Football

NFL 2020 | Analyse de la NFC Est

Ezekiel Elliott (DAL), Carson Wentz (PHI), Landon Collins (WAS) et Saquon Barkley (NYG)

Si tout se déroule bien, la saison de la NFL débutera le 10 septembre prochain au Arrowhead Stadium de Kansas City. Afin de se mettre dans le bain, voici une série d’articles sur les différentes équipes. Cinquième article de la série de huit, celui-ci porte sur la NFC Est, surnommée NFC Least l’an dernier, où l’on retrouve deux grands favoris pour remporter la division.

Cowboys de Dallas

Les Cowboys, une équipe qui ne laisse personne indifférent! Ce club possède énormément de talent, mais il a semblé incapable de maximiser son potentiel l’an dernier. Il a manqué les séries malgré une division considérée comme la plus faible de la ligue. L’entraîneur-chef Jason Garrett a été remercié et les Cowboys ont donné les commandes à Mike McCarthy, l’ancien entraîneur des Packers. Même si ses dernières années avec Green Bay ont été difficiles, j’ai l’impression que c’est une progression à ce niveau. Le prochain dossier à régler sera le contrat de Dak Prescott. Les négociations ont été difficiles, mais cela fait en sorte que le fardeau de la preuve est maintenant sur ses épaules. Si Prescott livre la marchandise, il sera récompensé. Sinon, je vois mal un club lui offrir ce qu’il voudrait. C’est probablement dans cette optique que les Cowboys ont signé Andy Dalton afin de lui mettre un peu de pression. Malgré tout, n’oublions pas que les Cowboys étaient la deuxième meilleure attaque aérienne de la NFL en 2019. Ezekiel Elliott sera encore une fois à surveiller. L’excellent porteur de ballon est le joueur le plus dangereux de l’attaque texane. Il a terminé au quatrième rang des verges au sol de la NFL en 2019.

Chez les receveurs de passe, Amari Cooper vient de connaître sa meilleure saison en carrière pour les verges accumulées et les passes de touché. L’air de Dallas semble lui faire le plus grand bien. Sa vitesse impressionnante fait en sorte qu’il se démarque facilement dans les tertiaires adverses. Il pourra compter sur deux jeunes joueurs pour le seconder, soit Michael Gallup, qui a aussi atteint plus de 1000 verges de gain l’an dernier, et la recrue CeeDee Lamb, l’un des meilleurs à sa position lors du dernier repêchage. Cette offensive est également protégée par l’une des meilleures lignes offensives de la NFL. Les cinq partants de cette ligne seront de retour et elle devrait encore faire un fantastique travail.

Avec des joueurs offensifs de cette qualité, on pourrait croire que le problème des Cowboys est la défensive. Pourtant, l’équipe a terminé au neuvième rang des verges concédées, ce qui est loin d’être mauvais. C’est dans cette unité défensive que l’on retrouve malgré tout les plus gros investissements effectués par les Cowboys durant la saison morte. Sur la ligne défensive, ils ont signé le talentueux Everson Griffen, qui a connu de très belles saisons au Minnesota, et Dontari Poe qui espère revenir aussi fort que lorsqu’il se trouvait à Kansas City. Ils pourront également compter sur le retour de Demarcus Lawrence et Antwaun Woods. Elle devrait ainsi être meilleure qu’en 2019. Chez les secondeurs, Sean Lee sera toujours sur les rangs en espérant qu’il demeure en santé. Parlant de santé, il sera aussi intéressant de voir le retour de Leighton Vander Esch après une absence forcée en 2019. Jaylon Smith sera en mesure de compléter le trio. Dans la tertiaire, Xavier Woods semble être en progression et les Cowboys doivent croiser les doigts pour que ça continue ainsi. Idem pour le demi de coin Chidobe Awuzie. Les Cowboys risquent de miser sur une recrue comme demi de coin avec Trevon Diggs, le frère de Stefon. Il sera intéressant de voir si la recrue sera en mesure de créer un impact dès son arrivée dans la NFL.

En théorie, les Cowboys possèdent tous les outils afin de devenir une force dans la NFC, mais est-ce que 2020 sera la bonne? Il y a beaucoup d’espoirs à Dallas.

Prédiction : Premier de la division

Giants de New York

Les Giants font du surplace depuis quelques saisons après un passage assez mitigé de Pat Shurmur. Je doute par contre que Joe Judge fera mieux, mais les Giants ont laissé entrevoir quelques promesses pour le futur l’an dernier. Au poste de quart, on a assisté au passage du flambeau d’Eli Manning à Daniel Jones. D’ailleurs, on peut dire que Jones nous a surpris l’an dernier. Sa sélection avait été accueillie froidement, mais son niveau de jeu a surpassé les attentes. Il faudra voir s’il sera en mesure de maintenir la cadence. Pour recevoir ses passes, les Giants miseront sur Sterling Shepard comme receveur de passes numéro 1, même si 2019 n’a pas été sa meilleure année. Le vétéran Golden Tate n’est plus aussi performant qu’avant, mais il demeure une bonne valeur dans les zones de buts pour les touchés. Darius Slayton pourrait aussi progresser afin de devenir le futur numéro 1 de l’équipe.

Au sol, c’est bien évidemment Saquon Barkley qui sera le titulaire du poste. À sa troisième saison, Barkley continuera de prouver qu’il est l’un des porteurs de ballon les plus talentueux et les plus robustes de la NFL. Il est devenu le visage de cette organisation et les Giants doivent espérer qu’il connaîtra une saison du tonnerre. Pour l’aider, l’équipe new-yorkaise a tenté d’améliorer sa ligne offensive durant la saison. Avec le quatrième choix au repêchage, ils ont probablement été cherchés le joueur le plus talentueux disponible en Andrew Thomas. Kevin Zeitler a aussi été une bonne acquisition l’an dernier pour les G-Men et il sera de retour en 2020.

La défensive est un élément qui a été plus problématique en 2019. L’équipe s’est retrouvé au 25e rang des verges concédées dans la ligue. Contre le jeu au sol, les Giants se retrouvent en milieu de peloton, mais contre la passe, ils se retrouvent dans les bas-fonds de la ligue. Sur la ligne défensive, les Giants miseront sur le même trio avec Dexter Lawrence, Dalvin Tomlinson et Leonard Williams. Chez les secondeurs, New York a fait une grande acquisition avec Blake Martinez qui vient de connaître trois solides saisons avec les Packers. Il sera encadré de Markus Golden qui revient d’une saison de 10 sacs du quart et des jeunes Lorenzo Carter et Josiah Tauaefa. Dans la tertiaire, New York a tenté de remanier ses cartes avec les signatures de Logan Ryan et de James Bradberry qui sont des améliorations par rapport à l’an dernier. Jabrill Peppers sera aussi de retour dans l’alignement. Les Giants devraient donc progresser cette saison et pourrait être une surprise, mais je les vois plutôt jouer autour de .500.

Prédiction : Troisième de la division

Eagles de Philadelphie

Les Eagles sont les champions en titre de la division, mais ils ont eu plusieurs difficultés. Lors des deux dernières saisons, c’est grâce à des poussées tardives que les Eagles ont accédé aux séries éliminatoires. Est-ce qu’ils seront des séries pour une quatrième année? Rien n’est moins certain. Carson Wentz sera de retour derrière le centre, mais il est fragile. Ses problèmes de santé sont connus et ils peuvent donner des maux de tête aux Eagles. N’oublions pas que des problèmes sont survenus durant le camp d’entraînement. Est-ce que Jalen Hurts, repêché ce printemps, pourrait voir de l’action? Rien n’est exclu. Au sol, Miles Sanders est sorti la saison dernière et il est devenu le partant de cette formation. Sa moyenne de 4,6 verges n’est pas mauvaise et sa rapidité peut lui permettre d’engranger un nombre important de verges.

Les receveurs de passe ont été un enjeu pour les Eagles, eux qui ont connu beaucoup de blessures dans ce noyau en 2019. Même encore aujourd’hui, certains cas sont incertains pour débuter la saison, comme Alshon Jeffrey, et Marquise Goodwin a décidé de faire l’impasse sur la campagne 2020. DeSean Jackson devient ainsi le receveur numéro 1, lui qui n’a joué que trois matchs l’an dernier. Son retour à Philadelphie semblait cependant lui avoir fait du bien. Lors du repêchage, les Eagles se sont adressés à ce besoin en allant chercher Jalen Reagor. Philadelphie compte sur un excellent duo d’ailiers rapprochés avec Zac Ertz, l’un des meilleurs de la NFL, et Dallas Goedert. L’offensive des Aigles compte également sur une bonne ligne offensive composée de vétérans aguerris comme Lane Johnson, Jason Peters et Jason Kelce. Cette ligne est capable de s’imposer dans les grands matchs.

En défensive, les Eagles ont été très efficaces pour prévenir la course. Cette unité a terminé au 3e rang de la NFL pour les verges accordées au sol. Les Eagles ont même décidé de faire mieux en allant chercher Javon Hargrave afin de se renforcer. Fletcher Cox a connu un ralentissement en 2019, mais il demeure un joueur solide à sa position. Derek Barnett et Brandon Graham ont par contre connu de bons résultats en 2019 et espèrent poursuivre sur cette voie. Chez les secondeurs, les Eagles ont perdu un bon joueur avec Halapoulivaati Vaitai. Malheureusement, ils n’ont pas un joueur capable de le remplacer avec Nate Gerry, Duke Riley ou Alex Singleton. Par la passe, Philadelphie aura aussi le défi de faire mieux. C’est dans cette optique que les Eagles ont décidé d’acquérir les services de Darius Slay. En 2019, ses retours d’interceptions ont été explosifs. Mais est-ce que ce sera suffisant? Il faudra aussi espérer que les joueurs blessés l’an dernier seront de retour en force. Jalen Mills et Rodney McLeod ont manqué beaucoup d’action en raison des blessures.

Les Eagles devraient donc être moins éclopés cette année, ils doivent l’espérer! La porte des séries est ouverte.

Prédiction : Deuxième de la division

Équipe de football de Washington

Washington a fait beaucoup de bruit durant la saison morte, mais pas nécessairement en raison des joueurs. L’équipe a pris la décision de renoncer à son nom d’équipe qui était controversé depuis plusieurs années. L’équipe vient d’entrer au 21e siècle. Ce changement mal géré fait cependant en sorte que l’équipe doit adopter un nom générique au lieu d’un nom évocateur. Heureusement qu’elle ne recevra pas beaucoup de partisans cette année, car les choses ne s’annoncent pas très glorieuses dans la capitale fédérale. Chez les quarts-arrières, c’est Dwayne Haskins qui devrait être partant. Le joueur de deuxième année essaiera de prouver qu’il était l’un des meilleurs de sa cuvée. Alex Smith pourrait revenir après sa blessure dévastatrice et ce serait une immense joie de le voir sur le terrain en 2020. Au sol, Washington a eu l’audace de libérer Adrian Peterson. Le plus étrange est que l’équipe n’a pas un porteur de ballon aussi talentueux pour le remplacer avec J.D. McKissic ou la recrue Antonio Gibson. À moins d’une surprise, le jeu au sol ne s’annonce pas super.

Pour capter les passes, l’arsenal de receveurs n’est pas le plus profond. Ce sont des joueurs de deuxième année qui seront les premiers et deuxièmes receveurs de l’équipe. Si Terry McLaurin a montré des signes prometteurs pour le futur, on ne peut pas dire que Steven Sims a tout cassé avec l’équipe. Et ce n’est pas le vétéran Dontrelle Inman qui va apporter grand chose. Ce n’est guère mieux chez les alliés rapprochés. Même s’ils étaient fragiles, Vernon Davis et Jordan Reed étaient nettement supérieurs à Logan Thomas qui sera probablement le partant. La ligne offensive comptera sur des vétérans bien établis dans la capitale avec Brandon Scherff et Morgan Roses, mais la tâche sera lourde pour cette offensive qui tentera de faire un minimum de spectacle.

Si les perspectives sont assez mauvaises offensivement, ce sera possiblement mieux sur le front défensif. N’oublions pas que Washington a probablement mis la main sur le meilleur joueur disponible au dernier repêchage avec Chase Young qui sera un monstre sur la ligne défensive si l’on se fie aux images provenant du camp d’entraînement. Il a le potentiel de changer le visage de cette équipe, un peu comme Von Miller lorsqu’il est arrivé avec les Broncos de Denver. Avec Ryan Kerrigan, Jonathan Allen et Daron Payne, la ligne défensive de Washington est l’un des points forts de la formation. Ils en ont bien de besoin, eux qui ont terminé au 31e rang de la NFL pour les verges concédées au sol. Chez les secondeurs, Thomas Davis sera de retour avec son ancien entraîneur-chef, Ron Rivera, qui le connait bien et qui est capable de lui extirper son plein potentiel. Il se joindra ainsi à Reuben Foster, qui n’a pas pu jouer avec Washington l’an dernier en raison d’une grave blessure, et Jon Bostic qui a connu sa meilleure saison en carrière l’an dernier. Dans la tertiaire, Landon Collins sera toujours présent, lui qui a connu une meilleure saison en 2019 qu’en 2018. Toutefois, il faudra qu’il parvienne à effectuer des interceptions. Washington a tenté d’améliorer cette unité en allant acquérir Sean Davis et en rapatriant Kendall Fuller après deux années à Kansas City.

La reconstruction sera longue à Washington et les partisans devront être patients. Il ne serait pas étonnant que l’équipe parle en premier lors du prochain repêchage.

Prédiction : Quatrième de la division

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Retour en haut