ATP

L’arbitre Damian Steiner licencié par l’ATP

Steiner
(©New York Times/Getty Images)

L’arbitre Damian Steiner a été licencié par l’ATP le 15 août, comme l’a annoncé le New York Times. L’Argentin avait officié pour la première fois en finale de majeurs lors de la confrontation entre Federer et Djokovic à Wimbledon. Sollicité par la presse après cet événement, Steiner a enfreint plusieurs règles de l’ATP, qui a choisi de le limoger.

Steiner, un arbitre au badge d’or

Jusqu’à ces premiers jours d’août, Damian Steiner faisait partie des arbitres les plus respectés de l’ATP. Possédant un badge d’or, plus haute qualification arbitrale en tennis, l’Argentin venait d’officier lors de sa première finale de majeur. Il avait également été nommé directeur du département arbitral au sein de la Fédération argentine.

Rien ne lui avait été reproché à la suite de la plus longue finale de Wimbledon. Au contraire, sa performance avait été encensée. Premier Argentin à intervenir en finale de majeur, Steiner avait été sollicité par la presse à son retour. Première erreur: il s’est adonné à plusieurs interviews.

En effet, le code de l’ATP stipule que les membres du corps arbitral ont l’interdiction de parler à la presse. On se souvient par exemple de la polémique qui avait entouré l’arbitre portugais Carlos Ramos, après la finale féminine de l’US Open 2018. Ramos n’avait pas été autorisé à s’exprimer sur le sujet.

Plusieurs infractions au règlement

Ainsi, Steiner a commis sa première infraction. La seconde concerne ses propos lors de ces diverses entrevues. L’arbitre a donné son avis sur plusieurs règles en place, et a suggéré des changements. Il s’est notamment exprimé contre le ‘let’ et en faveur du coaching. Enfin, il a confié qu’il pensait que Roger Federer s’imposerait à Wimbledon lorsqu’il a obtenu des balles de matchs.

Si ces paroles peuvent sembler inoffensives, elles brisent un grand nombre de règles imposées par l’ATP. Après avoir examiné les faits, l’organisation a donc choisi de limoger Steiner.

“Une grande partie de ce qu’a dit Steiner viole le protocole standard de l’ATP. Celui-ci exige que les arbitres n’évoquent aucun sujet en rapport avec un match, que ce soit un incident, un joueur, d’autres officiels ou les règles. Ils se doivent d’être impartiaux à chaque moment”, a justifié l’ATP.

Licencié par l’ATP, Steiner pourrait toujours officier en majeurs, qui sont organisés par l’ITF. Toutefois, cette décision marquante aura un impact définitif sur sa carrière. Si l’arbitre a bel et bien enfreint les règles, la punition parait sévère pour un officiel qui n’avait jamais fait d’erreur auparavant.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut