Football

Pas facile le métier de botteur de placement dans la NFL

Daniel Carlson a raté trois de ses quatre bottés de précision avant de perdre son poste avec les Vikings du Minnesota Crédit : usatoday.com

On le sait que la position de quart-arrière est très importante au football même si certaines équipes ont déjà remporté les grands honneurs avec des quarts-arrière plutôt moyens. Toutefois, une autre position devient de plus en plus importante au sein de l’équipe, soit la position de botteur de placement. Ce joueur donne parfois la victoire, mais contribue parfois à la défaite.

Le problème ne date pas d’aujourd’hui, bien au contraire. Parlez-en à un partisan des Bills de Buffalo qui vous parlera de Scott Norwood au Super Bowl ou à un partisan des Vikings qui vous parlera de Gary Anderson ou de Blair Walsh. Or, depuis le début de la saison, nous avons eu d’excellents exemples où les botteurs de précision peuvent faire toute la différence.

Dès le début de la saison, si ce n’avait pas été des performances de Zane Gonzalez, les Browns pourraient avoir une fiche de 3-2 au lieu de 1-3-1. Cleveland a finalement perdu patience et a remplacé le jeune joueur par Greg Joseph. Même scénario au Minnesota alors que la recrue Daniel Carlson a été remerciée de ses services après des débuts désastreux qui ont même coûté la victoire à son équipe. Chris Boswell, des Steelers de Pittsburgh, est très inconstant et l’équipe préfère souvent y aller avec un converti de deux points plutôt qu’un botté de conversion. Lors de la dernière semaine, les nombreux échecs de Mason Crosby auront coûté cher aux Packers de Green Bay qui ont perdu à Détroit.

Bref, c’est une saison plutôt ordinaire pour les botteurs de la NFL. Après cinq semaines d’action, seulement cinq botteurs ont un taux de 100% sur les bottés de placement et les convertis d’un point : Harrison Butker (KC), Graham Gano (CAR), Josh Lambo (JAC), Brandon McManus (DEN) et Aldrick Rosas (NYG).

Qu’est-ce que l’on peut conclure suite à ce constat? J’en viens à la conclusion que le poste de botteur de précision est un poste tout aussi névralgique que le quart-arrière dans une équipe. C’est souvent lui qui a le dernier mot sur l’issue d’une rencontre et les erreurs peuvent trop souvent coûter le match. Malheureusement, on dirait que les directeurs généraux ne prennent pas suffisamment cette position au sérieux. La libération de Dan Bailey par les Cowboys, la non-signature de Steven Haushka par les Seahawks de Seattle en 2017 ou le manque d’encadrement des botteurs chez les Buccaneers de Tampa Bay la saison dernière sont des exemples de ce manque de sérieux de la part des directeurs généraux.

Adam Vinatieri est l’un des rares botteurs de précision à être fiable et constant depuis des années (yahoosports.com)

De plus, il s’agit d’un poste très spécialisé dans une équipe et peu de joueurs peuvent remplacer en cas de blessure contrairement à d’autres positions. Par exemple, un porteur de ballon pourrait s’aligner comme un receveur de passe et vice-versa, mais on peut difficilement demander à un botteur de dégagement de remplacer un botteur de précision. Alors, imaginez si on faisait la demande à un porteur de ballon! Également, le bassin de joueurs est très limité, ce qui fait en sorte que les solutions de rechange sont peu nombreuses. Si on se fie à ces éléments, il faut que les directeurs généraux se mettent à investir pour s’assurer de la fidélité de leurs botteurs de précision lorsqu’ils sont bons. Les équipes doivent ainsi faire un meilleur recrutement à ce niveau et accorder de bonnes conditions salariales. Les propriétaires n’ont plus vraiment le choix de devoir mieux encadrer la préparation des botteurs de précision, de perfectionner le recrutement de la position et de la valoriser davantage. C’est ce qui fait parfois la différence entre une défaite amère et une victoire euphorique.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut