Alouettes

Mike Sherman ne s’est pas adapté à la LCF

PHOTO COURTOISIE / Lucas Kschischang

Les Alouettes de Montréal ont annoncé samedi que l’entraîneur-chef de l’équipe Mike Sherman allait quitter l’équipe à la suite d’un accord mutuel entre les deux clans. L’expérience Sherman n’a finalement duré qu’une seule saison.

Alors que plusieurs experts et partisans se demandaient si ce dernier était encore l’homme de la situation pour 2019, les Alouettes ont décidé de le remercier une semaine avant le premier match. Ce dossier s’ajoute aux mauvaises décisions de Kavis Reed.

La colère des joueurs

Les joueurs des Alouettes auront finalement eu la tête de Sherman. On l’a entendu de la bouche de plusieurs, l’Américain n’était pas apprécié par ces joueurs: « On se plaignait de son comportement et de son traitement », mentionne Matthieu Proulx, ancien joueur des Alouettes, dans une chronique.

En effet, Sherman n’a jamais adapté son style d’entraîneur à la ligue canadienne. Contrairement à Marc Trestman, il n’a pas écouté son entourage qui était constitué de plusieurs connaisseurs du football canadien. De plus, il était réputé pour avoir des crises lorsque les choses ne se déroulaient pas comme il le voulait.

De plus, si on se fie aux matchs préparatoires, la situation ne semble pas avoir changé. Face à l’équipe C du Rouge et Noir d’Ottawa, les Moineaux se sont contentés d’un match nul.

Aucune crédibilité pour Kavis Reed

Photo: Montreal Gazette

Lors de son embauche en 2016, Kavis Reed a souvent dit que le langage du football pour lui, c’était la victoire. Depuis ce temps, la fiche des Alouettes est pitoyable. Tous les grands coups qu’il a tenté se sont retournés contre lui. Il a signé a gros prix Ernest Jackson qui n’a jamais livré la marchandise en deux saisons. Il a échangé plusieurs joueurs talentueux pour mettre la main sur Johnny Manziel qui a été libéré par la ligue quelques mois plus tard.

De plus, lorsqu’on demande à ce dernier d’expliquer toutes ces transactions, il dit toujours que c’est pour le bien de l’équipe. Il refuse même d’avouer ses erreurs, ce qui fait augmenter la colère des amateurs des Alouettes.

Khari Jones par intérim

Photo: La Presse

Le coordonnateur à l’attaque Khari Jones prendra la relève le temps que l’équipe se trouve un nouvel entraîneur-chef. Toutefois, la nomination de Khari Jones n’est pas idéale pour le long terme. En effet, depuis son embauche, l’attaque des Alouettes est l’une des pires de la ligue canadienne.

Il n’aura pas le temps de s’adapter à son nouveau poste étant donné que l’équipe jouera son premier match régulier à Edmonton vendredi prochain. L’équipe n’a toujours pas été en mesure de trouver un quart-arrière partant pour le début de la saison. Antonio Pipkins occupera ce poste pour le moment.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut