Coupe du monde féminine

En route vers la Coupe du monde féminine | Groupe A

Le 7 juin prochain, ce sera le coup d’envoi de la huitième édition de la Coupe du monde féminine de la FIFA. Le tournoi se déroulera en France alors que le soccer féminin est en pleine expansion à travers le monde. Pour la deuxième fois, le tournoi comptera 24 équipes participantes qui animeront la planète soccer durant un mois. Pour avoir assisté à l’édition 2015 qui se tenait au Canada, nous devrions avoir de très bons matchs dans cette compétition.

Un peu comme lors de la Coupe du monde masculine, cet article est le premier d’une série de six qui présentera les différentes équipes et les joueuses à surveiller durant cette compétition. Allons-y tout de suite avec le groupe de la nation hôtesse, le groupe A!

La France

Nation hôtesse de cette Coupe du monde féminine 2019, la France fait figure de favorite pour cette compétition. Les Françaises voudront à coup sûr imiter leurs collègues masculins en devenant championnes du monde, mais aussi en récoltant leur premier titre mondial sur leur propre sol. Les Françaises occupent présentement le 4e rang mondial au classement FIFA. Les Bleues ont connu un excellent tournoi en 2015, mais a dû s’incliner en tirs de barrage en quarts de finale. Elles ont également remporté 11 de leurs 12 derniers matchs.

La France est prête à accueillir le monde et à conquérir la Coupe du monde (lefigaro.fr)

Pour défendre les honneurs, la France pourra compter sur les talents de Sarah Bouhaddi, qui est sur le point d’obtenir sa 140e sélection nationale. Elle a également remporté le titre de meilleure gardienne au monde pour une troisième année compétitive l’an dernier. En défensive, c’est un trio de l’Olympique Lyonnais qui sera sur le terrain; Wendie Renard, Amel Majri et Griedge Mbock Bathy. C’est une unité qui a beaucoup de réussites. La France a encaissé très peu de buts lors de ses dernières sorties.

Au milieu de terrain, nous retrouverons la capitaine Amandine Henry qui sera épaulée par les vétéranes Gaetane Thiney et Élise Bussaglia, qui ont respectivement 154 et 186 apparitions avec l’équipe nationale. À l’attaque, on retrouve la star de l’équipe, Eugénie le Sommer. Elle a été l’auteure de trois buts lors de l’édition canadienne de la Coupe du monde et se trouve au deuxième rang des meilleures buteuses de l’histoire de la sélection avec 74 buts. Kadidiatou Diani est une jeune prodige à surveiller durant cette compétition, tout comme Delphine Cascarino.

La Corée du Sud

La Corée du Sud n’a pas eu la qualification la plus facile. Dans la zone asiatique, les joueuses ont dû jouer le barrage de qualification durant la Coupe d’Asie 2018 où elles ont affronté les Philippines. Le résultat a toutefois été sans appel : une victoire de 5-0 et un billet pour la France. Elles ont eu une excellente tenue défensive en n’accordant aucun but, mais l’attaque a été un peu plus timide. Ce sera la troisième apparition pour les Sud-Coréennes. Elles sont actuellement au 14e rang mondial.

La Corée du Sud espère recréer la surprise de 2015 en se rendant en huitième de finale (worldfootball.net)

L’effectif annoncé est essentiellement composé de joueuses évoluant en Corée du Sud, à commencer par la gardienne de but Kang Ga-ae qui a pris la relève depuis quelques rencontres de l’équipe nationale. En défensive, l’unité sera constituée de Jang Sel-gi, Lim Seon-jo, Kim Hye-ri et de la vétérane Lee Eun-mi.

Au milieu de terrain, on retrouve la capitaine Cho So-hyun, l’une des deux joueuses qui évoluent en Europe dans ce groupe. Elle est actuellement membre de West Ham United. Elle est l’une des joueuses les plus complètes que la Corée du Sud n’a jamais connue, en plus d’être la Sud-Coréenne la plus sélectionnée de l’histoire du pays. Lee Min-a est une autre joueuse qui a un beau potentiel dans ce groupe. Finalement, à l’attaque, la plupart des ballons seront tirés par Ji So-yun, l’autre joueuse qui évolue en Angleterre, cette fois avec Chelsea. La jeune Lee Geum-min pourrait faire une excellente partenaire à So-yun.

La Norvège

La Norvège est l’une des quatre nations à déjà avoir remporté la Coupe du monde féminine. C’était en 1995, lors de la deuxième édition de la compétition. Les Norvégiennes ont également remporté la médaille d’or olympique en 2000 à Sydney. Or, cette équipe est en perte de vitesse ces dernières années. Les joueuses n’ont pas réussi à se qualifier pour les Jeux olympiques de 2016 et elles ont connu un Euro désastreux en 2017 où elles n’ont pas remporté le moindre match. Lors des qualifications, elles ont toutefois fini première de leur groupe. devant les Pays-Bas. Elles se trouvent présentement au 12e rang mondial.

La Norvège revivra-t-elle de beaux jours? (safa.net)

Pour redorer son blason, la Norvège devra compter sur une solide défensive, qui est normalement au rendez-vous. Dans les buts, on devrait retrouver la vétérane Ingrid Hjelmseth, qui en est à 131 présences avec la sélection nationale. En défensive, on retrouve les deux meilleures joueuses de la sélection qui évoluent toutes les deux pour Chelsea, soit la capitaine Maren Mjelde et Maria Thorisdottir.

C’est en attaque où se trouvent les difficultés des Norvégiennes ces dernières années. D’abord, il faut dire que la jeune prodige Ada Hegerberg, qui avait été la deuxième meilleure jeune joueuse en 2015, a refusé son appel en sélection pour protester contre le traitement réservé aux femmes par la fédération de soccer norvégienne. Elle ne sera donc pas présente en France.

Au milieu de terrain, la Norvège pourra compter sur un mélange d’expérience et de nouveauté. On pourrait voir autant les vétéranes Caroline Hansen, Kristine Minde et Guro Raiten que les jeunes Karina Saevik et Vilde Rosa. Finalement, comme attaquante de pointe, nous devrions voir Isabell Herlovsen.

Le Nigéria

Plus grande nation d’Afrique, le Nigéria est l’un des sept pays qui ont toujours été qualifiés pour la Coupe du monde féminine de la FIFA, mais le succès n’a pas vraiment été au rendez-vous. Il n’est arrivé qu’une seule fois que les Nigérianes se qualifient pour le deuxième tour. Elles sont toutefois les championnes africaines en ayant remporté la Coupe d’Afrique des nations féminine en novembre dernier. Présentement, les Super Falcons se trouvent au 38e rang mondial.

Le Nigéria pourra-t-il avoir autant de succès que leur équipe jeunesse en 2014? (dailypost.ng)

Dans les buts, on devrait voir la gardienne Tochukwu Oluehi qui est âgée de 32 ans. En défensive, on retrouve de bonnes joueuses qui évoluent à l’extérieur du Nigéria. Onome Ebi, Ngozi Ebere, Faith Michael et Osinachi Ohale devraient former un quatuor intéressant. En qualifications, la défensive n’a accordé qu’un seul petit but, mais on doit relativiser le tout en rappelant qu’il ne s’agissait que d’adversaires africains.

Au milieu de terrain, on devrait retrouver des figures habituelles comme Rita Chikwelu, Halimatu Ayinde et Ngozi Okobi-Okeoghene. On retrouve par contre un très bel espoir à l’attaque dans cette équipe : Asisat Oshoala. Maintenant membre du FC Barcelone, la Nigériane a participé à la Coupe du monde U-20 en 2014 au Canada où le Nigéria a remporté la médaille d’argent. Durant ce tournoi, elle a remporté le soulier d’or avec sept buts, ainsi que le Ballon d’or du tournoi. Les espoirs du Nigéria passeront visiblement par elle.

Le match à surveiller

Norvège vs France, 12 juin à Nice

Ce sera l’un des matchs les plus enlevants de cette phase de groupe. La Norvège est une ancienne championne du monde et la France aura envie de tout donner dans cette Coupe du monde. Les deux nations partent avec une longueur d’avance et donneront tout dans ce match qui pourrait déterminer celle qui terminera au premier rang. Se déroulant sur la magnifique Côte-d’Azur, les spectateurs devraient avoir un excellent spectacle.

Prédictions

Selon moi, ce groupe a le potentiel d’être relevé, mais la logique sera vraisemblablement respecté. Je vois clairement la France terminé en tête du groupe et je la vois même se rendre très loin dans le tournoi. C’est l’une des favorites pour le titre. La Norvège, malgré ses difficultés, devrait tout de même terminer deuxième dans ce groupe. Ensuite, même si elle a un classement plus bas que les autres, le Nigéria terminera au troisième rang, car elle devrait être en mesure de s’imposer contre la Corée du Sud.

1- France

2- Norvège

3- Nigéria

4- Corée du Sud

Et vous, quel classement voyez-vous dans ce groupe A?

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: En route vers la Coupe du monde féminine | Groupe E - Surlebanc.ca

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut