ATP

Justin Gimelstob sera jugé lors d’un procès

Gimelstob
(©New York Post)

Justin Gimelstob sera jugé lors d’un procès, a annoncé le journal anglais The Telegraph. L’ancien joueur américain est accusé d’avoir frappé un homme d’affaires à 50 reprises le 31 octobre 2018. Gimelstob a refusé le plaidoyer proposé par le procureur de Los Angeles, mercredi. Par conséquent, il sera jugé lors d’un procès.

Gimelstob accusé d’avoir battu Kaplan

Justin Gimelstob en plateau sur Tennis Channel (©@justingimelstob sur instagram)

Fin 2018, nous avions appris que Justin Gimelstob, ancien joueur, commentateur et membre du conseil de l’ATP, était accusé d’avoir battu Randall Kaplan plus de 50 fois. Les faits se seraient déroulés le soir d’Halloween, à Los Angeles. De sortie avec son fils, Gimelstob, vêtu d’un costume, aurait attaqué Kaplan, homme d’affaires et ami de son ex-femme. 

Plusieurs témoins auraient tenté d’intervenir et l’ancien entraîneur de John Isner a été arrêté par la police. Il avait finalement été relâché sous caution de 50 000 dollars. Gimelstob a ainsi pris congé de son poste de commentateur pour Tennis Channel. Toutefois, il n’a pas quitté sa place en tant que représentant des joueurs au Conseil de l’ATP, conforté par l’appui du conseil des joueurs, où siègent Isner et Sam Querrey, proches de l’Américain. 

Lors d’une première audience au tribunal en décembre, Gimelstob a été prié de se tenir éloigner de son ex-femme et de la victime présumée, Randall Kaplan. Il a nié les charges.

Ce mercredi, Gimelstob était de nouveau au tribunal, pour une nouvelle audience. D’après le Telegraph, le procureur du district de Los Angeles lui aurait alors proposé un plaidoyer, qui lui permettait de plaider non-coupable. Toutefois, l’Américain a refusé cette proposition. Son cas sera ainsi jugé lors d’un procès.

Plusieurs témoignages à venir

Lors d’une nouvelle audience, qui aura lieu le 8 avril, Gimelstob devra faire face à plusieurs témoignages. Par ailleurs, il devrait également être amené à commenter une vidéo de l’attaque filmée par la femme de M. Kaplan. 

Ce dernier a relaté les faits au journal britannique, expliquant qu’il « promenait son enfant de deux ans dans sa poussette avec sa femme le soir d’Halloween, quand quelqu’un l’a attaqué par derrière. Il a été violemment projeté sur le sol, puis maintenu et frappé une cinquantaine de fois sur la tête et sur le visage. »

D’après Kaplan, Gimelstob l’aurait ensuite menacé de meurtre en prononçant les mots « Je vais te tuer. »

« Je suis ravi du déroulement de l’audience, a confié Kaplan au Telegraph. J’ai toujours voulu un procès et j’ai hâte qu’une vingtaine de personnes viennent témoigner de l’attaque que j’ai subie. Vous devez vous imaginer comment on se sent après avoir été presque battu à mort. Je veux pouvoir témoigner, que ma femme puisse témoigner. Si c’est le cas, il y aura justice. »

Face à des accusations si sérieuses, plusieurs officiels, joueurs et amateurs du tennis souhaitent voir Gimelstob s’éloigner du sport. Toutefois, l’Américain demeure très influent à l’ATP, ayant été instrumental dans l’éviction du président Chris Kermode. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut