NFL

Opinion | Green Bay n’a pas mérité sa bonne saison

Crédit photo : AP Photo/Ben Margot

Habituellement, lorsqu’une équipe de la NFL termine la saison au premier rang de sa division avec une fiche de 13 victoires et 3 défaites, en plus de participer à la finale de son association, elle reçoit beaucoup de crédit et se classe parmi les favoris pour remporter le Super Bowl l’année suivante. Les Packers de Green Bay 2019 font toutefois exception à la règle.

Avant toute chose, je dois vous avouer, par souci de transparence, que je suis un partisan de longue date des Packers de Green Bay. J’ai toujours défendu cette équipe lorsque son traitement médiatique était mauvais, particulièrement lors des deux dernières années où l’équipe du Wisconsin a raté les séries éliminatoires.

Toutefois, je dois le reconnaître : la fiche des Packers n’est absolument pas méritée, tout comme les statistiques du quart-arrière étoile Aaron Rodgers.

Lorsqu’on regarde les chiffres du Californien, il serait facile d’être impressionné par le fait qu’il ait connu une autre saison de 4000 verges par la passe, cumulé 26 passes de touché et avoir lancé seulement 4 interceptions. Toutefois, les chiffres n’ont pas montré le manque de précision des passes de ce dernier, ses mauvaises décisions et, surtout, son manque de cohésion avec ces receveurs comme Davante Adams ou Allen Lazard. Au total, un différentiel de +63 entre les points marqués et les points accordés, c’est loin d’être impressionnant!

De plus, la chimie entre lui et l’entraîneur-chef recrue de l’équipe, Matt Lafleur, n’a pas toujours était adéquate. En effet, à plusieurs reprises, particulièrement lors des trois défaites de la saison régulière face aux Eagles, Chargers et 49ers, les caméras ont montré plusieurs images d’Aaron Rodgers ignorer les paroles de LaFleur.

À certains moments, Rodgers semblait se prendre pour l’entraîneur-chef de Green Bay. Je comprends qu’il est plus âgé que son mentor, mais tout de même; un peu de respect mon Aaron!

Les Packers ont cumulé 13 victoires, mais peu d’entre elles ont été gagnées de manière convaincante. Green Bay avait peu d’excuses, car ils ont affrontés plusieurs équipes de bas de classement comme les Bears, les Lions, les Redskins et les Broncos. Pensez-y, il a fallu deux remontées spectaculaires pour que Green Bay viennent à bout de Detroit, une équipe qui a terminé l’année avec une fiche de 3-12-1.

Le jeu au sol et la défense à la rescousse!

Heureusement, Aaron Jones a connu une excellente saison en tant que porteur de ballon de l’équipe. En 16 matchs, il a inscrit 16 touchés au sol, en plus d’en ajouter 3 par la passe. De plus, la défensive de Green Bay a élevé son jeu d’un cran, particulièrement les deux Smith, qui évoluent sur la ligne défensive. Ils ont cumulé 12 sacs du quart à eux deux lors de la saison.

Malgré tout, ces deux facettes du jeux n’ont pas été en mesure de produire à la hauteur de leur talent face à des équipes de haut niveau. On va se le dire, il n’est pas normal de se faire dominer à deux reprises, tant offensivement que défensivement, par la même équipe dans la même saison. Je suis conscient que San Francisco ont plus de talent dans leur formation que Green Bay, mais tout de même!

Beaucoup de travail à faire!

Si j’étais le directeur général des Packers, Brian Gutekunst, je me mettrais au travail rapidement. Ce dernier a deux mandats à remplir d’ici le début de la 101e saison de la NFL: aller chercher un autre receveur de qualité pour appuyer Adams et améliorer la ligne à l’attaque, car Rodgers a été frappé à plusieurs reprises cette saison.

Malgré tout, je demeure optimiste que Green Bay pourra se replacer, mais évitons de partir en joie avec l’équipe du Wisconsin. Les Rams de Los Angeles ont participé au Super Bowl l’an dernier, n’ont pas fait de gestes majeurs durant la saison morte et ont connu saison plutôt difficile cette année. Les Packers pourraient vivre la même situation l’an prochain.

Je terminerai ce texte avec les propos de Deion Sanders, hier soir, après la défaite de Green Bay: «Je ne crois pas que Rodgers participera à un autre Super Bowl dans sa carrière

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut