Canadiens

Quatre noms à retenir pour Marc Bergevin

Source : RDS.ca

Si, en mars dernier, pas un seul partisan ne souhaitait voir Marc Bergevin transiger à la date limite des transactions, la chose est tout autre en ce qui concerne le 1er juillet prochain.

Il est maintenant impératif que Marc Bergevin procède à la signature de joueurs offensifs clés lors de l’ouverture du marché des agents libres.

Et ça tombe plutôt bien, car il y aura plusieurs attaquants au profil intéressant qui seront à la portée de l’organisation montréalaise.

Pourquoi des attaquants et non pas un défenseur gaucher, ce fameux et tant attendu arrière qui manque cruellement à la brigade défensive tricolore? Simplement parce que des défenseurs qui tirent de la gauche, il n’y en aura que très peu le 1er juillet.

Si on oublie Jake Gardiner et ses demandes faramineuses, il ne reste qu’Alex Edler et un certain Ron Hainsey. Rien de très aguicheur pour que Marc Bergevin et ses comparses déboursent de telles sommes en leur faveur.

Maintenant, attardons-nous aux attaquants disponibles, mais pas n’importe lesquels.

Mettons de côté les Matt Duchene, Artemi Panarin, Ryan Dzingel, Gustav Nyquist et Jeff Skinner de ce monde.

Concentrons nos efforts sur ceux que l’on mentionne plus rarement, qui commanderont de plus petits salaires, mais qui ont suffisamment de talent pour venir injecter la dose de dynamisme manquante à l’offensive bleu-blanc-rouge.

Jordan Eberle

Source : Sportsnet.ca

D’abord, le #7 des Islanders de New York est probablement le joueur de cette liste qui se rapproche le plus de ceux qui tenteront de faire sauter la banque le 1er juillet.

Pourquoi se retrouve-t-il donc ici?

Avec sa saison un peu plus difficile – 37 points en 77 parties -, il est probable qu’il soit raisonnable dans ses demandes. Sans oublier le fait que son nom n’a tout simplement pas la même valeur que celui de Panarin ou Duchene. Bref, il a moins de munitions que les autres pour se faire accorder un contrat stratosphérique.

Deuxième question : en quoi Eberle serait utile au CH?

Sa créativité et sa latéralité.

C’est un ailier droit très créatif qui pourra seconder Brendan Gallagher sur le flanc droit de l’attaque. Il pourra aussi s’avérer fort utile sur l’avantage numérique, lui qui constitue présentement le talon d’Achille de l’équipe. Eberle à 4-5 millions de dollars pour quatre saisons, ce serait une bonne affaire pour Marc Bergevin et surtout pour la qualité du spectacle au Centre Bell.

Wayne Simmonds

Source : Sportsnet.ca

Simmonds fait partie des joueurs que l’on envoie chaque année à Montréal, et ce, depuis des lunes.

Chaque saison, à l’approche de la date butoir des transactions, les articles l’envoyant à Montréal se multiplient à une vitesse hallucinante, sans pour autant voir la prophétie se concrétiser.

Cet été, les chances sont bien réelles de le voir débarquer dans la métropole québécoise.

Il est vrai qu’il a connu une année très difficile au niveau de sa production offensive – 30 points en 79 parties – et que l’âge commence à le rattraper – il a tout de même seulement 30 ans -, mais c’est un multiple marqueur de 20 buts avec un caractère et un courage dignes d’un guerrier sparte. Il a du chien, bouscule et n’hésite jamais avant de se lancer devant un tir ennemi. Bref, un attaquant comme Claude Julien les aime.

Avec des joueurs aussi créatifs que Max Domi, Jonathan Drouin et Jesperi Kotkaniemi, l’ancien #17 des Flyers de Philadelphie pourrait très bien retrouver sa belle petite touche offensive.

Il ne faut pas oublier de mentionner que Simmonds a de la famille à Montréal…

Joonas Donskoi

Source : FearTheFin.com

Agrandir la filière finlandaise ET ajouter un peu de punch offensif grâce au même joueur, ne serait-ce pas une excellente idée?

Avec Donskoi, la famille finlandaise devient plus grande d’une personne et la Sainte-Flanelle possède un ailier rapide aux mains agiles.

Allez regarder ses faits saillants sur Youtube et vous verrez que Joonas Donskoi peut très bien aider une équipe comme Montréal sur un 3e trio, en plus d’évoluer sur la deuxième vague de supériorité numérique.

Donskoi est aussi un droitier qui est en mesure d’offrir une quinzaine de buts par saison à son équipe.

Un joueur aussi agile et, par moment, spectaculaire comme Donskoi pourrait former un duo excitant avec son compatriote Jesperi Kotkaniemi sans pour autant couter les yeux de la tête.

L’actuel porte étendard des Sharks est un candidat qui a tout ce qui faut pour donner un bon coup de mains au Canadien.

Brandon Tanev

Source : TSN.ca

Des joueurs de profondeur, oui, Marc Bergevin en a déjà plusieurs sous contrat.

Mais, un attaquant polyvalent, rapide, robuste, jeune, avec une touche de marqueur, Bergevin n’en a pas une tonne.

Tanev est le genre de gars que tu veux avoir sur ton 3e ou 4e trio lorsque tu veux créer des étincelles.

De plus, ce genre d’acquisition permettrait au club de se départir d’Artturi Lehkonen en retour d’un bon espoir ou d’un choix de qualité.

Il est clair que Brandon Tanev ne doit pas se retrouver tout au haut de la liste d’épicerie de Marc Bergevin, mais il est aussi très clair que s’il se retrouve avec un chandail trois-couleurs en septembre prochain, il deviendra instantanément un favori de la foule.

Et vous, quel joueur voudriez-vous voir débarquer à Montréal cet été?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut