ATP

Open d’Australie : un bris d’égalité dans la cinquième manche?

bris
(©tennisworldusa.org)

La Fédération australienne de tennis a annoncé que son tournoi phare envisageait de rejoindre Wimbledon et l’US Open en introduisant un bris d’égalité dans la cinquième manche. Ainsi, chaque tournoi majeur proposerait un système de jeu différent.

À Melbourne, un « super bris d’égalité » pressenti

En octobre, Wimbledon avait communiqué sa décision d’implanter un jeu décisif dans la cinquième manche, après d’énièmes matchs marathons lors de l’édition 2018. Contrairement au bris d’égalité classique disputé à l’US Open, celui-ci aurait lieu à 12-12 pour le tournoi londonien. Ainsi, plusieurs facteurs seront apaisés, comme la santé des joueurs et les problèmes de programmation.

Cette décision avait fortement plu au président de l’ITF, David Haggerty, qui avait félicité le majeur britannique. « La décision de Wimbledon est excellente, avait-il déclaré. Je ne serais par surpris que l’Australie annonce des changements pour 2019. Tous les tournois du Grand Chelem cherchent à satisfaire les joueurs, les amateurs et la télévision. »

Ce commentaire d’Haggerty n’était sans doute pas anodin. L’Open d’Australie prévoirait d’instaurer un jeu décisif dans la cinquième manche. Ce bris d’égalité serait disputé à partir de 6-6, mais, contrairement au format américain, il s’agirait d’un « super jeu décisif ». Ce modèle est commun en double. Pour le remporter, un joueur doit gagner dix points, toujours avec une marge de deux points ou plus. 

Quatre majeurs aux règles différentes

Cette nouveauté permettrait de réduire le temps de jeu, qui peut être difficile sous le soleil australe. Si les joueurs et joueuses approuvent l’idée de la Fédération Australienne, la règle pourrait entrer en vigueur dès janvier.

Les quatre tournois du Grand Chelem proposeraient alors des modèles de jeu différents :

  • En Australie, le « super bris d’égalité » joué à 6-6;
  • À Roland-Garros, la tradition perdure sans jeu décisif dans la manche ultime;
  • À Wimbledon, le bris d’égalité classique, mais disputé à 12-12.
  • À l’US Open, un jeu décisif classique à 6-6.

Une certaine confusion pourrait par conséquent s’installer. À l’avenir, il n’est pas improbable que le Conseil des tournois majeurs choisissent d’uniformiser les règles.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut