Alouettes

Cahier de jeux | Quel est le plan de Kavis Reed?

Kavis Reed est dans la tourmente depuis une semaine Crédit : tvasports.com

Les Alouettes de Montréal étaient en congé cette semaine, mais ceci n’a pas empêché l’équipe de faire les manchettes cette semaine. Le directeur-général de l’équipe, Kavis Reed, a procédé à plusieurs transactions de joueurs à la veille de la date limite des transferts dans la ligue. Loin de faire l’unanimité, les mouvements de Reed font jaser.

Retour sur la semaine

Pour ceux qui n’ont pas vu ce qui s’est passé, voici un petit résumé de la semaine. Les Alouettes ont décidé d’envoyer certains de leurs meilleurs joueurs dans d’autres équipes. D’abord, l’équipe a conclu une transaction avec les Roughriders de la Saskatchewan. Ils ont envoyé Patrick Lavoie et Philip Blake en retour du receveur Joshua Stanford et un choix de deuxième tour en 2020.

Comme si ce n’était pas assez, Reed a aussi réalisé un autre échange avec le Rouge et Noir d’Ottawa où les Alouettes ont échangé Chris Ackie, l’un des meilleurs plaqueurs de l’équipe, contre un choix de deuxième ronde en 2019. C’est probablement l’échange le plus controversé. Les Alouettes ont décidé d’échanger un très bon jeune joueur pour un simple choix de deuxième ronde.

Avec ces mouvements, il semblerait que les Alouettes veulent reconstruire, une fois de plus, en vue de la saison 2019. Ils n’ont pas manqué de faire jaser, y compris aux États-Unis comme le montre cette caricature.

Caricature du Washington Post (Washington Post)

Reed : un ère d’échec?

C’était la deuxième saison des Alouettes avec Kavis Reed comme directeur général de l’équipe. On peut commencer à faire un premier bilan. Comme on le sait, lorsqu’il a pris la direction de l’équipe après le règne de Jim Popp, on savait déjà que l’équipe devait être reconstruite après de magnifiques années.

Or, en trois ans, on ne peut pas dire qu’il y a eu du progrès dans cette équipe. Rappelons-nous que l’objectif premier cette saison était d’avoir une meilleure fiche. Avec trois matchs à faire, ce n’est pas encore chose faite. C’est même plutôt inquiétant de ne pas avoir eu l’impression d’avoir progressé. Le club ne semble pas en mesure de quitter la cave du classement.

En mars dernier, Kavis Reed a présenté son plan de relance pour le club. Reed semblait avoir un plan pour améliorer le tout et les premiers matchs semblaient prometteur. Toutefois, les performances de l’équipe ont rapidement tourné au vinaigre. On comprend difficilement le plan de recrutement et de développement de l’équipe. Il y a eu de nombreuses controverses au niveau des entraîneurs-chefs qui n’ont pas du tout stabilisé l’équipe. On dirait qu’il n’y a jamais eu d’identité pour cette équipe sous l’ère de Reed.

Ensuite, il y a les joueurs. Cette saison, on dirait que lorsqu’un joueur émergeait et connaissait de bonnes performances, Reed avait la mauvaise habitude de l’échanger. Pensons notamment au début de la saison lorsque Chris Williams, l’un des meilleurs receveurs de l’équipe, a été échangé aux Lions de la Colombie-Britannique. Puis, il a eu la grosse échange de Johnny Manziel qui a amené la perte de plusieurs choix au repêchage et de bons jeunes espoirs de l’équipe sur la ligne offensive et défensive.

Finalement, il y a eu les échanges de la dernière semaine. Si on échange les bons joueurs, comment l’équipe peut-elle espérer construire un bon noyau? Les gestes que posent Reed laissent présager qu’il s’agit d’une improvisation. Au plan marketing, les gestes sont plutôt difficiles à vendre. Les partisans voudront-ils revenir au stade Percival-Molson la saison prochaine?

La saison morte sera déterminante pour les succès commerciaux de la formation durant les prochaines années. Et l’un des mouvements payants pourraient être de remplacer Kavis Reed qui a connu deux saisons cauchemardesques. Les nombreuses erreurs pourraient forcer les propriétaires à faire un gros mouvement de personnel dans la direction, comme enlever Reed et donner les pouvoirs de directeur général à Mike Sherman comme lorsqu’il était avec les Packers de Green Bay au début des années 2000.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut