Coupe du monde féminine

En route vers la Coupe du monde féminine | Groupe B

Voici le deuxième billet de cette série qui présente les différentes équipes participant à la Coupe du monde féminine 2019 qui se déroulera en France du 7 juin au 7 juillet.

L’Allemagne

L’Allemagne est définitivement l’une des nations favorites de la compétition. Elle a déjà remporté le tournoi à deux reprises (2003 et 2007) et elle a terminé au quatrième rang en 2015. De plus, l’Allemagne a remporté la médaille d’or aux Jeux olympiques de Rio en 2016. Elle a cependant été éliminée en quart de finale à l’Euro 2017 après avoir remporté six titres consécutifs. Actuellement, l’Allemagne occupe le deuxième rang au classement FIFA.

Les Allemandes récolteront-elles leur troisième titre mondial? (heavy.com)

Dans les buts, la légendaire gardienne Nadine Angerer a pris sa retraite après le tournoi en 2015. La Nationaleif se tournera donc vers le talent d’Almuth Schult qui a pris la relève. La défensive est un élément qui soulève un peu plus d’inquiétudes en raison de son manque d’expérience, mais elle devrait être à la hauteur des attentes en France avec les présences de Johanna Elsig, Marina Hegering, Leonie Maier et Kathrin Heidrich.

Un peu comme leurs collègues masculins, c’est à l’attaque que se trouve la véritable force des Allemandes. La star de l’équipe se trouve au milieu de terrain : Dzsenifer Marozsan. Elle a toujours connu du succès avec l’équipe nationale. Elle a remporté le Soulier d’or à la Coupe du monde U-17 2008 et elle a fait partie de l’équipe victorieuse de la Coupe du monde U-20 2010. Ce sera le fer de lance de cette attaque. Alexandra Popp, Svenja Huth et Verena Schweers devraient compléter le quatuor offensif. En attaque de pointe, bien que Marozsan joue souvent le rôle, Melanie Leupolz pourrait avoir du temps de jeu dans cette compétition.

La Chine

Si la Chine fait piètre figure au soccer masculin , cette nation est une pionnière du soccer féminin. Elles ont accueilli la toute première Coupe du monde et l’ont accueilli à nouveau en 2007. Lorsqu’elles ont participé à la Coupe du monde, les Chinoises ont toujours atteint au minimum les quarts de finale. C’est cependant un peu plus difficile ces derniers temps en ayant subi trois défaites en autant de matchs à la Coupe d’Algarve. Pour se qualifier, les Chinoises ont terminé au troisième rang de la Coupe d’Asie féminine. La Chine se trouve présentement au 16e rang mondial du classement de la FIFA.

La Chine retrouvera-t-elle sa forme d’antan? (chinadaily.com)

C’est difficile de prévoir la formation chinoise, car elle n’a pas encore été annoncée. Or, si on se fie aux dernières sorties des Chinoises, on devrait retrouver devant la cage Wang Shimeng. En défensive, la Chine devrait faire appel à des joueuses issues de la ligue chinoise. On devrait voir à l’action Wu Haiyan, Liu Shanshan, Lin Yuping et Wang Linlin.

En attaque, on voit deux figures qui vont littéralement mener l’équipe. Au milieu de terrain, c’est Wang Shuang qui devrait être la seule joueuse de l’équipe à évoluer dans une équipe européenne, soit le Paris-Saint-Germain. L’autre joueuse à surveiller est Li Ying. Elle a été la meilleure marqueuse de la Coupe d’Asie féminine avec sept buts en cinq rencontres. C’est l’étincelle offensive de cette équipe. Pour les assister, nous devrions voir Wang Shanshan, Huang Yini et Lou Jiahui.

L’Espagne

Ce sera la deuxième apparition pour l’Espagne à la Coupe du monde féminine après sa présence au Canada en 2015, une prestation qui ne restera pas gravée dans les mémoires. La Roja a l’objectif avoué de faire beaucoup mieux. L’Espagne a fait des qualifications impériales en remportant chacun de ses matchs : 25 buts marqués contre deux buts concédés. Présentement, l’Espagne se trouve au 13e rang mondial.

L’Espagne tentera de faire une meilleure figure qu’en 2015 (eurosport.com)

Sandra Panos devrait être la gardienne principale pour la sélection espagnole. En défensive, l’Espagne possède une excellente joueuse en Irene Paredes. Elle s’est illustré durant les qualifications de l’Espagne. Elle a été la deuxième meilleure buteuse de la formation avec quatre buts, ce qui est excellent pour une joueuse évoluant en défensive. Pour l’assister, on retrouve Andrea Pereira, la vétérane Marta Torrejeon et Maria Pilar Leon.

Au milieu de terrain, l’Espagne devrait faire appel aux services de Marta Corredera, Vicky Losada, Silvia Meseguer et Alexia Putellas. Chacune de ces joueuses ont une soixantaine d’apparitions dans la sélection nationale et c’est maintenant le moment d’élever le jeu d’un cran. Ce n’est pas normal qu’une défenseure a plus de buts que ce milieu de terrain. À l’attaque, les espoirs reposeront vraisemblablement sur la meilleure buteuse de l’équipe, Jennifer Hermoso. Âgé de 29 ans, elle est au quatrième rang des meilleures buteuses de la sélection nationale et il ne lui manque que 10 buts pour atteindre le premier rang.

L’Afrique du Sud

L’Afrique du Sud est l’une des quatre nations qui feront leur début à la Coupe du monde féminine cette année. Or, elle n’en sont pas à leur première expérience internationale. En effet, les Banyana Banyana ont participé aux Jeux olympiques de Londres en 2012 et de Rio en 2016, mais n’ont remporté aucun match. L’Afrique du Sud a terminé au 2e rang de la Coupe d’Afrique féminine, ce qui explique leur qualification. Actuellement, les Sud-Africaines occupent le 49e rang mondial.

Que nous réserve l’Afrique du Sud à sa première apparition? (citizen.co.za)

Devant la cage de l’Afrique du Sud, on devrait retrouver Andile Diamini. Elle aura fort à faire puisque l’Afrique du Sud n’a pas gagné à ses neuf derniers matchs. En défensive, il y a la vétérane Janine van Wyk qui est la joueuse la plus sélectionnée de l’Afrique du Sud, hommes et femmes confondues. Elle est présentement à 166 sélections! Sa compatriote Noko Matlou aussi a beaucoup d’expérience avec pas moins de 151 sélections. Elles seront assistées de Nothando Vilakazi et de Lebogang Ramalepe. C’est unité devra faire beaucoup mieux, surtout techniquement.

Dans le milieu de terrain, on pourrait voir sur le terrain Refiloe Jane, une joueuse talentueuse de 26 ans qui évolue présentement en Australie. Kholosa Biyana et Mamello Makhabane devraient aussi avoir du temps de jeu. En attaque, l’Afrique du Sud pourrait se tourner vers de jeunes espoirs. Âgées de 23 ans, Amanda Mthandi et Thembi Kgatlana représentent le futur de cette sélection. Elles auront la chance de prouver leur place en France cet été.

Le match à surveiller

Espagne vs Chine, le 17 juin à Le Havre

Ce match qui se déroulera lors de la troisième journée risque d’être déterminant. Il pourrait déterminer le deuxième rang, un synonyme de qualification directe pour les huitièmes de finale. L’Espagne espère obtenir une meilleure Coupe du monde et un bon résultat contre les Chinoises est une exigence minimale pour y parvenir. Pour la Chine, un bon résultat lui permettrait de conserver sa place de choix sur l’échiquier mondial.

Prédictions

Dans ce groupe, il y a une favorite claire. L’Allemagne devrait normalement terminer au premier de ce groupe B sans trop de difficultés. Également, l’Afrique du Sud semble être un niveaux sous ses adversaires. La première expérience sera courte. Au deuxième rang, je vois l’Espagne avoir l’avantage sur la Chine, mais je ne serais pas surpris qu’il y ait un nul entre les deux.

1- Allemagne

2- Espagne

3- Chine

4- Afrique du Sud

Et vous, quelles sont vos prédictions pour le groupe B?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut