Canadiens

Un excellent début de saison pour Max Domi

domi
(C) Minas Panagiotakis/Getty Images

Il est encore tôt pour tirer une conclusion de la transaction effectuée entre les Canadiens de Montréal et les Coyotes de l’Arizona qui impliquait Max Domi et Alex Galchenyuk. Toutefois, force est d’admettre que Marc Bergevin a pris une excellente décision.

Avant toute chose, sachez que je ne suis pas là pour critiquer Alex Galchenyuk. C’est l’un des joueurs que j’appréciais le plus au sein de l’édition 2017-2018 de l’équipe en raison de son talent brut. Toutefois, la situation n’était pas idéale à Montréal et un changement d’air s’imposait, autant pour le joueur que pour l’organisation.

De son côté, Max Domi est plutôt un joueur de caractère. Ça, on le savait déjà grâce au paternel. Par contre, il possède également un certain talent et sa vision de jeu est excellente. Lorsqu’il est arrivé à Montréal au cours de l’été, plusieurs experts étaient sceptiques quant au réel impact qu’il pouvait avoir sur la formation montréalaise. Au cours de ses deux dernières saisons, il avait marqué un total combiné de 18 buts. Galchenyuk, lui, avait marqué 19 buts… seulement en 2017-2018.

Par contre, il faut prendre l’équipe avec laquelle le joueur évolue en considération. Domi est le genre de joueur qui va carburer à l’émotion et, pour qu’il soit dominant, il doit jouer dans un gros marché de hockey. On le voit depuis le début de la saison, lui qui compte déjà dix points, dont quatre buts, en neuf rencontres. Pas mal pour un passeur! La preuve que tout ne réside pas dans les statistiques avancées.

Un style de jeu adapté pour le CH

Son adaptation au style de jeu montréalais s’est faite rapidement, notamment car il cadre bien dans le système utilisé par Claude Julien. En effet, il est un attaquant fougueux qui n’a pas peur d’aller dans les coins de patinoire et de se battre pour la rondelle.

Sa vitesse est également un élément-clé dans un système où l’on préconise la relance rapide. Lors du dernier match face aux Sabres de Buffalo, ses deux buts ont été marqués de la même façon; une entrée de zone accélérée et un tir rapide du haut de l’enclave.

Évidemment, un bon joueur ne serait rien sans ses coéquipiers. Mention honorable à Jonathan Drouin et Artturi Lekhonen, qui connaissent également un bon début de saison.

Le seul défi de Max Domi sera de prouver qu’il n’est pas un joueur de séquence. C’est une lacune qui était reprochée à Alex Galchenyuk lors de son passage à Montréal et les partisans seront tout aussi critique lorsqu’il connaîtra une première léthargie. À l’inverse, s’il est en mesure de demeurer constant sur l’ensemble de la saison, Marc Bergevin passera pour un génie et Domi s’épanouira dans la métropole pour encore longtemps.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut