Hockey

Blues c. Sharks | Ils seront essentiels pour leur équipe

(C) Sports Interaction

Les séries éliminatoires de la coupe Stanley dans la Ligue nationale de hockey en sont déjà aux finales d’association et les affrontements de cette année sont selon plusieurs très intriguants.

Dans l’Ouest, les amateurs auront droit dès demain, avec la présentation du premier match de la série opposant les Blues de St. Louis au Sharks de San Jose, à un affrontement laissant place à beaucoup de parité quant au possible vainqueur de la série. Les deux franchises étant toujours en quête d’une première coupe Stanley, celles-ci ont toutefois connu des campagnes 2018-2019 bien différentes.

Deux parcours, un objectif

D’un côté, les Blues ont surpris le monde du hockey en remontant le classement général de la LNH lors du dernier droit de la saison. L’équipe, qui était au dernier rang de la ligue en janvier, s’est qualifiée pour les séries et a éliminé coup sur coup les Jets de Winnipeg, de sérieux prétendants au titre, et les Stars de Dallas, une autre équipe surprise des séries 2019.

Pour les Sharks, la saison régulière fut à la hauteur du talent de l’équipe. San Jose a terminé au sixième rang du classement général et au deuxième rang de leur division, six points derrière les Flames de Calgary. Toutefois, les deux premiers tours éliminatoires ont été difficiles pour les Sharks, qui ont dû disputer un match ultime et vaincre leurs adversaires par un seul but dans les deux cas.

Toutefois, les deux formations ont une chose en commun et c’est le talent de leur alignement respectif qui fait certainement partie des meilleurs du circuit. Si l’une des deux équipes souhaite l’emporter, elle devra mettre à profit chaque composante de ce dernier.

Chez les Blues

Vladimir Tarasenko. Source : Sporting News.

Pour les Blues, l’attaque devra faire la différence contre les Sharks. Une équipe aussi talentueuse que San Jose en défense sera difficile à affronter et ne devrait pas accorder beaucoup de chances de marquer aux attaquants des Blues.

Il sera essentiel de voir le réveil de Vladimir Tarasenko et Brayden Schenn. Tarasenko compte cinq buts en séries, dont quatre d’entres eux sont en supériorité numérique. Le Russe se doit de contribuer davantage pour son équipe à cinq contre cinq. Pour Schenn, ce n’est que quatre points, dont un seul but. Les deux attaquants frôlent les 20 minutes de temps de jeu en moyenne par match et joueront fort probablement contre la paire défensive de Brent Burns ou Erik Karlsson.

Les Blues ont de la profondeur en attaque et cela leur a d’ailleurs permis de remporter des matchs cruciaux lors des deux premières rondes. Toutefois, leurs adversaires pour cette finale d’Association en ont tout autant et leurs vedettes produisent par les temps qui courent. Les meilleurs devront donc être les meilleurs afin de marquer plus de buts pour les Blues.

Chez les Sharks

Martin Jones. Source : Lachlan Cunningham, Flipboard.

Les Sharks ont pu compter sur de grandes performances de leur gardien Martin Jones contre l’Avalanche du Colorado. Si Jones a connu un premier tour éliminatoire plutôt difficile, celui-ci s’est bien repris dans les derniers matchs disputés par son équipe et a rappelé aux amateurs qu’il était l’un des meilleurs du circuit.

Au premier tour, Jones a fait face au vétéran et trois fois champion de la coupe Stanley Marc-André Fleury. Jones s’est ensuite mesuré au gardien substitut de l’Avalanche Philipp Grubauer, celui-ci ayant reçu le vote de confiance de son entraîneur à la suite des blessures et performances peu satisfaisantes de Semyon Varlamov. Jones devra maintenant être supérieur au gardien des Blues et candidat au trophée Calder Jordan Binnington.

Binnington est vu comme l’une des principales raisons expliquant la présence des Blues en séries. Toutefois, le gardien de 25 ans nous a montré dans la série face aux Stars de Dallas qu’il était capable du meilleur comme du pire. Un match ne se gagne pas seul, certes, mais Jones devra miser sur tout son talent afin d’être le gardien qui se démarquera dans cette série où l’attention semble être partout sauf devant les filets.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut