LCF

Catastrophe à Vancouver!

(C) LCF.ca

Les Lions de la Colombie-Britannique avaient été éliminé rapidement lors de la saison 2018 par les Tigers-Cats de Hamilton en demi-finale de l’Est. Pour améliorer l’équipe, le directeur général Ed Hervey a fait plusieurs acquisitions de qualité. Toutefois, ces nouveaux ajouts n’amènent pas les résultats espérés.

Après 7 matchs réguliers, les Lions présentent une fiche catastrophique d’une victoire et de six défaites. Cette fiche place l’équipe de Vancouver au dernier rang de l’Ouest. L’attaque n’a marqué que 145 points ce qui place l’équipe au 8e rang de la ligue à ce chapitre. Seul les Argonauts de Toronto ont inscrit moins de points. La défense est loin d’être meilleur. En effet, à égalité avec Toronto, elle a accordé pas moins de 241 points. C’est tout simplement humiliant!

Non seulement la fiche des Lions est désastreuse, mais les performances sur le terrain le sont tout autant. En effet, l’équipe a souvent été écrasé par les autres équipes. La seule victoire de la saison était face aux Argonauts de Toronto obtenu en raison d’une erreur commise par le retourneur de Toronto Chris Rainey.

Il est très étrange que les Lions soient aussi peu prodctif. L’équipe avait engagé DeVone Claybrooks en tant qu’entraîneur-chef. Ce dernier était le coordonnateur défensif des Stampeders de Calgary, lors des dernières années. Il avait connu beaucoup de succès avec cette défensive que plusieurs ont qualifié comme étant la meilleure de la ligue canadienne.

« Il a connu beaucoup de succès à Calgary, mais c’est la première fois qu’il est entraîneur-chef. Quand tu occupes ce poste-là, tu as toute l’équipe à gérer, pas juste la défense » a mentionné Didier Orméjuste, journaliste sportif à RDS. 

Un quart-arrière et une ligne à l’attaque désastreuse

Lors de la saison morte, toute la ligue canadienne affirmait que les Lions avait frappé le plus grand coup en mettant la main sur le quart-arrière Mike Reilly. Ce dernier avait disputé d’excellentes saisons avec les Eskimos d’Edmonton dont en 2015 où il avait remporté la Coupe Grey.

Toutefois, il est loin d’être aussi performant depuis son arrivée en Colombie-Britannique. En effet, en sept matchs, il a accumulé 1668 verges par la passe, mais il n’a lancé que six passes de touché et il a lancé six interceptions.

Lors du dernier match de son équipe face aux Roughriders, il avait complété uniquement 8 de ses 19 passes pour 63 verges de gains. C’est son pire match en carrière. Il avait même été remplacé par Danny O’Brien. Pourtant, il compte sur de bons receveurs comme Bryan Burnham et Duron Carter.

Toutefois, si Mike Reilly ne joue pas du bon football, c’est en grande partie en raison de la ligne à l’attaque. En effet, elle est une vraie passoire. Elle accorde beaucoup de sac du quart à l’adversaire. Ainsi, sans protection, même si tu as le meilleur quart-arrière au monde, il est impossible de connaître du succès.

Pas que du négatif

Les partisans des Lions peuvent au moins être positif sur un point. En effet, les unités spéciales font le travail depuis le début de la saison. Lors de la dernière défaite face à la Saskatchewan, le retourneur Ryan Lankford avait inscrit un touché sur un retour de botté d’envoi et un autre sur un retour de placement raté.

Le botteur Sergio Castillo est aussi efficace sur les placements. En 18 tentatives, il n’en a raté qu’un seul. Toutefois, ce ne sont pas les bottés qui font gagner des matchs au football.

Les Lions de la Colombie-Britannique étaient en congé la semaine dernière. Ils reprendront l’action samedi prochain face à Hamilton, une équipe qui vient de perdre leur quart-arrière partant. C’est l’occasion pour Vancouver de se reprendre sinon, le reste de la saison sera très long!

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut