Football

NFL 2020 | Analyse de la NFC Sud

Mike Williams (TB), Michael Thomas (NO), Julio Jones (ATL) et Christian McCaffrey (CAR)

La saison de la NFL a débuté le 10 septembre au Arrowhead Stadium de Kansas City. Les Chiefs, champions en titre, se sont imposés par la maque de 34 à 20 contre les Texans de Houston.

Afin de se mettre dans le bain, voici le septième de notre série de huit articles portant sur les équipes de la NFL. Celui-ci concerne la NFC Sud, où les offensives devraient donner un tout un spectacle.

Falcons d’Atlanta

En 2016, les Falcons sont passés bien près de remporter un premier Super Bowl dans l’histoire de la franchise. Depuis, l’équipe demeure talentueuse sur papier, mais elle accumule les contre-performances. Si l’offensive fait du bon travail généralement, ça se gâte en défensive. Dan Quinn est probablement l’entraîneur le plus sur la sellette en débutant la saison 2020. Malgré les embûches, Matt Ryan demeure un solide quart-arrière, lui qui a lancé 26 passes de touché et plus de 4000 verges via le jeu aérien. Il a tout de même obtenu un coefficient d’efficacité de 92.1. Cependant, il n’a jamais été aussi rudoyé, lui qui a été victime de 48 sacs du quart. Ryan compte également sur des cibles d’une grande qualité, à commencer par Julio Jones qui à peut-être connu un manque de productivité l’an dernier par rapport au passé, mais qui n’a pas à rougir avec 1394 verges. Il demeure une valeur sure. Il est secondé par le très rapide Calvin Ridley qui est très prometteur, mais qui a eu des ennuis de santé à chacune de ses deux premières saisons. Par contre, la perte d’Austin Hooper n’a pas été compensée et je ne crois pas qu’Hayden Hurst fera oublier son départ.

Au sol, les Falcons ont mis la main sur le vétéran Todd Gurley qui a connu d’excellentes saisons avec les Rams, mais la dernière a clairement été en-deçà des attentes. Il espère ainsi rebondir à Atlanta et relancer sa carrière. Le gros enjeu pour l’offensive des Falcons se trouve sur la ligne offensive. Elle a été tout simplement terrible. Si elle veut donner une chance à Ryan et à Gurley, cette unité devra augmenter son niveau de jeu. Les joueurs de deuxième année vont devoir connaître une bonne campagne s’ils veulent demeurer les partants.

En défensive, les Falcons vont vraiment tenter de faire mieux qu’en 2019. Ils savent qu’ils doivent tout faire pour ne pas mettre toute la pression sur l’offensive. Sur la ligne défensive, les Falcons ont ajouté un joueur qui semble en progression avec Dante Fowler Jr. qui vient de connaître sa meilleure saison avec les Rams. Il vient se joindre à Takkarist McKinley et Grady Jarrett qui ont aussi connu leur meilleure saison en carrière. Chez les secondeurs, les Falcons n’ont que quatre joueurs, ce qui reflète un grand problème de profondeur. D’ailleurs, Atlanta misera sur leur choix de quatrième ronde pour occuper un poste de partant, soit Mykal Walker. Sinon, il n’y a pas eu d’ajout notable à cette section de la défensive, elle qui en avait de besoin. Dans la tertiaire, là non plus, les Falcons n’ont pas fait d’ajouts importants mis à part leur choix de première ronde, le demi de coin A.J. Terrell. Sinon, ce sera le retour d’Isaiah Oliver, de Damontae Kazee et de Keanu Neal. Ce dernier a seulement joué quatre matchs lors des deux dernières saisons.

Comme les problèmes à la défensive contre la passe n’ont pas été réglés, je doute fortement que les Falcons seront dans le coup dans cette division. Ils joueront pour .500.

Prédiction : Troisième de la division

Panthers de la Caroline

Les Panthers de la Caroline entament une nouvelle reconstruction et elle se déroulera sous les ordres de Matt Rhule. Est-ce que son passage de la NCAA à la NFL se fera en douceur? C’est ce qu’il faudra voir. En attendant, les Panthers ont remanié leurs cartes. Chez les quart-arrières, Cam Newton a été libéré et c’est maintenant Teddy Bridgewater qui sera aux commandes. Il a très bien fait l’an dernier en remplacement de Drew Brees à la Nouvelle-Orléans, mais sera-t-il capable de maintenir le rythme toute une saison? Sa dernière saison complète remonte à 2015. On lui souhaite, lui qui revient de très loin en raison d’une blessure désastreuse. Il possède tout de même des cibles intéressantes comme receveurs de passe. D.J. Moore a montré l’an dernier qu’il avait l’étoffe pour prendre la place de numéro 1. Il a obtenu 1175 verges avec Kyle Allen comme quart-arrière pour la majorité de la saison. Ils sont allés chercher Robby Anderson des Jets qui pourrait être efficace dans le rôle des seconds violons.

Or, la véritable vedette offensive de cette équipe est sans contredit Christian McCaffrey. En 2019, il a connu une saison digne d’un joueur par excellence. Au sol, McCaffrey a obtenu 1 387 verges et sa contribution a aussi reçu pour 1005 verges aériennes. Très polyvalent, il est dangereux sur tous les aspects du jeu. À moins d’avis contraire, les performances des Panthers seront étroitement liées à celles de McCaffrey. Pour maximiser le tout, les Panthers ont fait deux ajouts sur la ligne offensive avec Russell Okung et John Miller.

En défensive, les Panthers ont déjà connu de meilleurs jours par le passé. Elle a terminé au 23e rang pour les verges accordées en 2019 dans la NFL. Sur la ligne défensive, on devrait rapidement voir les choix de première et deuxième rondes à l’oeuvre avec Derrick Brown et Yetur Gross-Matos. Le vétéran Kawann Short sera de retour lui aussi et à la tête de ce jeune groupe. Chez les secondeurs, Shaq Thompson vient de connaître un sommet en carrière pour le nombre de plaqués. Pour les aider, les Panthers ont fait l’acquisition de Tahir Whitehead. Ce n’est pas nécessairement l’acquisition du siècle, mais pourquoi pas. Dans la tertiaire, les Panthers misent là aussi sur une recrue, Troy Pride, un choix de quatrième ronde. Ils ont aussi fait l’acquisition du vétéran Juston Burris qui a passé la dernière année à Cleveland. Le vétéran Tre Boston sera aussi de retour même s’il semble avoir ralenti. La défensive est ainsi en pleine transformation avec plusieurs jeunes qui apprendront les tactiques défensives de l’équipe.

2020 sera une année de transition et le début de la reconstruction. Dans une division avec autant de talent, les Panthers devraient être dans les bas-fonds.

Prédiction : Quatrième de la division

Saints de la Nouvelle-Orléans

Dans les dernières années, les Saints ont été très dominants durant la saison régulière, mais une série de malchances et de contre-performances font en sorte qu’ils ne parviennent pas à atteindre la finale. Les Saints doivent souhaiter qu’ils y parviendront cette saison, car la fenêtre commence à se refermer pour eux. À commencer par le quart-arrière Drew Brees qui prendra probablement sa retraite à la fin de son contrat actuel dans deux saisons. Malgré son âge, Brees continue à dominer la ligue ayant même eu le meilleur coefficient d’efficacité de sa carrière l’an dernier. Il était le meneur de la ligue pour le pourcentage de passes complétées et est une valeur sûre pour cette équipe. Sa cible de prédilection sera aussi de retour. Michael Thomas a connu une saison tout simplement une saison de rêve, détenant maintenant le record pour le plus grand nombre d’attrapés en une saison avec 149. Les 1 725 verges cumulées sont aussi impressionnantes chez lui. Les Saints disposent aussi d’un bon numéro deux avec Emmanuel Sanders. Jared Cook a aussi connu du succès l’an dernier et ça ne devrait pas changer cette année.

Au sol, Alvin Kamara sera de retour après une saison marquée par les blessures. Il tentera d’atteindre pour la première fois la marque des 1000 verges au sol, lui qui vient de signer un contrat de 75 M$ pour cinq ans avec cette formation. Sur la ligne offensive, les Saints misent sur l’une des unités les plus talentueuses de la ligue. Terron Armstead et Ryan Ramczyk forment l’un des duos les plus talentueux de la ligue à leur position respective. L’élément intriguant sera l’addition de la recrue Cesar Ruiz.

En défensive, les Saints possèdent une bonne unité. Elle a terminé au 11e rang pour les verges accordées l’an dernier. Ils ont été particulièrement efficaces contre le jeu au sol où ils ont fini au 4e rang. Sur la ligne défensive, les yeux seront tournés vers Cameron Jordan qui continue de terroriser les quarts-arrières adverses avec 15,5 sacs du quart en 2019. Sheldon Rankins, Malcom Brown et Marcus Davenport seront aussi de retour. Pourquoi changer une recette gagnante pour les Saints? Chez les secondeurs, on retrouve peut-être le groupe le moins talentueux de l’équipe, mais les Saints misent sur les mêmes partants que l’an dernier avec Demario Davis, Alex Anzalone et Kaden Elliss. Dans la tertaire, on retrouve des joueurs bien établis. Marshon Lattimore est toujours un joueur redoutable etMarcus Williams l’est également. Janoris Jenkins sera de retour au jeu après une grosse blessure en 2019 et les Saints ont acquis Malcolm Jenkins des Eagles. Il a quelque peu ralenti, mais ses statistiques sont tout à fait adéquates.

Les Saints font partie des favoris dans la NFC et la lutte sera ardue entre eux et les Buccaneers.

Prédiction : Deuxième de la division

Buccaneers de Tampa Bay

Probablement l’équipe qui a le plus fait jaser d’elle durant la saison morte. Le Super Bowl se tient à Tampa Bay cette saison et les Buccaneers tente le tout pour le tout afin de devenir la première équipe à jouer le grand match dans leur stade. Ça faisait longtemps qu’il n’y a pas eu autant d’excitation autour de Tampa Bay. Mais seront-ils en mesure de répondre aux attentes ou ce sera comme les Browns de l’an dernier? L’un des grands coups a été le recrutement de Tom Brady, On s’entend pour dire que c’est une signature à court terme et que ce n’est pas le quart d’avenir, mais il demeure solide, expérimenté et commet peu d’erreurs. Exactement l’antipode de Jameis Winston. Il ne faut pas oublier que les Bucs étaient dans la course aux séries l’an dernier. Au sol, les Bucs disposent de trois joueurs qui pourront s’alterner les possessions avec Ronald Jones, LeSean McCoy et l’acquisition récente de Leonard Fournette.

Chez les receveurs de passe, l’équipe possédait déjà de bons éléments. C’était quand même la meilleure attaque aérienne la saison dernière dans la NFL. Mike Evans et Chris Godwin ont connu une excellente saison 2019. Avec les ajouts faits durant la saison morte, ils pourraient être encore meilleurs! Et rajoutez à cela le retour de Rob Gronkowski, celui qui a eu les meilleurs performances avec Tom Brady. Ce sera vraiment intriguant de voir cette connexion 2.0. Sur la ligne offensive, les Bucs misent sur presque totalement le même groupe que l’an dernier, mais ils rajoutent une recrue repêchée en première ronde, soit Tristan Wirfs.

La défensive des Buccaneers se retrouvait en milieu de peloton l’an dernier. Par contre, elle a terminé au premier rang pour stopper la course. La ligne défensive est composée de joueurs très solides avec Ndamukong Suh, Vita Vea et William Gholston. Les secondeurs sont aussi extrêmement solides. Jason Pierre-Paul a retrouvé un élan de jeunesse depuis qu’il est un membre des Bucs. Shaquill Barrett a connu toute une éclosion l’an dernier à Tampa après un passage assez mitigé à Denver. Ils seront complétés par Lavonte David et Devin White. Ils seront en mesure de mettre beaucoup de pression sur les joueurs offensifs adverses. Dans la tertiaire, les Bucs misent sur des joueurs assez jeunes qui ont un maximum de deux années d’expérience. D’ailleurs, il y aura la recrue Antoine Winfield Jr. qui devrait faire ses débuts. Il faudra voir s’il suivra les traces de son père.

Les Buccaneers seront excitants à voir aller et je pense que l’effet de nouveauté aura un impact. Une première présence depuis 2007 en éliminatoires devrait avoir lieu, sinon ce sera la déception totale à Tampa Bay.

Prédiction : Premier de la division

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Retour en haut