Canadiens

Claude Julien doit être plus proactif

(C) TVAS

Est-ce que vous vous souvenez de Michel Therrien dans sa gestion du banc du Canadien? Il était rare que les lignes étaient les mêmes d’une période à l’autre. Therrien était un homme qui y allait avec se qu’il sentait au banc des siens. Il a toujours dirigé au feeling.  Beaucoup lui reprochaient ce qui pourrait être une qualité pour l’équipe d’entraîneurs du Canadien cette année.

Un manque de changement

Depuis le début de l’année, Claude Julien se fait reprocher son inactivité derrière le banc. De nombreux analystes réclamaient, après seulement une quinzaine de matchs, d’essayer Jesperi Kotkaniemi avec des joueurs plus talentueux comme Tomas Tatar et Brendan Gallagher. Cela aurait également permis de faire jouer un trio plus défensif composé de Philip Danault, Artturi Lehkonen et Byron contre les meilleurs trios adverses. Julien a entendu 30 matchs avant d’essayer de mettre Kotkaniemi sur le deuxième trio et l’expérience a duré seulement deux présences.

Max Domi et Jonathan Drouin ne sont plus l’ombre d’eux-mêmes depuis environ quinze rencontres si on compare leurs productions à celles des 25 premiers matchs de l’année. Toujours ensemble, je me demande ce que ça va prendre pour les séparer. Après cinq ou six matchs de misère, il faut brasser la soupe. Domi peut jouer avec Gallagher et Tatar. On peut mettre Danault et Byron avec Drouin. Peu importe, mais il faut essayer de nouvelles combinaisons!

Avantage numérique déficient

L’attaque à cinq est la pire de la LNH et la pire depuis la saison 1964-1965 pour le Canadien. Qu’est-ce qui peut justifier que l’avantage numérique ne soit pas orienté autour du tir de Shea Weber? Est-il blessé à l’épaule ou au dos? C’est à ce le demander!

Jeff Petry est celui qui prend la grande majorité des tirs en avantage numérique. Même si les adversaires se doutent que Weber sera le tireur, il faut le laisser faire. Pensez à Alexander Ovechkin et Patrik Laine : bien qu’ils sont surveillés, ils tirent et ça marche. Domi est un excellent passeur et il pourrait se trouver au haut des cercles avec Weber pour lui faire la passe.

Il manque aussi de joueurs qui travaillent devant le filet. Brendan Gallagher, Andrew Shaw ou Nicolas Deslauriers, qui gagnent leur bataille en périphérie, pourraient accomplir cette tâche. Le personnel d’entraîneurs utilise les mêmes formules depuis longtemps et les résultats restent catastrophiques. Il faut du changement!

Idées pour Claude Julien

Voici une proposition de trios et d’attaque à cinq pour tenter de brasser les choses :

Trios

Tatar-Domi-Gallagher
Drouin-Danault-Byron
Lehkonen-Kotkaniemi-Armia
Hudon-Peca-Deslauriers

Avantage numérique

Gallagher-Danault-Drouin
Weber-Domi

Armia-Kotkaniemi-Byron
Petry-Reilly

Et vous, quel serait votre alignement idéal?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut