Hockey

N’oublions pas les Coyotes de l’Arizona

(C) NHL

Le dernier droit de la saison régulière dans la Ligue nationale de hockey est commencé et certaines équipes, dont plusieurs ne voyaient pas les chances de tenir le coup jusqu’en avril, sont encore dans la course pour une place en séries éliminatoires de la coupe Stanley. De ces équipes, il y a les Coyotes de l’Arizona.

La formation dirigée par l’entraîneur-chef Rick Tocchet connaît une saison surprenante. Pourtant, peu de gens semblent remarquer que l’Arizona n’est qu’à un point du huitième rang dans l’Ouest et d’une première participation en séries depuis la saison 2011-2012. Ce rang est présentement occupé par le Wild du Minnesota.

Les Coyotes occupent présentement la neuvième position de leur association avec 73 points en 68 rencontres et détiennent un match en main sur le Wild. L’an dernier, les Coyotes avaient terminé la saison régulière au 29e rang du classement général.

Une défense solidifiée

Jason Demers. (C) NHL.com

Les Coyotes ont effectué plusieurs transactions ces dernières années afin d’améliorer leur brigade défensive. L’équipe, qui comptait déjà sur les services d’Oliver Ekman-Larsson, a fait l’acquisition de Jason Demers, Niklas Hjalmarsson et Alex Goligoski et s’est rapidement bâtie deux paires défensives très compétitives pouvant rivaliser avec les formations offensives du circuit.

L’échange du 23 juin 2017 permettant aux Coyotes d’acquérir Hjalmarsson ne fut pas l’unique transaction effectuée par le directeur général de l’équipe John Chayka. Cette journée là, l’Arizona avait aussi mis la main sur le joueur de centre Derek Stepan et le gardien Antti Raanta, qui, de son côté, venait combler le départ de Mike Smith quelques jours plus tôt.

Depuis, la formation américaine présente une formation comptant plus de vétérans et de joueurs d’expérience. Elle a aussi ajouté de la rapidité en signant l’été dernier Michael Grabner, qui mène d’ailleurs la ligue pour le nombre de buts en désavantage numérique (5).

Une fin de saison avantageuse

D’ici la fin du calendrier régulier, seulement six des 14 matchs restants de l’Arizona sont contre des équipes actuellement classées en séries éliminatoires. L’équipe devra donc saisir sa chance si elle souhaite se qualifier pour un premier bal d’après-saison en sept ans.

Dans le cas des autres équipes se disputant actuellement les derniers rangs dans l’Ouest, seuls les Stars de Dallas n’ont pas plus de six matchs contre des adversaires présentement qualifiés. À l’inverse, le Wild disputera dix de ses dernières parties contre des équipes mieux classées que lui, ce qui pourrait aider la cause des Coyotes.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut