Football

Que se passe-t-il à Ottawa?

Le Rouge et Noir d’Ottawa est en panne sèche depuis de nombreuses semaines. Le bouton panique est enclenché dans la capitale canadienne.

Un bon départ

Cfl.ca

On se doutait que le club ottavien connaîtrait une saison difficile. Finaliste à la coupe Grey la saison dernière, Ottawa a perdu plusieurs joueurs de qualité comme le quart-arrière Trevor Harris, le receveur étoile Greg Ellingson et le porteur de ballon William Powell.

On le dit souvent, si tu n’as pas un bon quart-arrière dans la LCF, tu n’as aucune chance d’avoir du succès. Le duo de quarts-arrières Dominique Davis et Jonathan Jennings n’amenait pas de grands espoirs avant le début de la saison. Pourtant, Davis, malgré quelques erreurs, avait permis à Ottawa de remporter leurs deux premiers matchs face à Calgary et à la Saskatchewan. L’équipe avait inscrit 32 et 44 points lors de ces rencontres.

À ce moment là, on se disait qu’Ottawa pourrait surprendre tout le monde et bien se classer pour les séries éliminatoires. Malheureusement, les moments de bonheur ont été de courte durée.

Attaque en panne

Depuis ces deux victoires, le Rouge et Noir a un seul gain en 10 rencontres. C’était face aux Alouettes de Montréal au Stade Perceval-Molson. Ottawa l’a emporté 30 à 27 en prolongation. Toutefois, ce sont les unités spéciales qui ont joué un grand rôle lors de cette rencontre. Le retourneur Devonte Dedmond avait inscrit deux touchés.

L’attaque a inscrit un total de 215 points depuis le début de la saison. Ce résultat pathétique place Ottawa au dernier rang de la ligue à ce chapitre. Le Rouge et Noir se classe également au dernier rang de la LCF pour les verges totales avec une récolte de 3929 verges, loin derrière les Lions de la Colombie-Britannique qui en ont récolté 2000 de plus.

Que ce soit Dominique Davis ou Jonathan Jennings, l’attaque n’est pas en mesure d’aller marquer des touchés. Face aux Lions, la pire défense de l’Ouest, Ottawa n’a inscrit que cinq points. Face aux Argonauts, la pire défense de la ligue, elle en a inscrit 17.

La défense joue également du mauvais football. Elle a accordé 361 points depuis le début de la saison. Seul Toronto a accordé plus de points qu’Ottawa. Toutefois, il est difficile de blâmer cette unité, car elle passe énormément de temps sur le terrain en raison des déboires offensifs.

Manque d’effort et de concentration?

Lorsqu’on regarde les autres équipes de la CFL, on voit des clubs qui se donnent à 100% sur le terrain. Les formations prennent des risques, tentent des longs jeux et essaient de surprendre l’adversaire. On le voit autant chez les équipes dominantes comme Winnipeg, Hamilton ou Calgary que chez les équipes plus en difficulté comme Edmonton, Toronto et BC.

wikipedia

Toutefois, lorsqu’on regarde Ottawa, on ne semble pas voir une équipe qui joue avec passion. Ils manquent d’énergie, de concentration et même d’effort jusqu’à un certain point. Durant certains matchs, les receveurs ne donnaient pas leur plein effort pour tenter d’attraper les passes des quarts-arrières.

Des équipes comme Toronto et BC connaissent des saisons difficiles, mais on a pu apercevoir une amélioration au cours des dernières semaines. Malheureusement, ce n’est pas ce qu’on voit avec Ottawa.

La saison 2019 du Rouge et Noir rappelle celle des Alouettes en 2017. Les Moineaux avait terminé la saison avec une fiche de 3-15 en offrant des performances humiliantes. On avait fait un certain ménage du côté des Alouettes et, maintenant, Montréal joue du bien meilleur football en 2019.

Est-ce qu’Ottawa fera la même chose et mettra à la porte certaines membres de l’équipe. Il ne serait pas surprenant de voir l’entraîneur-chef Rick Campbell ou le directeur général Marcel Desjardins perdre son poste d’ici la fin de la saison!

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut