ATP

Mouratoglou s’exprime en faveur du coaching

Mouratoglou
(©Telegraph.co.uk)

Patrick Mouratoglou a publié un plaidoyer en faveur du coaching, jeudi. L’entraîneur de Serena Williams s’était retrouvé au cœur des controverses lors de la finale de l’US Open. Bien qu’autorisé sur le circuit WTA, le coaching demeure interdit en majeurs et en ATP. Mouratoglou souhaite voir la règle évoluer.

Mouratoglou défend les bienfaits du coaching

Dans son billet, l’entraîneur français met en avant quatre règles essentielles à ses yeux.

La première, « le coaching mérite d’être reconnu et valorisé. » En effet, Mouratoglou explique que le coaching joue un rôle essentiel pour le joueur et affecte le déroulement du match. Par ailleurs, il suggère que le coaching possède un intérêt important pour les spectateurs. Ainsi, Mouratoglou souhaite voir le coaching « prendre une place centrale » dans le jeu.

Ensuite, « le tennis est le seul sport à refuser au coaching en compétition d’exister. » Contrairement au football, au golf, à la boxe ou encore au basketball, le tennis interdit la pratique du coaching pendant les rencontres. « Dans tous les autres sports, individuels ou collectifs, le coaching pendant les compétitions fait partie intégrante de la performance », écrit Mouratoglou.

Il poursuit avec la qualité du spectacle. « Le coaching en match apporte énormément à la qualité du spectacle et résout de nombreux problèmes auxquels notre sport est confronté. » Pour Mouratoglou, le débat sur le coaching symbolise les différences entre traditionalistes et modernistes. Ainsi, réformer le coaching permettrait au tennis d’attirer de nouveaux fans.

« À la conquête de nouveaux fans, le tennis doit réussir deux paris: permettre au public de cerner les subtilités du jeu et lui donner la possibilité de s’investir émotionnellement. Le coaching en match porte une solution à ces deux problématiques. »

Enfin, Mouratoglou appelle joueurs et coachs à reconnaître qu’il est temps de « sortir de cette situation hypocrite ».

« La quasi-totalité des entraîneurs interviennent verbalement ou par signes (ou les deux) durant les matchs et souvent même entre chaque point, explique-t-il. Pour toutes ces raisons, il est temps que nos dirigeants modifient le statut du coaching et y mettent un cadre administratif clair. »

Des réactions mitigées face à cette annonce

Philippe Dehaes et Daria Kasatkina (©WTA Insider)

L’entraîneur défend ainsi le coaching en tribunes et souhaiterait voir la légalisation de cette pratique sur le court. Certaines des raisons avancées par Patrick Mouratoglou semblent logiques. Rares sont les sports où le coaching n’est pas légal, et il est vrai que la plupart des entraîneurs parviennent à communiquer avec leurs joueurs. Toutefois, plusieurs entraîneurs n’apportent pas un soutien entier au Français. Parmi eux, Philippe Dehaes, entraîneur de Daria Kasatkina, pourtant adepte de la pratique. 

« Ce que dit Patrick Mouratoglou a beaucoup de sens, mais, pour moi, le coaching ne doit jamais être mis en valeur, a-t-il confié à RTBF.be. Ce sont deux joueurs de tennis qui s’affrontent, le but du jeu n’est pas de mettre en valeur le travail du staff. »

« Par contre, là où il a 100% raison, c’est que tout le monde donne des conseils et qu’il faut uniformiser les règles, que ce soit au niveau de l’ATP ou de la WTA. Pour moi, il faut autoriser le coaching, mais pas sur le terrain. Donnons le droit aux entraîneurs de parler aux joueurs entre les points. Ça, ça a du sens, parce que tout le monde le fait. »

Ainsi, plusieurs idéologies s’interposent. Au sein de l’ATP, une large majorité demeure contre l’idée du coaching sur le court, mais certains se disent ouvert à la légalisation du coaching en tribunes. Toutefois, plusieurs problèmes se poseraient, comme l’inégalité entre les joueurs avec entraîneurs et ceux qui n’ont pas les moyens d’en employer.  

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut