ATP

Murray : calme, motivé et prêt à lancer 2019

Murray
(©Getty Images)

Andy Murray lancera sa saison 2019 à Brisbane. Arrivé en Australie, il s’est confié sur sa blessure à la hanche et ses objectifs pour cette nouvelle année.

Murray souhaite retrouver du rythme

L’an passé, Murray avait fait le voyage jusqu’en Australie, pensant tester sa hanche, qui l’avait forcé au repos pour la seconde moitié de 2017. Quelques jours avant le début du tournoi du Queensland, le Britannique avait déclaré forfait, avant de se retirer des Internationaux d’Australie. À la place, il s’était fait opéré. 

Murray

Andy Murray à l’entraînement (©Tennis Photo Network)

Éloigné du circuit pendant six mois, afin de permettre à sa blessure de récupérer, Murray a ensuite fait son retour à Queen’s. Toutefois, il n’a jamais retrouvé ses meilleures sensations et a finalement mis fin à sa saison 2018 en raison d’une nouvelle blessure à la cheville.

“L’année dernière, j’avais plus de douleur qu’à présent, a déclaré l’Écossais. Cette saison (2018) a été une année très dure, pendant laquelle j’ai traversé beaucoup d’épreuves. J’ai dû accepter que j’allais devoir apprendre à vivre avec la douleur.”

Pour ce faire, Murray a travaillé avec Bill Knowles, célèbre préparateur sportif, pendant l’entre-saison. 

“Je dois gérer ma hanche de manière intelligente, a-t-il poursuivi. Cette saison, je veux prendre plus de plaisir sur le court. Jouer en Australie m’a beaucoup manqué. Je veux me battre et être autant compétitif que possible.”

En ce début de saison, Murray tourne autour de la 250e place mondiale. Pour disputer Brisbane, il se repose sur son classement protégé. Il souhaite retrouver le rythme des matchs.

“J’ai besoin de jouer des matchs et devoir comment ma hanche va réagir. Quand je serais capable de jouer trois, quatre ou cinq matchs d’affilée, ça me permettra d’avoir une vraie idée d’où j’en suis. Je voudrais pouvoir jouer des tournois et ne pas me sentir limité par ma hanche.”

La retraite? « Pas prévue », répond Murray

L’Écossais n’a disputé que sept tournois lors des 18 derniers mois. Toutefois, il a balayé les rumeurs de retraite.

“Je me dois de m’offrir une nouvelle chance de retrouver un niveau compétitif. Je veux que ma retraite soit un choix et non une obligation. Si j’avais arrêté il y a six mois, sans me donner la possibilité de soigner ma hanche, j’aurais regretté cette décision.

En vieillissant, je réalise que les choses évoluent très rapidement, a continué Murray. Quand j’ai commencé à avoir des problèmes de hanche, j’étais numéro un mondial, et douze mois après, tout avait changé. Je pensais que j’aurais plus de temps pour en profiter.”

Reposé et positif, l’ancien numéro un mondial a confirmé qu’il n’envisageait pas la retraite.

“Je souhaite rester sur le circuit. J’adore l’entraînement, la compétition, les vestiaires. Je veux joueur aussi longtemps que possible. Il y a encore beaucoup de choses que je voudrais accomplir. Est-ce que j’en serais capable? Nous verrons.”

Rares sont ceux qui parieraient contre un retour de Murray au plus haut niveau. L’actuel numéro un mondial, Novak Djokovic, voit toujours son collègue “comme un joueur excellent et dangereux, quoi qu’en dise son classement.”

En attendant de connaître son tableau à Brisbane, l’Écossais s’est entraîné avec la gagnante de l’US Open, Naomi Osaka.

Il se trouvera en bonne compagnie, puisque Rafael Nadal, Kei Nishikori, Milos Raonic et Grigor Dimitrov ont également choisi de débuter leur saison dans le Queensland.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Les retours gagnants de Berdych, Murray et Wawrinka  - Surlebanc.ca

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut