Canadiens

Le calme avant la tempête?

(C) Graham Hughes/La Presse Canadienne

Marc Bergevin joue gros cette année, très gros même! Après une troisième exclusion des séries en quatre saisons, il n’a plus de marge de manœuvre. Le Canadien de Montréal doit faire partie de la grande danse du printemps.

Après avoir réglé les dossiers de Lehkonen, Armia, Hudon et McCarron au cours des dernières semaines et fait des acquisitions « correctes » autour du 1er juillet, le DG du Canadien semble en mode attente. Disposant d’un peu plus de 4M$ sous le plafond salarial, il semble attendre de voir comment ses confrères négocieront avec quelques dossiers chauds qu’ils auront à gérer avant le début de la prochaine saison.

Maple Leafs de Toronto

Beaucoup d’encre a coulé depuis l’élimination rapide des Leafs au printemps dernier. Le principal sujet demeure Mitch Marner et son prochain contrat. Kyle Dubas voudra assurément mettre sous contrat son 1er choix de 2015 pour plusieurs années, lui qui a terminé meilleur pointeur du club avec 94 points en 2018-2019.

Le seul problème pour Dubas est que l’équipe torontoise a présentement une masse salariale à 84,4M$, soit 2,9M$ au-dessus du plafond fixé à 81.5M$ pour la saison prochaine. Évidemment, certains contrats impliquant des joueurs blessés se déduiront de ce total, mais du travail reste à faire. On peut facilement imaginer que Marner ira chercher autour de 12M$ par saison, tout comme son ami Austin Matthews.

William Nylander, Andreas Johnsson et Kasperi Kapanen sont des joueurs que Bergevin devra surveiller de près dans les prochaines semaines car ils pourraient être les agneaux sacrifiés.

Lightning de Tampa Bay

Julien Brisebois dispose présentement de 8,48M$ de marge de manœuvre. Le problème pour lui est que Brayden Point (agent libre avec restriction) a connu sa meilleure saison offensive en carrière l’an dernier avec 92 points.

Selon le journaliste Elliotte Friedman, Marc Bergevin aurait déposé une offre hostile à ce dernier le 1er juillet, mais il l’aurait refusé, preuve qu’il veut rester avec les Bolts. Alors qu’on le paie!

Facile à dire, mais Brisebois doit déjà penser à la saison 2020-2021, alors que Cirelli, Joseph, Cernak et Sergachev auront terminé leur contrat d’entrée dans la LNH. Point ira chercher assurément autour de 9M$ comme Stamkos et Kucherov. Yanni Gourde et Ondrej Palat seraient des candidats logiques pour Marc Bergevin avec leur salaire annuel raisonnable autour de 5M$/année, eux qui sont dans la fleur de l’âge à 27 et 28 ans.

Jets de Winnipeg

Le dossier Laine traîne toujours sur la table. Surpris? S’il avait connu une saison de près de 50 buts comme son début de saison le laissait entendre (18 buts en novembre), jamais Kevin Cheveldayoff n’aurait pris autant de temps dans ce dossier. Toutefois, une deuxième moitié de saison plus ordinaire avec seulement 7 filets (30 au total pour 50 points), le directeur-général des Jets est en droit de se questionner sur sa valeur.

Disposant de 16,15M$ sous le plafond, Cheveldayoff doit aussi mettre Kyle Connor, leur premier choix de 2015, sous contrat, lui qui vient de compléter une saison de 66 points, dont 34 buts. Est-ce qu’il y aura assez de sous pour ces deux jeunes joueurs vedettes?

De plus, leur défenseur Dmitri Kulikov sera agent libre lors de la saison 2020-2021. L’arrière de 28 ans terminera un pacte de 3 ans/13M$.

Plusieurs rumeurs amenaient l’ailier gauche Nikolaj Ehlers à Montréa. Le Danois ferait assurément partie du top 6, lui qui est sous contrat pour les six prochaines saisons à 6M$/an. À 23 ans, il a amassé 199 points en 298 matchs.

Flames de Calgary

Matthew Tkachuk a dépassé ses sommets personnels en carrière au niveau des buts et des passes. 34 buts et 43 passes pour 77 points en 80 matchs. L’Américain de 21 ans a du même coup assuré son avenir financier alors qu’il devrait faire sauter la banque dans quelques semaines. Il devrait toucher autour de 7M$/saison, tout comme Gaudreau et Monahan.

Le directeur-général Brad Treliving est sûrement en train de pitonner sur sa calculatrice dans son bureau, car, en plus de Tkachuk, il devra signer Andrew Mangiapane, un choix de 6e tour en 2015 qui viendra enlever quelques pouces de jeu à Treliving qui dispose actuellement de 7,76M$.

Le nerf de la guerre avec la gestion de la masse salariale sera surtout lors de la saison 2020-2021, alors que les excellents défenseurs T.J Brodie et Travis Hamonic seront libres comme l’air et pourront tester le marché des joueurs autonomes.

Si j’étais Marc Bergevin, je miserais mes jetons sur Elias Lindholm, centre droitier de 24 ans qui a amassé 78 pts l’an dernier. Il commande un salaire plus que raisonnable à 4.85M$/an pour les cinq prochaines saisons.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut