Football

Qui succédera à Mike McCarthy?

(C) SN

Après un gênant revers de 20-17 contre les Cards de l’Arizona dimanche dernier, les Packers de Green Bay ont procédé au congédiement de leur entraîneur-chef Mike McCarthy. Il ne s’agissait pas d’une grande surprise puisque les Packers connaissaient une saison en deçà des attentes comme en témoigne leur fiche de 4-7-1 après 12 rencontres.

Malgré que mon vœu de partisan des Packers se soit réalisé avec le départ Mike McCarthy, je dois admettre que j’ai eu beaucoup d’admiration pour lui. Je crois seulement qu’il est resté deux ans de trop. Deux choses lui auront coûté son poste; son incapacité à régler les problèmes défensifs depuis le départ de Charles Woodson et les débuts de match difficiles de son équipe. Le DG Ted Thompson et le coordonnateur défensif Dom Capers avaient écopé l’an passé pour les déboires de l’unité défensive. Visiblement, McCarthy était une grosse partie du problème.

Quelques chiffres à retenir de son passage à Green Bay
  • 13 : nombre de saison à la barre de l’équipe
  • 1 :  Super Bowl remporté en 2010
  • 9 : nombre de participations aux séries
  • 47 : son total de contestations  remportées
  • 4 : nombre de participations à la finale de l’association Nationale (2007, 2010, 2014 et 2016)
  • 27 : rang auquel il se trouve dans l’histoire de la NFL pour les gains comme entraîneur-chef.

Il aura présenté une fiche de 125 victoires, 77 défaites et deux verdicts nuls pour une moyenne de .618 à la barre des Packers. Très impressionnant! J’ai été l’un de ses plus grands admirateurs, mais cela fait deux ans que je demandais son départ car son système était rendu dépassé. Néanmoins, merci pour tout Mike!

Je dois avouer que ce n’est pas non plus la meilleure campagne du grand Aaron Rodgers. Il lance des passes imprécises qu’on ne voyait pas auparavant et n’étire plus les jeux aussi longtemps, ce qui était l’une de ses grandes forces. Oui, il a une ligne offensive exécrable et une défensive très ordinaire, un groupe de receveurs au talent limité hormis Davante Adams et Randall Cobb est toujours blessé. Toutefois, cela n’excuse pas la saison un peu décevante du quart-arrière. Est-ce que sa relation qui était devenu tendue avec Mike McCarthy explique une grande partie de ses performances? Je suis convaincu que oui!

C’est le coordonnateur offensif de l’équipe Joe Philbin qui prendra les règnes de la formation du Wisconsin sur une base intérimaire. D’ailleurs le propriétaire Mark Murphy et le directeur général Brian Gutekunst ont affirmé que Philbin est en audition pour le poste permanent. Il aura quatre matchs pour prouver à ses patrons qu’il est l’homme de la situation pour relancer les Packers. Fait à noter, Philbin a déjà occupé un poste d’entraîneur-chef dans la NFL. C’était avec les Dolphins de Miami. Il avait maintenu une fiche de 24 victoires et 28 défaites en un peu moins de trois saisons et demie.

Toutefois, si l’expérience ne fonctionnait pas, qui pourrait succéder à McCarthy au poste d’entraineur-chef? Voici cinq candidats intéressants.

1- Josh McDaniels (Patriots de la Nouvelle-Angleterre)

L’actuel coordonnateur offensif des Patriots est mon favori pour prendre les règnes de l’équipe du Wisconsin. Il est un jeune instructeur à 42 ans. Je crois que les Packers ont besoin d’un jeune coach offensif qui va bien s’entendre avec Aaron Rodgers. De plus, il est le meilleur sélectionneur de jeux du circuit. Son cahier de jeux est impressionnant et très diversifié.

Je suis un fan de McDaniels depuis longtemps, et ce, même si je déteste les Pats. D’ailleurs, je me suis beaucoup inspiré du système à McDaniels pour construire mon cahier de jeu personnel pour l’équipe cadette que je dirigeais jusqu’à tout récemment. Il est doté d’un leadership et d’une intelligence du football incroyable. Il est à mon avis le profil parfait pour Green Bay.

2- Jim Harbaugh (Wolverines de Michigan)

Celui qui dirige les Wolverines de l’Université du Michigan depuis 2015 revient dans les rumeurs depuis dimanche soir. Il serait un candidat de prestige pour les Packers de Green Bay. L’homme âgé de 54 ans est un entraîneur bouillant et exigeant, mais très apprécié de ses joueurs. Il avait accompli un boulot formidable en guidant les 49ers au match du SuperBowl en 2012 contre les Ravens. L’année précédente, il s’était incliné en prolongation lors de la finale de conférence et il avait décroché le titre d’entraîneur-chef de l’année.

Il est d’ailleurs un ancien quart-arrière des éternels rivaux des Packers, les Bears de Chicago. Un duo coach/joueur avec Rodgers pourrait faire des flammèches. Il pourrait aussi dénicher de bons joueurs défensifs au niveau universitaire via le repêchage. Sa notoriété permettrait au directeur général Brian Gutekunst d’attirer des agents libres de renoms. Est-ce qu’il sera tenter de quitter les rangs universitaires pour revenir dans la NFL? C’est la grosse question!

3- Lincoln Riley (Sooners d’Oklahoma)

Le jeune entraîneur-chef de 35 ans de l’Université Oklahoma est considéré comme le futur de la NFL au niveau des entraîneurs. Il a réussi à qualifier les Sooners dans le carré d’as du championnat national universitaire américain. Les Packers doivent garder l’oeil sur lui. Il est le Sean Mcvay du football universitaire.

4-  Ken Norton JR (Seahawks de Seattle)

L’actuel coordonnateur défensif des Seahawks est prêt à faire le saut comme grand manitou d’une équipe de la NFL. Le maillon faible des Packers est la défensive et amener un entraîneur-chef défensif se doit d’être une avenue considérée par la haute direction des domiciliés du Lambeau Field, et ce, même si le joueur vedette est un quart-arrière.

5- Kris Richard (Cowboys de Dallas)

Qui est-ce me direz-vous? Il est actuellement coordonnateur défensif contre la passe et entraîneur des demis-défensifs chez les Cowboys de Dallas. Auparavant, il a été le patron de la défensive des Seahawks pendant trois saisons, soit de 2015 à 2017. Il connaît bien les Packers pour les avoirs affronté à plusieurs reprises dans les dernières années. C’est un nom qui sort un peu du champ gauche, mais la défensive des Cowboys contre la passe excelle cette année et ses défensives à Seattle ont toujours connu du succès.

En plus, il n’a que 39 ans. Il peut connaître du succès immédiatement comme entraîneur-chef dans le circuit Goodell.

Il sera très intéressant de voir l’évolution de ce dossier. En tant que partisan des Packers, j’espère que l’état-major trouvera un entraîneur qui redressera la barre l’équipe très rapidement.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondé en avril 2017, SurLeBanc.ca est un média sportif géré par des étudiants en communication qui souhaitent partager leur amour pour le sport par le biais d’articles, de productions radiophoniques et de reportages audiovisuels. Notre équipe prône une approche offrant davantage de visibilité aux sports en développement et aux athlètes à découvrir. Après tout, être près de l’action, c’est aussi de raconter des histoires, et ce, peu importe le parcours de l’individu!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut