans le « top corner »? C’est sûr que ce genre de lancer est très spectaculaire. Mais dans cette prolongation, c’était un autre lancer plus que parfait qui a fait la différence alors qu’Alexander Radulov marqua dès la 31e seconde d’un tir phénoménal qui frappa l’intérieur du poteau. Avec ce superbe but, les Stars menaient la série 2 à 1.

Match #4

Il s’agissait d’un match crucial pour ces deux équipes. Avec une victoire, Dallas se donnait une très grosse avance dans la série. Pour les Golden Knights, la victoire leur aurait permis de respirer mieux. Encore une fois, la lumière rouge ne s’est pas allumée en première période. Les vétérans se sont levés en deuxième, alors qu’Alec Martinez a inscrit le premier but du match, ce qui a donné les devants à Vegas. Joe Pavelski a créé l’égalité, puis Jamie Benn a inscrit ce qui s’est avéré le but de la victoire. Onde de choc dans la LNH. Les Stars, qui ont été grandement sous-estimés, n’étaient qu’à une victoire de la finale de la Coupe Stanley.

Match #5

Les Stars savent que le trophée Clarence Campbell est dans l’aréna pour eux. Les Golden Knights aussi sont au courant et ils ne comptent pas le laisser filer aussi rapidement. Dans la première moitié de la première période, Chandler Stephenson marqua en échappée pour donner l’avance à Vegas. Personne ne marqua en deuxième période. Dès le début de la troisième, Vegas sorti en lion et Riley Smith marqua en 15 secondes pour doubler l’avance. Est-ce que ce but assomma Dallas? À la mi-période, le capitaine Jamie Benn marqua dans un troisième match consécutif pour réduire l’écart lors d’une mêlée devant le filet. Alors que le temps s’écoulait au cadran, le héros du septième match face au Colorado, Joel Kiviranta marqua avec 3:46 à faire. Ce match numéro cinq se conclurait en prolongation.

Au début de cette période de prolongation, le jeune défenseur des Golden Knights Zach Whitecloud tenta d’envoyer la rondelle sur la bande, mais son harponnage fut si puissant que la rondelle se retrouva, non pas chez les spectateurs, mais dans les gradins. Dallas obtenait un avantage numérique. Les Stars s’installèrent dans le territoire adverse, bougèrent bien la rondelle. John Klingberg, situé à la pointe, envoya à sa droite au cercle des mises en jeu pour Denis Gurianov qui lança sur réception et marqua le but vainqueur. Un puissant lancer sur réception à 110 mph qui donna la victoire et la série aux Stars! 

Alors que les Stars et Rick Bowness festoyaient, Whitecloud s’effondra au banc des pénalités.

Dallas en finale

Les Stars de Dallas sont donc les champions de l’Ouest pour la saison 2019-2020. Cette équipe, qui a été sous-estimée depuis le tout début de la saison, lors de la première ronde contre les Flames, contre l’Avalanche, puis face aux Golden Knights, se rend en finale de la Coupe Stanley.

Miro Heiskanen, Jamie Benn et Anton Khudobin seront fort probablement les trois joueurs qui se battront pour remporter le trophée Conn Smythe si la finale leur est profitable. Victoire ou défaite, un de ces joueurs pourrait bien remporter le trophée de joueur par excellence des séries, puisque ces joueurs se sont levés et ont démontré toute leur force de caractère.  

La grande finale

La grande finale de la Coupe Stanley entre les Stars de Dallas et le Lightning de Tampa Bay commence ce samedi à Edmonton. À priori, c’est Tampa qui est avantagé, sauf que les Stars ont été sous-estimés durant l’entièreté de leur parcours. Seront-ils encore l’équipe qui surprendra le monde du hockey?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Retour en haut