Tennis

Konta remet les points sur les i en conférence de presse

Konta
(@Getty Images)

Éliminée de Wimbledon par Barbora Strycova en quarts de finale, Johanna Konta n’a pas apprécié le ton d’un journaliste lors de sa conférence de presse. En effet, les questions de ce membre de la presse sonnent irrespectueuses envers une joueuse professionnelle. La Britannique n’a pas manqué de le lui faire remarquer. 

Konta n’accepte pas le manque de respect

Perçue par la presse britannique comme une future gagnante de majeur, Johanna Konta subit une grosse pression depuis le début de sa carrière. Auteure d’une belle saison 2019, elle a atteint les quarts de finale à Wimbledon avant de tomber face à la brillante Strycova. 

Récemment victime de la programmation sexiste de Roland-Garros, la joueuse a dû endurer plusieurs questions condescendantes de la part d’un journaliste en conférence de presse. Voici l’extrait:

« Journaliste: En regardant les statistiques on trouve 33 fautes directes, un smash au filet mal placé, une double faute à la fin du troisième set, suivie par une volley manquée. Ne devriez-vous pas remettre en question la manière dont vous disputez les points importants? C’est bien beau rendre hommage votre adversaire, mais il y a beaucoup de points importants que vous auriez pu mieux jouer.

Konta: Est-ce votre opinion professionnelle?

J: Non, simplement en tant que spectateur.

K: D’accord. Je ne pense pas que vous ayez besoin de m’agresser de cette manière. Je pense que je suis très ouverte avec vous (ndlr: la presse). Si vous ne voulez pas acceptez cette réponse, ou que vous n’êtes pas d’accord avec ce que je dis, cela vous regarde. J’ai toujours confiance en mon tennis et en ma capacité à être compétitive. Je n’ai rien d’autre à ajouter.

J: En tant que quelqu’un qui souhaite progresser, possiblement gagner un majeur un jour, je vous demande simplement comment vous compter apprendre de —

K: Ne me traitez pas avec condescendance.

J: J’en suis loin.

K: Non, au contraire. La manière dont vous posez votre question est irrespectueuse et condescendante. Je suis une compétitrice professionnelle qui a fait de son mieux aujourd’hui, c’est tout.« 

Un journaliste donneur de leçon et non professionnel

Le ton et phrasé du journaliste est en effet irrespectueux envers la joueuse. Si ce dernier souhaitait l’interroger sur les possibles améliorations à réaliser, d’autres formulations auraient mieux convenu. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut