Canadiens

Repêchage 2018 | Un coup de circuit pour Timmins?

La saison 2017-2018, une saison qui fut désastreuse à tous les points de vue. Le Tricolore a battu plusieurs records cette année-là, des records de médiocrité. 70 points en 82 matchs, bon pour le 28e rang du classement général. Les choses allaient devoir changer. Le vent allait tourner. La chance a finalement sourit, lorsque le Tricolore a remporté à la loterie du repêchage le 3e choix au total du repêchage.

Dans l’histoire de la LNH, plusieurs joueurs ayant été sélectionnés au troisième échelon ont eu une excellente carrière. Il y a notamment Scott Niedermayer (1991, Devils du New Jersey), Henrik Sedin (1999, Canucks de Vancouver ), Jonathan Toews (2006, Blackhawks de Chicago), ou encore Denis Savard (1980, Blackhawks de Chicago). Ce n’est qu’un mince nombre d’exemples, mais ce sont des joueurs qui connaissent ou ayant connus de belles carrières. Une corrélation est facile à établir : le talent est bel et bien présent à cet échelon du repêchage et plusieurs savent par la suite s’établir comme de véritables vedettes dans le circuit.

Trevor Timmins et l’organisation des Canadiens de Montréal avaient donc l’opportunité de choisir un joueur, qui avec un peu de chance, un bon encadrement et un bon éthique de travail, pourra devenir un joueur de premier-plan. Peut-être même devenir l’un des visages de l’organisation. Après plusieurs échecs avec des sélections au premier tour, Timmins n’avait pas le droit à l’erreur. Il possédait à ce repêchage 11 sélections, soit 3e, 35e, 38e, 56e, 66e, 71e, 97e, 123e, 128e, 133e et 190e.

Un choix qui en a surpris plus d’un

Réaction à la sélection de Kotkaniemi. Source : Daily Hive

Le choix du Tricolore s’est finalement arrêté sur Jesperi Kotkaniemi, le jeune finlandais de 18 ans. Un joueur de centre que personne ne voyait dans la LNH avant deux ou trois années. Plusieurs se disaient qu’on aurait mieux fait de se tourner vers une valeur « sûre », soit par exemple en repêchant Filip Zadina, Brady Tkachuk ou encore le défenseur Quinn Hughes. 

Le reste de l’histoire vous la connaissez. Kotkaniemi a déjoué tous les pronostics et s’est présenté comme étant l’un des joueurs les plus dominants au camp d’entraînement, puis dans les matchs préparatoires, pour finalement gagner officiellement sa place dans l’alignement du Bleu-Blanc-Rouge. En 79 matchs, il a obtenu 11 buts et 23 mentions d’assistance, un résultat fort impressionnant pour un jeune homme de 18 ans, le plus jeune dans la ligue en 2018-2019.

Il sera certes intéressant de voir s’il aura gagné en musculature au cours de l’été, et de voir comment il sera au camp d’entraînement. L’avenir est brillant pour Kotkaniemi.

Par la suite, Montréal a succinctement sélectionné : Jesse Ylonen, Aleksander Romanov, Jacob Olofsson, Cameron Hillis, Jordan Harris, Allan McShane, Jack Gorniak, Cole Fonstad, Samuel Houde et Brett Stapley.

Retour sur leur saison

Ylonen, un autre espoir finlandais, sur lequel on fonde beaucoup d’espoirs. Il disputait sa première saison en Liiga et il a plutôt bien fait, récoltant 13 buts et 14 passes en 53 parties. Il s’est d’autant plus illustré au Championnat mondial junior en récoltant trois buts et trois passes en sept parties. C’est un attaquant agile qui sait très bien manier la rondelle. Il pourrait d’ici quelques années venir faire des flammèches avec son compatriote Jesperi Kotkaniemi.

Romanov, un joueur qui était d’abord totalement inconnu pour les partisans, mais qui s’est rapidement illustré, en effectuant plusieurs pièces de jeux de qualité et se présentant comme un défenseur qui sait jouer physique. Malgré sa faible récolte de points (il faut dire que rares sont les défenseurs de son âge à jouer dans la KHL), il est déjà présenté comme étant l’un des espoirs les plus prometteurs du Tricolore a la ligne bleue. Il s’est lui aussi illustré au Championnat mondial junior, en récoltant un but et sept passes en sept parties.

Olofsson, un joueur de centre qui se débrouille bien dans les deux sens de la patinoire. Ce fut pour lui une saison un peu plus difficile, alors qu’il a obtenu que trois buts et six  mentions d’assistance en 34 parties. Il est un projet plus à long terme, mais il lui faudra élever son jeu d’un cran dès la prochaine saison.

Hillis, un autre joueur de centre, a eu une saison plutôt difficile, qui fut écourtée en raison d’une blessure au genou. En 33 matchs avec le Storm de Guelph (la même équipe que Nick Suzuki), il a récolté 10 buts et 12 mentions d’assistance. C’est un joueur au caractère offensif, qui avait connu une excellente première saison avec 59 points en 60 matchs. Voici d’ailleurs une vidéos de ses meilleurs moments :

Harris, un défenseur qui a une éthique de travail irréprochable, qui commet très peu de revirements, qui n’a pas peur de la pression. Il disputait cette année une première saison en NCAA. Il a connu une saison très honnête, en récoltant un but et 12 mentions d’assistance en 39 matchs, mais surtout en maintenant une fiche de +/- 21. 

McShane, eh oui, un autre joueur de centre, disputait cette année sa deuxième saison dans la OHL. Il a poursuivit sur sa lancée en récoltant 34 buts et 35 passes en 62 matchs, avec un différentiel de +/- 22. En séries, il a aussi bien fait, en récoltant 14 points en 15 parties. Sa vitesse et sa constance semblent être ses seuls défauts. S’il parvient à régler ces petits défauts, il pourrait bien devenir un très bon choix de quatrième tour.

Gorniak, un attaquant qui a un bon coup de patin et qui sait jouer physique. Il disputait cette année, une première saison en NCAA. En 37 matchs, il a marqué quatre buts et obtenu 11 mentions d’assistance. Il s’agit, à mon avis, du joueur le moins intriguant que le CH a repêché, et seul l’avenir dira s’il pourra bien se développer. Un projet à long terme. S’il joue ne serait-ce que quelques matchs dans la LNH, Timmins aura réussit son pari.

Fonstad, un pari très intéressant pris par le Tricolore. Un attaquant de petit gabarit oui, mais un joueur avec un talent offensif pur. Il se dirige d’ailleurs vers la Coupe Memorial avec les Raiders de Prince Albert. Cette saison, il a obtenu 29 buts et 44 passes en 69 parties, avec un différentiel de +/- 32. Voici une vidéo sur ses meilleurs moments de la saison 2017-2018, où vous pourrez voir son talent :

Houde, le seul québécois sélectionné par le Canadien à l’encan 2018, un autre joueur de centre. Il avait subi une blessure à l’épaule au dernier camp d’entraînement du Tricolore. Malgré tout, il a connu un saison respectable en récoltant sa part de points, soit 16 buts et 27 passes en 64 matchs. En récompense de sa bonne saison, il avait d’ailleurs obtenu un essai avec le Rocket de Laval en fin de saison. Un autre projet à long terme, mais s’il ne parvient pas à s’établir de façon permanente dans la LNH, il pourrait être un solide joueur de la LAH.

Stapley, lui aussi à sa première année dans la NCAA. C’est un joueur de centre qui est cependant déjà âgé de 20 ans. En 32 parties, il a obtenu cinq buts et 14 passes. Il sera intéressant de voir, maintenant qu’il est repêché, comment il saura se développer. Il a les ressources. S’il croit en lui, on ne sait jamais ce qu’il peut arriver!

Une banque d’espoirs regarnie

Vendredi dernier, je vous ai fait le portrait du repêchage de 2017, un repêchage qui se veut jusqu’ici une véritable réussite.

Il faut se dire que Timmins a fait un travail qui semble plus qu’honorable au repêchage de 2018, et on peut se dire que le Tricolore possède présentement une très bonne banque d’espoirs. Il ne faut pas oublier non plus Nick Suzuki, qui fut obtenu dans la transaction de Max Pacioretty. Il est tout simplement phénoménal depuis le début des séries, et il tentera de propulser son équipe à la conquête de la Coupe Memorial.

Avec les repêchages des dernières années, en plus de celui qui s’en vient, êtes-vous plus confiant en l’avenir du Tricolore? Faites-nous part de votre opinion dans les commentaires!

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut