ATP

À Roland-Garros, une programmation injuste ?

programmation
(©leparisien.fr)

Les demi-finales féminines et masculines du tournoi de Roland-Garros avaient lieu vendredi. En raison d’une journée complète annulée à cause de la pluie, les quatre demi-finales ont pris place le même jour. Les hommes ont tous joué sur le court central, tandis que les dames se sont affrontées sur le deuxième et troisième court principal. La WTA et plusieurs anciennes joueuses ont qualifié la programmation de sexiste. L’était-elle réellement?

Report des quarts de finales qui bouscule la programmation 

Deux quarts de finale du tableau féminin et deux quarts de finale du tableau masculin devaient avoir lieu le mercredi 5 juin. Si tout s’était déroulé comme prévu, les demi-finales féminines auraient pris place le jeudi et celles masculines auraient été jouées le vendredi. Toutefois, face à une pluie incessante, les organisateurs ont choisi d’annuler entièrement la journée de mercredi.

Ainsi, Ashleigh Barty et Amanda Anisimova ont validé leurs billets pour les demi-finales jeudi, tout comme Novak Djokovic et Dominic Thiem. Cette perturbation météorologique forçait donc les organisateurs à programmer les quatre demi-finales le même jour, soit vendredi.

La programmation était la suivante: dès 11h, Amanda Anisimova affronterait Ashleigh Barty sur le court Suzanne Lenglen. Au même moment, Marketa Vondrousova jouerait Johanna Konta sur le Simonne Mathieu. À partir de 13h, Roger Federer et Rafael Nadal débuteraient sur le court Philippe Chatrier, suivi de la confrontation entre Novak Djokovic et Dominic Thiem.

À première vue, la programmation parait en effet sexiste. Pourquoi les hommes auraient-ils droit au meilleur court au détriment des dames? Le CEO de la WTA, Steve Simon, a vivement critiqué ce choix.

“La WTA comprend que la météo a impacté la programmation, a-t-il déclaré. Nous sommes toutefois extrêmement déçus que les deux demi-finales dames aient lieu sur des courts annexes. Cette décision est injuste et inappropriée. Ces quatre dames méritent de jouer sur le court principal tout autant que les hommes. Nous pensons qu’il existait des solutions plus justes.”

Les critiques oublient un facteur essentiel 

Amélie Mauresmo a émis les mêmes critiques que Simon. 

“La programmation des demi-finales dames est une honte pour Roland-Garros, a-t-elle écrit sur Twitter. Aucun match féminin sur le central.”

Mauresmo propose ensuite une solution qui parait logique: répartir les quatre demi-finales sur le Lenglen et le Chatrier, en respectant ainsi la parité. Toutefois, comme plusieurs critiques, Mauresmo oublie de prendre en compte un paramètre important. Les deux demi-finales hommes ont été vendues séparément.

Les spectateurs ont ainsi choisi un billet pour la première ou la seconde demi-finales, billet valable uniquement pour le court Philippe Chatrier. Le court central possédant 5 000 places de plus que le Suzanne Lenglen, il aurait été impossible de décaler l’une de ces deux demi-finales. 

Ainsi, Roland-Garros n’avait d’autres solutions que de faire jouer les dames sur les courts Suzanne Lenglen et Simonne Mathieu. À l’avenir, ces paramètres seront toutefois à prendre en compte quant au choix de vendre des billets pour les demi-finales hommes séparément.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut