Hockey

Les grands oubliés | Josh Manson

Debora Robinson/NHLI via Getty Images

Josh Manson a été sélectionné au 160e rang du repêchage de la LNH de 2011 par les Ducks d’Anaheim. Il vient de compléter sa quatrième saison complète dans le circuit Bettman.

Quand on pense à la défensive des Ducks, son nom n’est jamais le premier mentionné. On parle surtout de Cam Fowler et de Hampus Lindholm, mais très peu de Josh Manson. Pourtant, il a un impact énorme dans la formation californienne. Bien que sa saison 2018-2019 a été décevante (comme celle de la plupart de ses coéquipiers chez les Ducks), Manson a cumulé 16 points et un différentiel négatif de -8.

Dès son arrivée dans la grande ligue, lors de la campagne 2014-2015, il devint immédiatement l’un des préférés de l’entraîneur-chef des Ducks à l’époque, Bruce Boudreau. Il a seulement récolté trois passes et un différentiel de +1 en 28 rencontres, mais Manson a été très efficace, surtout par sa robustesse qui est un aspect majeur de son jeu.

La saison suivante, sa première complète dans la LNH, il inscrit 15 points et un différentiel très honnête de +11 en 71 rencontres.

Il a fait mieux encore mieux lors de l’année suivante avec 17 points et un +14 en 82 matchs. Les Ducks se sont inclinés en finale de l’Ouest cette année-là et Manson a joué des grosses minutes durant ce long parcours éliminatoire. Très peu de points, mais une efficacité hors pair avec son partenaire Shea Theodore, notamment en infériorité numérique et aussi à 5 contre 5. Il était parfois confronté au trio de Connor McDavid lors du second tour.

C’est en 2017-2018 que sa véritable éclosion offensive arrive, lorsque Manson amasse un total de 37 points en 80 parties, mais surtout conserve un excellent différentiel de +34. Il aura été le défenseur le plus utilisé par Randy Carlyle en deuxième moitié de calendrier régulier dans le tournoi printanier. Son leadership lui aura également permis d’être promu comme assistant au capitaine Ryan Getzlaf.

En terminant, sa solidité avait impressionné la direction des Ducks qui lui ont octroyé un pacte de quatre saisons évalué à 4,1 millions de dollars annuellement. Il vient d’écouler la première année de cette nouvelle entente, qui à mon avis constitue une véritable aubaine. L’ancien de l’Université Northeastern est un véritable défenseur complet de top 3.

Il est capable de produire offensivement, il est d’une efficacité quasi impeccable en défensive et il utilise la robustesse à outrance comme en font fois ses nombreuses minutes de pénalité depuis le début de sa jeune carrière. S’il était gaucher, il serait un 《 fit 》 parfait pour Shea Weber à Montréal. Il faut se le dire, les Ducks d’Anaheim sont une pépinière à développer des bons défenseurs (Fowler, Lindholm, Montour, Theodore, Vatanen et j’en passe) depuis des années et Manson est un autre exemple de ce très bon travail de l’organisation.

À la semaine prochaine pour découvrir un autre joueur sous-évalué du circuit Bettman.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut