Alouettes

L’ère post-Manziel chez les Alouettes

C'est la fin pour l'aventure Manziel! Crédit : sportsnet.ca

Un peu plus tôt cette semaine, notre équipe vous apprenait avant tout le monde que les Alouettes devaient libérer le quart-arrière Johnny Manziel à la demande de la Ligue canadienne de football.

Ceci est dû au non-respect de l’entente entre le joueur et la ligue qui le rendait éligible à jouer au football canadien. Les attentes étaient grandes, mais les partisans ont rapidement été déçus. On retiendra notamment sa putride performance lors de son premier match et le peu de passes de touché effectuées.

Constat d’un échec

Même si les Alouettes ne sont pas les ultimes décideurs de l’événement, il n’en faut pas plus pour constater l’échec du projet Manziel pour la franchise. En amenant le quart-arrière vedette, les Alouettes visaient une participation en séries et un retour des partisans dans le giron de l’équipe. Le premier objectif n’a pas été atteint. En fait, le naufrage des Alouettes n’a pas terminé; il a continué son chemin. Les Alouettes ne sont même pas passés près d’une participation aux éliminatoires.

En ce qui a trait aux partisans, je me rappelle qu’il y avait une effervescence autour du phénomène Manziel. Lorsque je suis moi-même allé voir les Alouettes au stade Percival-Molson contre les Eskimos, la foule scandait : « We want Johnny! ». Il y a eu un effet sur la vente de billets à court terme, mais les ternes performances de l’équipe ont ralenti la vente de billets par la suite. C’était l’inverse total du phénomène qui avait touché l’Impact lors de la venue de Drogba où les ventes avaient augmenté fortement. Pour l’année 2019, il faudra à nouveau trouver un moyen d’attirer les partisans au stade et ça prendra plus qu’une légère baisse du prix des billets et qu’un changement de look pour y parvenir.

Le plus grand constat d’échec est cependant le prix que les Alouettes ont payé pour aller chercher un quart-arrière qui n’aura joué que 11 rencontres avec le club. Revenons au 22 juillet. Pour acquérir Manziel, les Alouettes ont dû céder Jamaal Westerman et Cris Williams, deux bons joueurs qui sont toujours avec les Tiger-Cats à l’heure actuelle. Également, les Alouettes ont cédé leurs choix de première ronde de 2020 et 2021. Ainsi, la marge de manœuvre pour recruter les futurs talents est considérablement réduite.

C’est donc un échange complètement raté pour les Alouettes, possiblement le pire de la dernière décennie. Il ne reste plus qu’à souhaiter que la Ligue compense un minimum afin de limiter les souffrances, surtout que Kavis Reed a confirmé qu’il aurait conservé le joueur si la LCF n’était pas intervenue. N’empêche que le constat est clair : les Alouettes ont misé trop et ils ont perdu leur pari.

Qui pour lui succéder derrière le centre?

Bon, maintenant que Manziel est parti, on peut maintenant se demander qui sera derrière le centre pour les Oiseaux. Les principaux agents libres ont déjà trouvé leurs postes, mais je doute qu’ils auraient voulu prendre la route de la métropole québécoise. Les Alouettes comptent cependant sur un bon nombre de quarts dans leur alignement et cela laissera le choix à Mike Sherman.

Antonio Pipkin

Antonio Pipkin en sera à sa troisième saison avec les Alouettes en 2019 et il a été impliqué dans six matchs la saison dernière. Plusieurs personnes préféraient Pipkin à Manziel, surtout qu’il a connu un certain succès durant la blessure de Johnny Football.

Ce n’est peut-être pas le quart-arrière qui accumulé les passes de touché et ça lui arrivait souvent de lancer une interception, mais son nombre de verges était fort appréciable et c’est aussi un quart mobile qui était capable d’avancer avec le ballon.

À 23 ans, il est jeune et il représente un bel espoir pour la formation. Il devra toutefois débuter la campagne en force avant d’éviter d’être sur le siège éjectable.

Vernon Adams Jr

Vernon Adams Jr aura-t-il une autre chance à Montréal? Il avait défrayé la manchette l’an dernier en exprimant sa déception lorsque les partisans ont ouvertement préféré Manziel à lui durant un match. Adams n’avait pas été mauvais lors de ses premiers moments avec les Alouettes, mais il a seulement été le partant qu’une seule fois la saison dernière.

Si Adams montre du leadership lors du camp d’entraînement, il pourrait s’imposer comme un favori pour le poste de partant. Il faut toutefois qu’il améliore sa précision.

Matthew Shiltz

L’an dernier, c’était une course sans merci entre Matthew Shiltz et Drew Willy pour le poste de partant. Est-ce que Shiltz pourrait à nouveau être considéré cette année? C’est possible. Shiltz ne représente pas un mauvais athlète et il a du potentiel.

Il devra toutefois saisir sa chance lors du camp d’entraînement et impressionner. Sa seule sortie avec les Alouettes en 2018 est rapidement tombé dans l’oubli.

Hugo Richard

On l’oublie parfois, mais les Alouettes ont signé l’ancien quart-arrière du Rouge et Or de l’Université Laval. Hugo Richard est l’homme de tous les records dans le RSEQ et pourrait être l’un des rares québécois à connaitre du succès au poste de quart-arrière dans le football professionnel.

Il commence toutefois sa carrière et, à moins de blessures ou de très mauvaises performances des autres quart-arrières, on ne devrait pas le voir en action cette année. Ce sera une saison d’apprentissage. Il pourrait être une bonne pièce pour le futur des Alouettes, mais il faut le développer.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut