ATP

Le rôle de Novak Djokovic dans l’éviction de Kermode 

Kermode
(©BNP Paribas Open)

L’ATP a annoncé que le mandat de son président, Chris Kermode, ne serait pas renouvelé. Cette décision va à l’encontre de l’opinion de la majorité des joueurs, dont Roger Federer et Rafael Nadal. Toutefois, elle reflèterait celle de Novak Djokovic, président du Conseil des joueurs. Le Serbe refuse de s’exprimer sur le sujet.

Le mystérieux silence de Novak Djokovic sur Kermode

Jeudi, l’ATP a annoncé que le mandat de Chris Kermode ne serait pas renouvelé. L’ancien joueur Justin Gimelstob a fortement influencé cette décision. Toutefois, le président du Conseil des joueurs, Novak Djokovic, a également joué un rôle important. Le Serbe avait fait savoir qu’il ne soutenait pas le président britannique. 

Le Conseil des joueurs inspire le vote des représentants des joueurs au Conseil de l’ATP. Ce dernier a voté contre la prolongation de Kermode. Ainsi, il est difficile d’imaginer que Djokovic, président du Conseil des joueurs, n’ait pas eu d’influence sur cette décision. Toutefois, le Serbe refuse d’exprimer son opinion, par peur des « clauses de confidentialité ». Une excuse efficace qui permet au numéro un mondial de cacher son rôle.

« Je ne souhaite pas m’exprimer, a déclaré Djokovic. Ma contribution en tant que membre du Conseil des joueurs n’est pas nécessairement décisive. La structure a beaucoup de défauts et je pense qu’il est temps de la modifier. »

Désireux de ne pas s’étendre sur le sujet, Djokovic devra tout de même composer avec la colère de certains joueurs. Parmi eux, deux joueurs importants, fortement déçus.

Federer et Nadal, surpris et déçus

En effet, Roger Federer et Rafael Nadal ont fait part de leur surprise devant l’éviction de Kermode. Tous deux expliquent ne pas avoir été consultés par le Conseil des joueurs. 

« Je suis un peu inquiet, a déclaré Federer, après l’annonce de l’ATP. Il y a beaucoup d’incertitudes. J’ai essayé de rencontrer Novak pour en discuter, mais il n’avait pas le temps. Pour moi, c’est difficile à comprendre. Il a clairement joué un rôle important dans cette histoire. Il m’a dit qu’on pouvait se voir le lendemain, mais tout était déjà réglé.

Kermode

Chris Kermode (©Getty Images)

Je voudrais comprendre ce que l’on reproche à Kermode, a poursuivi le Suisse. Parfois, on connait des situations où la personne doit être évincée, mais ce n’était pas le cas avec Kermode. Je me demande si je devrais m’investir à nouveau dans le Conseil des joueurs (NDLR: Federer en a été le président de 2008 à 2014) pour le bien du circuit, car beaucoup soutenaient Kermode. »

De son côté, Rafael Nadal a partagé sa déception. 

« J’avais choisi de ne plus participer à la politique, a commenté Nadal (le Majorquin a quitté le Conseil des joueurs, dont il était le vice-président en 2012), mais je suis déçu que personne ne m’ait contacté. Personne n’a pris le temps de m’expliquer cette décision d’évincer Chris Kermode.

Les membres du Conseil des joueurs doivent représenter l’opinion de tous les joueurs, pas seulement la leur, a continué l’Espagnol. C’est leur devoir de questionner les joueurs lorsqu’ils prennent une décision aussi importante. J’espère vraiment qu’ils ont consulté les autres joueurs, car ça n’a pas été mon cas. Personne ne m’a écrit ou appelé pour m’informer ou me demander mon avis.

Si plusieurs personnes partagent mon ressenti, alors les membres du Conseil n’ont pas fait leur travail, conclut Nadal. Je pense qu’après 18 ans dans ce sport, j’ai une bonne connaissance de ce qui fonctionne ou non. Je serais heureux de partager mon expérience et de comprendre ce qui s’est passé. »

Plus tôt dans la semaine, Nadal avait réitéré son soutien à Kermode. « Je pense qu’il a fait du bon travail, avait-il dit à la BBC. Chris est un homme bien, qui a fait beaucoup de choses positives pour notre sport et ce serait bien qu’il continue pour encore longtemps.”

Ainsi, deux des plus grands joueurs de l’histoire n’ont pas été consultés quant à l’éviction du président de l’ATP. Une déception qui s’ajoute à celle de plusieurs joueurs et qui devrait pousser Novak Djokovic à légitimer sa décision. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut