Canadiennes et LCHF

Où se situe l’avenir des Canadiennes de Montréal?

Crédit: Hockey Québec

Le conseil d’administration de la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF) a annoncé dimanche qu’elle cessera ses activités le 1ermai 2019 par voie de communiqué. Les joueuses et le personnel des équipes sont dans l’impasse en ce qui concerne le futur du hockey féminin au Canada.

La direction de la LCHF affirmait que, « bien que le hockey sur glace soit exceptionnel, le modèle d’affaires n’est pas rentable » pour justifier la fin des opérations de l’organisme à but non lucratif.

La ligue avait vu le jour en 2007 et comportait maintenant quatre équipes canadiennes l’Inferno de Calgary, le Thunder de Markham, les Canadiennes de Montréal et les Furies de Toronto. Une équipe était aussi installée aux États-Unis, soit les Blades de Worcester. Il y avait même les KRS Vanke Rays de Shenzhen en Chine.

Cette saison, les Canadiennes de Montréal se sont inclinées en finale de la Coupe Clarkson face à l’Inferno de Calgary. Environ 175 000 personnes ont regardé ce match sur les ondes de TVA Sports.

Plusieurs joueuses des Canadiennes, dont Marie-Philip Poulin, ont réagi à la nouvelle via les réseaux sociaux.

L’entraineuse Caroline Ouellet a elle aussi réagi via Twitter.

Montréal et Toronto dans la NWHL?

La Ligue nationale de hockey féminin souhaite une expansion pour faire l’ajout de deux nouvelles équipes dès l’an prochain, soit les Canadiennes de Montréal et les Furies de Toronto.

« En date d’aujourd’hui, aucune équipe ayant pris part à la saison 2018-2019 de la LCHF n’a entamé des négociations pour se joindre à la NWHL », peut-on lire dans un communiqué signé par les six anciennes directrices générales de la LCHF et Danièle Sauvageau.

La NWHL compte actuellement cinq équipes à l’intérieur de ses rangs. On retrouve des formations à Boston, à Buffalo, au New Jersey, au Connecticut et au Minnesota.

La commissaire de la ligue Dani Rylan a mentionné sur les ondes du réseau ESPN avoir une rencontre avec Gary Bettman, commissaire de la Ligue nationale de hockey, lundi. Il a accepté de financer davantage la NWHL pour en devenir l’un des commanditaires majeurs.

En 2017, la Ligue nationale de hockey féminin avait commencer à verser un salaire se situant entre 2000$ et 10 000$ à ses joueuses, une première dans l’histoire du circuit.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut