Football

Deux grands matchs qui se terminent dans la controverse

Les Rams célèbrent leur victoire après le championnat de la NFC Crédit : latimes.com

On ne pouvait pas demander mieux comme journée pour les finales d’association. Nous avons eu droit à deux matchs incroyables qui se sont terminés en prolongation. Nous auront finalement droit à une reprise du Super Bowl XXXVI qui opposera les Rams de Los Angeles et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Or, les matchs ont aussi remis en question deux règlements.

Les Rams font taire le Superdome

Il y avait du bruit au Superdome pour cette finale de la NFC. Les Saints recevaient les Rams, comme à la semaine 9 où les Saints l’avaient emporté 45 à 35. La Nouvelle-Orléans a débuté le match de brillante façon, dominant le premier quart de jeu. Les Saints ont réussi à se rendre trois fois dans la zone rouge, mais la défensive des Rams a limité les dégâts en accordant un seul touché. C’était donc 13-0 au lieu de 21-0. L’offensive des Rams paraissait cependant nerveuse en début de rencontre et Todd Gurley était invisible sur le terrain.

Au deuxième quart, le tempo change de côté. Les Rams se mirent à enchaîner les verges et ils sont parvenus à s’inscrire au pointage. Ils réussirent d’ailleurs à assembler une séquence de sept jeux en seulement 1 minute 29 secondes pour revenir dans le match grâce à un touché de Gurley. Durant ce quart, la défensive a complètement réduit les Saints au silence, eux qui n’ont eu que 13 verges offensives. C’était 13 à 10 pour les hôtes à la demie.

Greg Zuerlein avec le trophée Georges Halas (headlines.com)

En deuxième demie, les deux équipes se sont échangées les touchés et le match est demeuré serré. Les deux équipes échangeaient les bons coups et les bonnes prouesses défensives. Le match s’est terminé par un festival de bottés de placement qui a envoyé le match en prolongation.

Or, un psycho-drame signé par les arbitres est survenu en fin de match. Une interférence défensive claire en fin de match n’a jamais été appelée, forçant la Nouvelle-Orléans à faire un placement au lieu d’écouler d’autres secondes et possiblement remporter le match.

Ceci a suscité une nouvelle controverse sur les reprises vidéo. Pourquoi les entraîneurs ne peuvent-ils pas réviser ce genre de jeu? La reprise vidéo est supposée corriger ce type de situation impardonnable. La NFL devrait l’autoriser sachant que c’est permis dans la LCF. Même si c’est dans le dernier deux minutes, les entraîneurs devraient pouvoir contester ce type de situation. Au lieu de cela, la prolongation a eu lieu et les Rams ont fait un placement après une interception de Drew Brees.

Bien que la controverse a beaucoup retenu l’attention, il faut cependant souligner que si les Saints avaient marquer des touchés et non des placements au début de la rencontre, cette erreur des arbitres n’auraient pas eu le même impact. La défensive des Rams a fait un travail colossal et l’offensive a pris confiance pour revenir.

C’est une jeune équipe qui me fait penser aux Seahawks de 2013.

Une troisième présence de suite pour les Patriots

Dans un environnement très froid, les Chiefs accueillaient leur premier championnat de la conférence Américaine en recevant les éternels Patriots. Au premier quart, on a cependant l’impression que le match pourrait tourner à sens unique. Les Patriots dominaient la possession de balle et marquaient deux touchés pour prendre les devants 14 à 0. N’eut été d’une interception dans la zone des buts, le match aurait été 21-0.

La défensive de Kansas City avait la réputation que l’on connaissait durant la saison régulière. La ligne offensive était également dominée, ce qui empêchait à l’attaque de l’équipe à domicile de faire les gros jeux auxquels nous étions habitués.

Au retour de la mi-temps, les Chiefs se mirent cependant en marche. Mahomes réalisa de grandes passes et traversa le terrain sur 74 verges pour permettre aux Chiefs de s’inscrire au pointage. Les Patriots ont par la suite ralenti le rythme et se sont contentés de petits jeux. Ceci à permis aux Chiefs de marquer d’autres points et d’éventuellement prendre les devants sur le match. C’est à partir de ce moment que la rencontre est devenu très intéressante.

Le duel offensif attendu est finalement survenu en fin de match. Après une interception de la défensive, Mahomes parvint à inscrire le touché sur 12 verges. Il n’en fallait pas plus pour réveiller Tom Brady, le plus grand quart-arrière de l’histoire. Il orchestra une magnifique séquence qui redonna les devants aux Patriots. Les Chiefs réussissent cependant à répliquer aussitôt avec de très longs jeux pour reprendre les devants.

Or, il reste encore près de deux minutes à la rencontre, ce qui est énorme pour Brady et les Pats. La troupe de Belichick a bien contrôlé le ballon et réussit à enlever beaucoup de temps au cadran. La séquence se termina par une course de Burkhead pour le touché. Il ne reste que 39 secondes au match et les Chiefs n’ont qu’un seul temps d’arrêt, mais un placement suffit. Mahomes réussit à sortir sa magie et les Chiefs se rapprochèrent suffisamment pour faire le placement égalisateur. Pour la première fois de l’histoire, les deux finales de conférence se rendaient en prolongation.

Les Patriots remportèrent le tirage au sort et reçurent le ballon. La défensive des Chiefs fut cependant incapable d’arrêter quoi que ce soit, surtout sur les troisièmes essais. Les Patriots réussirent le touché victorieux et l’équipe participera à un troisième Super Bowl consécutif.

Si la victoire des Patriots est méritée, elle laisse cependant un goût amer pour tous les amateurs de football. Le match s’est décidé sur un tirage au sort. Pourquoi la ligue s’entête-t-elle à ne pas permettre aux deux équipes d’avoir le ballon, surtout en séries éliminatoires? Un règlement comme dans les rangs collégiaux ne pourrait-il pas faire l’affaire et être plus juste?

Espérons que la ligue fera bientôt des ajustements. Toutefois, au rythme où les changements se font dans la NFL, on risque de le voir dans 15 ans.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut