ATP

Malentendant, Duckhee Lee gagne un match en ATP

Duckhee Lee
(©Getty Images)

Duckhee Lee est devenu le premier joueur malentendant de l’histoire à signer une victoire en ATP en battant Henri Laaksonen au premier tour de Winston-Salem. Pour l’ATP, le Sud-Coréen est revenu sur l’impact de sa victoire.

Courageux et appliqué, Lee n’abandonne jamais

Diagnostiqué malentendant à deux ans, Duckhee Lee a toujours joué au tennis sans entendre aucun son. Ainsi, le Sud-Coréen a dû apprendre à jouer d’une autre manière.

“C’est très difficile de saisir la vitesse ou l’effet sans entendre l’impact de la balle sur la raquette, a commenté Andy Murray. Nous utilisons beaucoup nos oreilles, c’est un très gros inconvénient pour lui, sans aucun doute. Réussir à faire ce qu’il fait demande énormément d’effort, c’est incroyable.”

En effet, Lee ne peut entendre l’impact comme l’a dit Murray, mais il est également étranger aux communications avec l’arbitre ou aux décisions des juges de ligne. Le joueur de 21 ans utilise des signaux pour comprendre si une balle est sortie du court. 

Malgré ces difficultés, Lee a fait parler son talent et a rapidement progressé dans le tennis. Jouant des Challenger depuis ses 14 ans, le Coréen a atteint la finale du tournoi de Little Rock en juin dernier. Lui qui jouait principalement en Asie avait décidé de tenter sa chance aux États-Unis cette saison. Une décision payante sur tous les plans.

Une première victoire sur le circuit ATP pour Duckhee Lee

Quelques semaines après avoir disputé sa première finale en Challenger, Duckhee Lee participait au tournoi ATP de Winston-Salem. Opposé à Henri Laaksonen, il a écrit une page d’histoire en devenant le premier joueur malentendant à s’imposer en ATP. Lee l’a emporté en deux manches de 7-6(4) et 6-1, avant de céder en trois manches au tour suivant.

Ravi d’avoir fait le déplacement, Lee est revenu sur sa victoire pour l’ATP.

“Les gens se moquaient de moi à cause de mon handicap, a-t-il expliqué. Ils me disaient que je ne devrais pas faire de tennis. C’était difficile, mais mes amis et ma famille m’ont aidé à continuer. Je voulais prouver à tout le monde que je pouvais le faire. Mon message pour la communauté malentendante est le suivant: si vous essayez de toutes vos forces, vous pouvez réussir n’importe quoi.”

Plus jeune, Lee a appris à lire sur ses lèvres. Ainsi, il est capable de communiquer verbalement et ne comprend pas la langue des signes. Toutefois, il ne peut pas entendre son interlocuteur et utilise des signaux sur le court.

“Avec mon entraîneur, on se comprend sans mot. Pour les arbitres, j’ai rarement besoin de communiquer avec eux, sauf pour discuter de l’endroit où est tombé la balle. Parfois, ça peut être frustrant.”

Enfin, le jeune joueur a évoqué ses passes-temps et ses joueurs préférés sur le circuit. Que fait-il durant son temps libre? “Je joue à des jeux vidéos, mais j’aime aussi jouer au bingo ou au baseball.” 

Pour ce qui est de ses inspirations, Lee cite l’élégance et le jeu de Roger Federer qu’il a voulu copier, la passion de Rafael Nadal, l’équité de Novak Djokovic et les efforts d’Andy Murray. Il admire également le Japonais Kei Nishikori, “pour sa manière de représenter l’Asie dans le monde.”

Attachant, courageux et talentueux, Duckhee Lee n’en est qu’à ses débuts sur le circuit de l’ATP.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut