Uncategorized

Nikita Gusev : prestations grandioses en perspective

Source : mynhltraderumors.com

L’été 2019 pourrait bien porter le nom de Ray Shero et personne n’en ferait de plats. Le grand manitou des Devils du New Jersey a profité de l’entre-saison pour faire plusieurs acquisitions très intéressantes qui font désormais de son équipe une formation à suivre en 2019-2020.

Après avoir acquis Taylor Hall à l’été 2016, repêché le Suisse Nico Hischier au tout premier rang l’année suivante, voilà que Shero a réussi à mettre la main, non pas sans un peu de chance, sur l’ancien récipiendaire du trophée Norris P.K. Subban, le jeune prodige Jack Hughes et la belle promesse moscovite du nom de Nikita Gusev.

Tout ça pour quelques choix et un ou deux joueurs lambdas.

Ça, c’est sans oublier la signature de Wayne Simmonds.

Impressionnant, n’est-ce pas?

Ce qui me sidère le plus dans cette panoplie de nouveaux arrivants, c’est bien évidemment le cas de l’attaquant aussi nébuleux que talentueux Nikita Gusev.

Promesse, nébuleux, talentueux, une sérénade de mots qui définissent à merveille le mystère Gusev.

Le premier mystère incompréhensible dans le cas du #97 des Devils, c’est le prix auquel il a été acquis depuis Las Vegas!

Pour la modique somme d’un choix de 2e tour en 2020 et d’un choix de 3e ronde en 2021, l’honorable Ray Shero a pu mettre la main sur le meilleur joueur hors LNH.

Parce que, oui, si vous ne l’avez pas encore remarqué, Nikita Gusev était, avant son arrivée à Jersey, le meilleur hockeyeur à ne pas évoluer dans la Ligue nationale de hockey.

Avec des saisons de 71, 62 et 82 points en respectivement 57, 54 et 62 parties dans la KHL avec le S.K.A de St. Petersburg. Difficile de dire le contraire, non?

Sans omettre sa performance incendiaire aux Jeux Olympiques de 2018 pendant lesquels il a amassé 12 points en six maigres rencontres, en plus d’inscrire deux buts, dont celui égalisateur, et une passe, celle sur le but gagnant, en finale face à l’Allemagne de Marco Sturm.

Simplement, Gusev produit à un rythme effréné depuis quelques saisons.

Et par malheur, les Golden Knights et le Lightning ont offert ses droits pour diverses raisons.

Tampa l’a cédé à Vegas lors du repêchage d’expansion pour ainsi éviter de perdre un joueur établi.

Vegas l’a aussi cédé, quelques saisons plus tard cette fois, par manque d’espace sur la masse salariale.

Qu’on le veuille ou non, on connaît déjà deux formations qui vont se mordre terriblement les doigts cette saison.

Gusev est, pour reprendre les propos du réputé Dobberprospects.com, « un excellent joueur offensif avec un potentiel offensif de grande qualité. Il possède un excellent coup de patins, un Q.I. hockey très haut, une excellente vision et un tir des ligues majeures. »

Ce n’est pas une faute de frappe, le mot excellent revient trois fois en l’espace de deux phrases.

Ça vous donne une bonne idée du niveau qu’il est en mesure d’atteindre.

Vous connaissez Artemi Panarin? Oui, c’est bien celui qui a tout juste paraphé une entente de sept saisons à valeur annuelle de 11,6 millions de dollars avec les Rangers de New York.

Bon, ce Panarin-là, on dit qu’il est moins talentueux que Nikita Gusev. Et, étonnement, pour l’avoir suivi lors des quatre ou cinq dernières années, je ne suis pas surpris. L’avenir nous dira cependant si Gusev s’adaptera aussi bien que Panarin l’a fait à Chicago.

Mais, comme le nouveau #10 des Blue Shirts, Gusev pourra compter sur l’appui d’un jeune américain aux mains d’or pour lancer sa carrière dans le circuit.

Le duo qu’il formera avec la jeune pépite Jack Hughes va faire très mal, très, très mal.

J’en salive déjà!

Tandis que, j’en ai bien peur, plusieurs défenseurs en font déjà bien des cauchemars.

Retenez bien ce nom : Nikita Gusev.

Encore une autre fois pour ceux qui n’écoutaient pas dans le fond?

NIKITA. GUSEV.

322 points en 391 parties en KHL.

10e meilleur pointeur de l’histoire de la KHL.

#97 des Devils du New Jersey.

Oh que j’aurais aimé le voir aux côtés de Drouin et de Kotkaniemi.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut