Sports de combat

2019, l’année de Matt Angel

Matt Angel

Certains disent que Matt Angel est la vedette montante de la lutte québécoise, pendant que d’autres affirment qu’il est déjà le meilleur lutteur de la province. Une chose est sûre, Matt Angel fait tourner bien des têtes et l’année 2019 pourrait bien être son année.

À l’été 2018, Angel a signé un contrat d’exclusivité à la NSPW (North Shore Pro Wrestling) de Québec. Une décision d’une part personnelle puisqu’il est originaire et il réside toujours au Saguenay. Même s’il adore aller lutter à Montréal, Ottawa ou Toronto, il aime pouvoir rentrer chez lui les soirs de gala sans avoir à faire plusieurs heures de route. Ensuite, il voit que la NSPW est en constante expansion dans les dernières années et il aime la direction que prend la fédération.

Selon lui, l’ambiance et le calibre des lutteurs font la force de la NSPW.

Trois gros combats en huit jours

Au cours des deux dernières semaines, Matt Angel a été impliqué dans trois événements principaux dans trois fédérations différentes… dans trois villes différentes. Il a d’abord défendu son championnat de la C4 à Ottawa contre Josh Alexander le 25 janvier dernier, combat qu’il a perdu. Il s’est ensuite incliné le lendemain à Montréal face à Buxx Belmar dans un combat où le titre mondial de la IWS était en jeu. Puis, à Québec le 2 février, il a affronté le Kingdom, équipe composée de Matt Taven, TK O’Ryan et Vinny Marseglia, venue de la ROH. Angel s’est également incliné face à Kingdom en compagnie de ses coéquipiers Marko Estrada et Travis Toxic.

Malgré ces trois défaites, Angel a offert trois combats de qualités pour les partisans. Étant un « babyface » à Ottawa, il a livré la marchandise notamment avec un saut à l’extérieur combiné à un DDT sur son adversaire. Il a également fait réagir la foule lorsqu’il s’est relevé d’un tombé au compte de 1, après avoir encaissé un piledriver.

Le lendemain à Montréal, il a poursuivi sa rivalité avec la foule montréalaise et toute l’équipe de la IWS. C’est d’abord l’animateur Jean-François Kelly qui a subi les foudres d’Angel avec un coup de chaise avant le début du combat entre Angel et Belmar.

Le moment satisfaisant où j’ai ENFIN pu détruire Jean-François Kelly…..

Posted by Mathieu Bouchard Lapointe on Sunday, January 27, 2019

Malgré les interventions de ses partenaires Marko Estrada et Travis Toxic, Angel n’a pas pu remporter le championnat de la IWS, notamment en raison de l’intervention de Manny, l’ancien patron d’Angel lorsque ce dernier était à la IWS.

Les Untouchables sont indétrônables

En octobre dernier, Angel a effectué un virage « heel » à la NSPW après avoir remporté les championnats par équipe en compagnie de Travis Toxic. Après leur victoire, ils sont venus en aide à Marko Estrada lors de son combat de championnat de la NSPW face à Matt Falco. Ce nouveau clan, proposé par Michael Style, a été travaillé à la perfection par les trois membres, plusieurs mois avant la formation officielle du groupe. Il s’agit probablement d’un des meilleurs trios de lutte au Québec.

Angel avoue que le fait de devenir « heel » a été une période d’adaptation assez complexe pour lui. Il n’avait jamais travaillé de cette manière avant, mais le fait de lutter avec Travis Toxic l’a grandement aidé pour réussir à se bâtir un fort personnage de méchant. Depuis son combat face à Mathieu St-Jacques et Thomas Dubois de la TDT en décembre dernier, il se sent de plus en plus à l’aise en tant que « heel ».

Finalement, le but pour Matt Angel est de vivre de la lutte au Québec. Il avoue qu’il aimerait pouvoir aller lutter en Europe, au Japon et même aux États-Unis, mais il croit que si les artistes, les comédiens et les autres sportives peuvent vivre de leur passion au Québec, les lutteurs devraient être capables de le faire aussi.

Tant à Ottawa, qu’à Montréal et ou à Québec, Matt Angel devrait connaître une année 2019 très spéciale et il pourrait par le fait même, amener la lutte québécoise à un autre niveau.

Pour voir Angel à l’oeuvre, son combat contre Buxx Belmar à la IWS sera diffusé sur les ondes de RDS2 le 23 février prochain.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut