Alouettes

Le cahier de jeux | Une deuxième demie funeste

Les Alouettes étaient de retour sur le terrain après une semaine de congé. Le défi était de taille cependant pour les Moineaux. Ils rendaient visite aux Tiger-Cats d’Hamilton, les archi-favoris dans l’Est qui revenaient d’une victoire de 64 à 14 contre les Argonauts. Retour sur un match en deux temps où les Alouettes se sont inclinés 41 à 10.

Une première demie dans le coup

Malgré la lecture que l’on pourrait avoir en regardant seulement le résultat final, il faut avoir vu le match pour comprendre l’allure de la rencontre.

Pour les Alouettes, le début de match roulait rondement. Ce fut tellement le cas que les Alouettes, après le premier quart de jeu, menait dans les verges offensives et dans les premiers essais. La défensive faisait un très bon boulot dans cette partie en contenait assez bien Jeremiah Masoli et Sean Thomas-Erlington. La défensive a même réussi une interception et à empêcher les Tiger-Cats de marquer en arrêtant trois fois l’attaque à la ligne des buts.

Malgré tout, l’attaque connaissait quelques ratés. La ligne offensive ne parvenait pas à stopper les joueurs défensifs d’Hamilton, ce qui amenait souvent de la pression sur le quart Vernon Adams. Heureusement, Adams était capable de courir au même titre que Stanback. Par contre, Vernon Adams manquait malheureusement de précisions, ce qui fait en sorte que les Alouettes n’ont marqué que trois points dans cette demie.

À la mi-temps, avec un pointage de 15-3 en faveur des Tiger-Cats, tout était encore permis d’espérer.

La machine des Tiger-Cats a fait le boulot en deuxième demie

Un peu comme la semaine dernière cependant, les Tiger-Cats se sont activés en deuxième demie. À toutes les séquences offensives, les Tiger-Cats ont menacé les Alouettes et n’eut été des deux interceptions réalisés par la défensive montréalaise, le score aurait pu être encore plus lourd. Masoli a récolté un total phénoménal de 417 verges aériennes.

Malheureusement pour les Alouettes, la défensive a raté beaucoup trop de plaqués, ce qui a transformé de petites passes en gains dévastateurs. D’ailleurs, les receveurs des Tiger-Cats ont cumulé 194 verges après les attrapés.

Pendant ce temps, les Alouettes de Montréal perdaient complètement leurs repères, tant à l’offensive qu’en défensive. La défensive n’était plus capable de rien arrêter, hormis deux interceptions. L’équipe d’Hamilton faisait ce qu’elle voulait sur le terrain.

Offensivement, les problèmes de la ligne offensive ne se sont pas résorbés, loin de là. C’était difficile d’aller chercher des verges pour être en mesure de faire des points. Les Alouettes n’ont réussi qu’à produire 7 points contre 26 points pour les Tiger-Cats en deuxième demie. Pas de retour comme lors du premier match!

Appel à la discipline

Il y a un détail qui m’a cependant beaucoup irrité dans ce match : les nombreuses pénalités reçues par les Alouettes. Ils ont eu 100 verges de pénalités contre 46 verges pour les Tiger-Cats, soient plus du double!

Comment une équipe peut-elle se donner une chance lorsqu’elle fait des erreurs aussi flagrantes et parfois inutiles? Est-ce vraiment nécessaire les pénalités d’interférence offensive après un bel attrapé d’Eugene Lewis? Les pénalités pour avoir mis trop de temps, est-ce possible de ne pas les prendre? Khari Jones doit absolument ramener ses troupes à l’ordre, car ce n’est pas avec de l’indiscipline que les Alouettes parviendront à remporter des parties cette saison!

Les Alouettes de Montréal seront de retour en action jeudi soir prochain pour leur ouverture locale. Pour la deuxième semaine consécutive, ils affronteront les Tiger-Cats d’Hamilton. Est-ce que ce sera la revanche?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut