Tennis

Naomi Osaka évoque des derniers mois difficiles

Naomi

Arrivée jeune sur le circuit de la WTA, Naomi Osaka s’est vite fait une place parmi les meilleures. Après avoir remporté son second titre du Grand Chelem, elle semblait lancer sur la voie royale pour dominer le tennis féminin. Toutefois, la Japonaise a obtenu des résultats décevants pour une joueuse de son calibre ces derniers mois. Sur les réseaux sociaux, elle a expliqué avoir vécu des moments difficiles, qui sont maintenant derrière elle.

Une ascension fulgurante pour Naomi Osaka

Professionnelle depuis ses 16 ans, Naomi Osaka a rapidement gravi les échelons du circuit de la WTA. À 20 ans, alors 44e joueuse mondiale, elle remporte son premier titre en WTA Premier à Indian Wells. Quelques mois plus tard, elle crée la surprise à New York, en s’imposant à l’US Open face à Serena Williams.

De plus en plus régulière, Osaka s’installe dans le Top 10 et finit l’année à la quatrième place mondiale. Début 2019, elle confirme son emprise sur le circuit en remportant un second majeur consécutivement à l’Open d’Australie. Cette prouesse n’avait plus été réalisée en WTA depuis les titres de Jennifer Capriati en 2001.

Avec ce titre, Osaka devient numéro un mondial. Toutefois, cette pression est difficile à gérer pour la Japonaise. Elle se sépare de son entraîneur Sascha Bajin, et connait une baisse sérieuse de résultats. Depuis les Internationaux d’Australie, elle n’a pas dépassé les demi-finales d’un tournoi, stade atteint une seule fois, à Stuttgart.

En majeur, elle enchaîne les déconvenues. Battue au troisième tour à Roland-Garros, elle est éliminée d’entrée à Wimbledon et quitte sa conférence de presse au bord des larmes. Avant d’aborder le dur américain, Naomi Osaka a tenu à revenir sur ces derniers mois difficiles.

Des mois difficiles maintenant derrière elle

Sur les réseaux sociaux, la joueuse a publié un long message. Elle explique son ressenti durant les mois qui ont suivi son sacre à l’Open d’Australie.

«Okay, je pars pour Toronto demain et je voulais m’enlever un poids avant le début du dur américain, écrit-elle. Ces derniers mois ont été très compliqués pour moi côté tennis, mais heureusement je suis entourée par des gens que j’aime et qui m’aiment.

Je leur suis très reconnaissante car quand les choses vont mal … j’ai tendance à me renfermer car je ne veux pas les embêter avec mes problèmes. Sans m’y attendre, j’ai vécu de très beaux moments pendant les pires mois de ma vie, grâce aux nouvelles personnes que j’ai rencontrées.

Ceci dit, je peux honnêtement dire que je n’ai pas pris de plaisir à jouer au tennis depuis l’Australie. J’essaie de retrouver de l’amusement quand je joue. J’ai accordé tellement d’importance aux résultats de mes matchs au lieu de chercher à apprendre, ce que je fais «habituellement». 

J’ai eu beaucoup de temps pour réfléchir (grâce à ces défaites au premier tour) et j’ai appris sur moi-même. Ça m’a permis de grandir énormément durant ces derniers mois. J’ai vraiment hâte de voir à quoi ressemblera le futur, sur et hors du court.

Rendez-vous sur le dur américain!»

Ce message n’est pas sans rappeler celui qu’Osaka avait écrit à la même période l’an dernier. Elle évoquait alors «un plaisir retrouvé» lors du tournoi de Cincinnati. Le changement s’était vite remarqué puisqu’elle avait triomphé à New York. 

La Japonaise retrouvera le dur à Toronto, la semaine prochaine.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut