Uncategorized

Andrew Luck choque le monde du football

www.indystar.com

Lorsqu’un quart-arrière dans la NFL est à l’apogée de sa carrière, tout porte à croire qu’il gagnera éventuellement un Super Bowl. Toutefois ce n’est pas la voie qu’Andrew Luck a choisi. Âgé de 29 ans, Luck a choqué le monde de la NFL en prenant sa retraite.

Il est rare que des joueurs de football de haut niveau prennent leur retraire si jeune. Seuls le secondeur Patrick Willis, l’arrière-défensif Deion Sanders et le receveur Calvin Johnson ont pris leur retraire alentour de la trentaine. Malgré les succès, ces joueurs ont convenu que leur santé était plus importante que d’étirer la durée de leur carrière. Luck n’était plus en mesure de vivre avec les blessures et de constamment être en réhabilitation. Cela l’a grandement affecté mentalement.

Luck a souffert de nombreuses blessures depuis le début de sa carrière. En 2015, à la 8e semaine de la saison, il a souffert d’une lacération du rein et une déchirure partielle du muscle pectoral. Cette blessure lui a fait rater tout le reste de la saison. En milieu de saison en 2016, il endommagea l’épaule du bras avec lequel il lance. Malgré sa blessure, il décida de terminer la saison ce qui aggrava sa condition. Cependant durant la saison morte, il n’a eu d’autre choix que de se faire opérer et manqua toute la saison 2017 en entier. Durant cette saison, plusieurs se demandait si Luck allait pouvoir rejouer au football, lui qui est allé jusqu’en Europe pour avoir une opinion externe sur la condition de son épaule.

Durant ses premières saisons, Luck n’a pas eu la chance d’être bien protégé par sa ligne offensive. Il souvent subi la pression des défensives adverses car la direction des Colts ne voulait pas investir leurs choix au repêchage sur des bloqueurs et des gardes. Comme le mentionne le journaliste Warren Sharp, l’ancien directeur général Ryan Grigson n’a jamais repêché des joueurs de ligne offensive avant la 7e ronde du repêchage entre 2012 et 2015 :

Néanmoins, lorsque Luck était en santé il a réussi à produire des statistiques intéressantes. Durant la saison 2014, il mena la ligue en produisant 40 touchés par la passe. Toutefois son manque de protection lui causa 13 ballons échappés, également un sommet dans la ligue. Ses deux autres saisons en santé, soit en 2015 et 2018 où il joua plus de 15 matchs, il a produit 31 et 39 touchés par la passe respectivement. Il était seulement derrière Patrick Mahomes la saison dernière dans le classement des passes de touchés. Il remporta le titre de  »Comeback Player of the Year l’année dernière.

Un joueur à la grande classe et respecté par ses adversaires et ses pairs, Luck manquera beaucoup à la majorité de la ligue. Arrivant avec les Colts pour être le prochain prodige de la franchise après Peyton Manning, Luck a pu amener du succès à Indianapolis lorsqu’il était en santé. Pendant ses 7 années en carrière (si nous ne comptons pas sa blessure de 2017), il a atteint les séries éliminatoires quatre fois. Il a passé tout prêt d’atteindre la finale du Super Bowl en 2014.

Annonçant sa retraite une semaine avant le début de la saison, les Colts auront peu de temps pour une solution de rechange. Par chance, ils avaient acquis le quart-arrière Jacoby Brissett il y a deux ans si Luck se blessait à long terme. Certes il n’est pas du même talent que Luck, mais il pourra tout de même aider à amener les Colts en séries éliminatoires derrière une ligne offensive améliorée avec Ryan Kelly et Quenton Nelson. Le dernier vient tout juste d’être nommé au Pro Bowl à son année recrue. Certes, des jours sombres sont à l’horizon pour les fans des Colts, mais Luck a tout de même laissé un bel héritage à une franchise qui était à la recherche d’un sauveur.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut